Icon Sport

Clermont veut remettre de l’ordre dans ses comptes

Clermont veut remettre de l’ordre dans ses comptes

Le 25/01/2020 à 13:17Mis à jour Le 25/01/2020 à 13:19

TOP 14 - 8e au classement et seule équipe du Top 14 à ne pas avoir pris de bonus cette saison, l’ASM doit engranger des points avant la trêve. Dès samedi, face au Stade français, lui aussi en quête de points.

Clermont a rempli sa première partie de contrat en assurant un quart de finale à domicile sur la scène européenne. En attendant début avril et ce choc face au Racing 92, les Clermontois reviennent aux fondamentaux et à une situation moins glorieuse en championnat avec une 8e place au classement qui les empêche de s’endormir. Réception de Paris puis déplacement à Pau après la trêve avant la réception de l’UBB mi-février, voilà le programme de l’ASM pour remonter au classement dans l’immédiat.

"Tous les matches qui restent, on s’est dit qu’il fallait les gagner expliquait sans détour Paul Jedrasiak en conférence de presse. Il ne doit pas y avoir de contre coup après l’Europe. Retour au Top 14 ! On va s’employer comme il faut. Cela va être un match dur physiquement. On pense surtout à nous, à mettre notre jeu en place et à faire un gros match à la maison." La pêche aux points commence face au Stade français, plus faible défense du Top 14. Une formation qui n’a jamais gagné au Michelin dans son histoire mais qui peut surprendre.

Face à une équipe parisienne, 13e du classement, qui a besoin aussi de point, ce n’est pas le moment de faire des sentiments. "Je ne regarde pas ce que fait Paris mais je sais que nous avons besoin de points pour remonter au classement" rappelle Jedrasiak. Face à des Stadistes invaincus depuis trois matches, les Auvergnats seraient bien inspirés de l’emporter. Car l’ASM a gâché à l’extérieur comme à domicile cette saison. Les victoires à Paris et à Bayonne ne gomment qu’en partie le retard pris, notamment en loupant les points de bonus et en perdant contre Pau au Michelin.

Elle ne peut plus se permettre le moindre faux pas. "On a beaucoup parlé entre nous, il faut arrêter d’avoir des hauts et des bas confiait Judicaël Cancoriet. Il faut être plus régulier, c’est le moment de prétendre vouloir être dans le haut du tableau. C’est sur des matches comme ça qu’il ne faut pas se louper. On est hyper concentré."

L’ancien massicois ne croisera pas la route de son ancien coéquipier Sekou Macalou, retenu avec le groupe France, mais il s’attend à un Stade français revigoré et surtout plein de fraîcheur après avoir fait tourner en Challenge Cup. "Cela va être l’un des matches les plus durs car le Stade français revient bien. Mentalement, les Parisiens sont différents. Ils vont venir avec beaucoup d’agressivité. Cela ne pas être un match facile. Quand on voit leur effectif et leurs moyens, on ne comprend pas pourquoi cela ne marche pas. Mais il y a un truc qui a changé. Il va falloir être vigilant car on peut être surpris…"

" On n’a pas envie de décompresser trop tôt. Ce match, comme d’autres, va compter dans la qualification pour cette fin de saison."

Contrairement à son compère Judicaël Cancoriet, qui va déjà revenir pour ce match après une blessure au tendon du muscle pectoral, les vacances seront bienvenues pour Paul Jedrasiak comme pour tous les Clermontois après ce bloc de 12 matches sans repos. "Cette pause ne m’embête pas, au contraire (sourires). Cela va faire du bien à tout le monde. Mais je suis super heureux de retrouver "Judi" ou d’autres joueurs qui vont nous apporter pour cette fin de saison. Il nous apporte de la fraîcheur, c’est top !"

Avant cette trêve l’ASM devra remplir un dernier contrat et cette fraicheur est bienvenue pour l’effectif asémiste. Sans Penaud et Fischer, retenus avec le XV de France, sans Abendanon et Toeava derrière, sans Timani, Lapandry et Vahaamahina devant, Clermont doit mettre en dernier coup de collier.

Un bonus offensif serait idéal mais du côté des Jaune et Bleu, on a longtemps mis cela de côté en pensant d’abord à une victoire. "On ne parle pas de cette coupure rappelle Franck Azéma. 12 matches en suivant, cela reste 12 matches. Il est temps que cela s’arrête. Derrière il y aura un break mais on est d’abord focalisés sur ce 12e match et on veut faire une grosse prestation à domicile face à une formation qui n’est pas à sa place. Je vois des bonnes choses à l’entraînement cette semaine. On n’a pas envie de décompresser trop tôt. Ce match, comme d’autres, va compter dans la qualification pour cette fin de saison."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés