Icon Sport

Le Stade français confirme et s'offre le Clasico

Le Stade français confirme et s'offre le Clasico

Le 05/01/2020 à 22:55Mis à jour Le 05/01/2020 à 23:13

TOP 14 - Revigorés par l'enjeu et l'urgence comptable, les Parisiens s'offrent le Clasico (30-18) et confirment leurs bonnes dispositions actuelles. Le Stade Toulousain n'aura jamais pu défier l'appétit des locaux et sortent des qualifiables au détriment du Stade Français qui délaisse sa place de lanterne rouge.

Les Toulousains, très joueurs sur les premières possessions, investiront longuement la moitié de terrain des Parisiens. Les hommes d'Ugo Mola affichaient leurs ambitions en tentant d'imposer un rythme soutenu dès les prémices de ce Clasico. Thomas Ramos convertira deux pénalités (0-6, 16 ème) après une domination relative et des intentions claires sur le déplacement du ballon. La réaction du Stade Français ne se fera attendre, bien en place en conquête, judicieux au sol, les Parisiens hériteront de quelques occasions mais la précision fuyait les opportunités. Nicolas Sanchez se muera en chef d'orchestre pour valider ce travail d'ensemble, en claquant un joli drop (3-6, 21 ème).

Puis vint le sublime travail de James Hall, traversant la défense Toulousaine à coups de crochets. Sekou Macalou au relais dans le sillage de son demi de mêlée pour un essai procurant un immense plaisir à Jean-Bouin (10-6, 34 ème), véritable tournant. Clément Castets, fautif sur une dernière relance, donnera l'occasion à Nicolas Sanchez, d'ajouter trois points supplémentaires (13-6, 40 ème). Un premier acte où les locaux ont retourné la situation face à un champion de France peut-être punit pour sa gourmandise des espaces. Définitivement ?

Le Stade Français rompt la mauvaise tradition

Le second acte confirmera cette tendance, avec la bonne dose agressivité, une conquête solide et une envie d'exporter le jeu vers les extérieurs, les Parisiens imposeront un rythme d'enfer. Gaël Fickou et Sekou Macalou (auteur d'un doublé), viendront confirmer cette irrésistible envie de renverser le champion de France, malmené et sans solutions de repli. (27-6, 55 ème), le bonus offensif dans le viseur pendant quelques minutes, qu'il est loin le temps d'un Stade Français morose et glissant dans les profondeurs du Top 14. Toulouse réagira toutefois sur la fin, un essai de pénalité ainsi qu'une réalisation de Cheslin Kolbe dans les derniers instants viendront adoucir la note. Insuffisant pour ôter la victoire aux locaux glanant enfin ce duel si souvent empoché par les Haut-Garonnais depuis de nombreuses saisons.

Les Parisiens confirment leur net regain de forme à la faveur de ce succès en empochant ce Clasico qui les fuyait depuis trop longtemps. Assurément, cette victoire permet comptablement de dépasser Agen et délaisser ainsi la place de lanterne rouge, mais aussi d'envisager également des lendemains précieux avec une telle prestation, après une première partie de saison si terne. Les Champions de France ont abdiqué, balayés par l'envie et les variations d'un jeu Parisien à la hauteur de l'affiche. Les Haut-Garonnais n'ont jamais pu inverser le cours des débats face à des locaux plus affirmés dans leur rugby. Sortis provisoirement des qualifiables, les Toulousains vont désormais se consacrer à la Champions Cup pour se remettre à l'endroit.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0