Icon Sport

La Rochelle tient à rester leader

La Rochelle tient à rester leader

Le 23/12/2020 à 18:01

TOP 14 - Alors qu'il lui revient l'honneur d'ouvrir le Boxing Day dimanche à Deflandre face à Montpellier (14h), le Stade Rochelais entend bien profiter de cette période de fêtes pour boucler la phase aller dans son fauteuil de leader.

Cinq points dans la besace et quelques précieux jours de récupération. Passée la "déception" de l'annulation du match programmé samedi dernier face à Bath en Champions Cup, finalement remporté sur tapis vert (28-0), l'effectif rochelais a profité de l'aubaine pour recharger les batteries et panser ses plaies. "On restait sur dix matches d'affilée, rappelle Sébastien Boboul, entraîneur assistant auprès des lignes arrières. Physiquement, on était un peu dans le dur. Mentalement aussi. Le fait de ne pas avoir joué a fait du bien aux organismes. On l'a senti, lundi. Ça a ressourcé tout le monde."

Ce midi, le leader du Top 14 a aussi coupé avec les terrains d'entraînement. Noël oblige. Retour sur la pelouse samedi soir, pour la traditionnelle mise en place. Avec un objectif affirmé avant de recevoir Montpellier puis d'aller défier Agen en cette période de fêtes : conserver, si ce n'est conforter sa première place au classement du championnat. "Il faut que l'on reste sur notre dynamique, enchaine Boboul. Si on parvient à faire un coup sur les deux matches qui arrivent, à la fin de la phase aller, on sera plutôt bien et plus serein pour aborder cette fin de championnat où il y aura un peu plus de week-ends de repos."

"Être premier, c'est top, on veut le rester le plus souvent possible, appuie le deuxième-ligne Thomas Lavault, présent en conférence de presse mardi à l'issue de l'entraînement collectif. On se régale, il y a un très bon groupe, ça vit bien, les résultats suivent. Il faut continuer et confirmer surtout sur ces deux derniers matches pour finir la phase aller." Première étape dimanche donc, avec la réception de Montpellier, match d'ouverture de la 12e journée de Top 14 et du Boxing Day. Sans Plisson (ischios-jambiers) et Retière (pubalgie des adducteurs), toujours blessés. Ni Alldritt et Rhule, laissés au repos.

"Les golgothes ont des jambes, ils tomberont !"

Si La Rochelle n'a plus perdu à domicile en championnat depuis mars 2019, soit une série d'invincibilité portée à 17 rencontres, le club à la caravelle a souvent été bousculé par le MHR ces dernières saisons à Deflandre. Mardi, face aux micros, les Maritimes, Sébastien Boboul en tête, se sont surtout attardés sur l'actuelle montée en puissance des Cistes : "Ils vont s'appuyer sur cette victoire à Clermont et vont venir avec les mêmes intentions : des bases solides, une défense très agressive, un pack costaud et fort en conquête. Leurs résultats du début de saison, on n'y fait pas attention."

"Ils ont des gros porteurs de balle, poursuit Reda Wardi, titulaire dimanche à gauche de la première ligne. Willemse, Jacques Du Plessis, Mohamed Haouas, et d'autres. Donc ça va être un rugby frontal. Si ce serait un piège de les prendre à ce jeu-là ? Je pense que nous aussi, on est bien équipé (rires). Avec les conditions, ça ne va pas trop écarter. Si on respecte la tactique mise en place, ça devrait bien se passer." Et Thomas Lavault de conclure, au sujet des " huit golgothes" du MHR, sourire en coin : "Ils ont des jambes, ils tomberont !"

Les Rochelais ont déjà prouvé récemment, contre Clermont et le Racing, qu'ils savaient répondre au défi physique. Reste à voir s'ils sauront s'adapter aux conditions pluvieuses et venteuses attendues dimanche à Deflandre, pour la première fois de la saison. "Il faudra utiliser notre jeu au pied du mieux que l'on peut, dans les bonnes zones du terrain, et ne pas trop jouer pour éviter de se mettre sous pression", disait Ihaia West en début de semaine. L'ouvreur maori, cible de critiques régulières sur son jeu au pied, a une cartouche en main pour répondre sur le terrain.

Contenus sponsorisés