Icon Sport

La Section veut retrouver des couleurs

La Section veut retrouver des couleurs
Par Rugbyrama

Le 25/01/2020 à 10:38Mis à jour Le 25/01/2020 à 11:08

TOP 14 - Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas pour la Section Paloise. Dépossédé de son stade du Hameau, provisoirement prêté aux footballeurs qui accueilleront le PSG en 8es de finale de la Coupe de France, les Palois vont tenter d'aller se refaire une santé en Top 14 du côté de Brive.

La Section est-elle à un tournant de sa saison ? La frustration semblait s'être installée dans les rangs Vert & Blanc après le dernier bloc de trois matchs, qui n'aura pas été à la hauteur des espérances. La réception de La Rochelle n'aura pas été suffisante pour espérer glaner finalement 4 points en trois rencontres. Pour la confiance donc, il fallait au moins le retour de Ben Smith dans le groupe, après sa suspension suite à un carton rouge au Stade Français, pour redonner de l'allant aux Palois. Le Néo-zélandais a confirmé tout le bien qu'on pensait déjà de lui lors du dernier match en Challenge Cup de l'année à domicile face aux Leicester Tigers.

C'est peut-être, d'une certaine manière, l'autre point positif pour la Section. Malgré cette ultime victoire européenne à domicile, le club ne verra pas les quarts de finale de la "petite" coupe d'Europe. Un demi échec, qui devrait permettre aux hommes de Nicolas Godignon et Fred Manca d'avoir l'esprit complètement occupé par le Top 14.

Pas de place pour les esprits faibles

Elle avait quitté les rangs des Palois depuis plusieurs rencontres. La confiance qui les avait accompagné lors des premiers mois de championnat, partie avec le vent de l'hiver, semble de nouveau être à l'ordre du jour au centre d'entraînement des Béarnais. "Ces matchs européens nous ont permis de nous changer les idées, de jouer avec moins de pression, de retrouver notre jeu, s’appuyer sur ce qui avait marché en début de saison…" indique Julien Fumat. Alors pas d'inquiétude avant le déplacement à Brive ?

Nicolas Godignon, co-entraîneur de la Section et ancien de Corrèze est sans doute le mieux placé pour répondre : "C’est une équipe performante, qui est sur la dynamique de sa remonté de Pro D2. Les matchs difficiles là-bas, c'est institutionnel... Les supporters poussent derrière l’équipe. Ce n’est pas un climat favorable aux esprits faibles. On sait ou on va mettre les pieds c’est l’avantage, on y va avec beaucoup d’humilité."

De quoi contrebalancer les propos tenus par Thomas Laranjeira dans les colonnes de Sud Ouest, qui a sans doute tenté un petit coup de bluff propre aux avants-matchs. "Pau n'est pas à sa place, on prépare ce match comme si on recevait une grosse écurie" a-t-il indiqué à nos confrères. Des mots qui ont quand même dû réchauffer les coeurs palois, qui devra tout de même s'attendre à une rude opposition pour ce retour en Top 14.

Eviter une nouvelle désillusion

Et Nicolas Godignon n'est pas dupe. "C’est difficile de dire comment il faut aller gagner à Brive. Ce dont on est sûr par contre, c’est qu’il faut se mettre en face, sinon c’est une grosse déconvenue. Regardez les Toulonnais, ils ont fait une entame catastrophique et ils en ont pris 40 à l’issue de la rencontre". De quoi partir en Corrèze comme on monterait sur l'échafaud ? Pas question pour le staff de la Section, comme pour les joueurs.

Antoine Hastoy ne manque pas de rappeler le match aller : "On les avait battu à domicile. Donc on y va pour gagner là-bas aussi, évidemment. Ça sera important pour la confiance, pour nous. Après il y a deux semaines sans rien, donc il va falloir de l’envie, de l’engagement, être intelligent et jouer notre jeu. On l’a prouvé contre Leicester, donc il faut continuer là-dessus." À l'aller, en effet, la Section avait brillé. Un match enlevé, rythmé, où les Vert et Banc avaient réussi à inverser la tendance pour l'emporter en fin de rencontre.

Sans doute la physionomie du match sera-t-elle différente pour cette 14e journée. Mais peut-être dans le bon sens pour les Palois, dont l'infirmerie commence enfin à se vider quelque peu. Lourens Adriaanse et Ignacio Calles seront de retour devant, et devront compenser l'absence de Quentin Lespiaucq, touché aux cervicales. Luke Whitelock ne sera pas non plus du voyage, mais son compatriote Ben Smith sera de retour en Top 14. Et avec lui beaucoup d'espoir, en Béarn, de voir la Section renouer avec le succès...

Par Pierre Bergot

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés