Icon Sport

Clermont - Toulouse, c'est souvent fou

Clermont - Toulouse, c'est souvent fou
Par Rugbyrama

Le 07/09/2020 à 16:06

TOP 14 - À l'image du match d'hier soir entre Clermont et Toulouse, les rencontres entre ces deux clubs ont souvent le droit à des scénarios extraordinaires avec de nombreux rebondissements et parfois des fins de matchs à couper le souffle. Voici un top 5 des matchs fous entre Clermont et le Stade Toulousain.

1. Toulouse 47 – 44 Clermont : 14 avril 2019

Tous les fans de rugby et du Top 14 se souviennent encore de ce match sensationnel entre ces deux clubs amis du rugby français. Devant 37 500 supporters au Stadium de Toulouse, les acteurs de la rencontre ont joué une rencontre d'une intensité folle, ponctuée de dix essais. Ce jour-là, Toulouse et Clermont se sont livrés une féroce bataille en se rendant coup pour coup et en donnant l'impression que chacune des deux équipes pouvait l'emporter. Finalement, la décision s'est faite dans les vingt dernières minutes. À partir de la soixantième minute de jeu, tout est allé très vite. Le Stade Toulousain mène alors 26-23 et Richie Gray inscrit un essai permettant de donner aux Haut-Garonnais une avance de dix points, le plus gros avantage de la partie 33-23.

À ce moment-là du match, les Clermontois auraient pu baisser les bras mais c'était sans compter sur Damian Penaud qui marque deux essais coup sur coup (62' et 66'). Quelques minutes à peine après le doublé de l'international français, Clermont est encore menaçant sur la ligne d'en-but de Toulouse et Iosefa Tekory stoppe irrégulièrement Yohan Beheregaray. Romain Poite, l'arbitre de la rencontre n'a alors pas d'autre choix que de sortir un carton jaune pour le deuxième ligne toulousain et de donner essai de pénalité aux Montferrandais (33-44).

À cet instant, et après dix minutes de folie, on pense que le match à basculer en faveur des Clermontois mais c'est sans compter sur la force de caractère de Toulouse qui devant son public réduit le score avec un essai de Ntamack. Sur cette même action Fritz Lee écope lui aussi d'un carton jaune et laisse ses coéquipiers pour la fin de match. C'est finalement à la 77e minute que le Stadium chavire de bonheur quand Sofiane Guitoune, alors irrésistible cette saison-là, inscrit l'essai de la gagne à la suite d'un ballon porté .

Une rencontre qui se termine donc sur un score digne du SuperRugby et qui restera à coup sur dans les mémoires de ces deux clubs.

2. Clermont 33 – 30 Toulouse : 06 septembre 2020

C'était hier et on sait que ce match restera dans les mémoires des supporters des deux camps. Clermont domine assez largement la première mi-temps et mène logiquement 23-5 à la pause. Les Jaunards sont en plus aidés par le geste d'humeur de Iosefa Tekori qui assène un coup de coude dans le visage de Fritz Lee (34e) et qui est expulsé par l'arbitre.

À la mi-temps, le scénario d'une facile victoire pour l'ASM se profile. Mais c'est sans compter sur l'esprit revanchard des Toulousains qui reviennent gonfler à bloc en seconde période. D'ailleurs, quatre minutes après le début du second acte, Elstadt file dans l'en-but et permet de revenir à treize longueurs des Clermontois. Seulement, les Stadistes se compliquent encore la tâche en écopant d'un nouveau carton rouge après le plaquage au niveau du visage de Richie Arnold sur le jeune pilier Sipili Falatea.

Malgré une pénalité de Lopez, Clermont subi le second acte et Toulouse engrange des points avec un nouvel essai d'Elstadt et deux pénalités de Ntamack. Les Haut-Garonnais reviennent alors à un petit point et crois à un exploit dans ce choc de la première journée. À la 67e minute, le match bascule alors du côte toulousain avec l'essai d'Antoine Dupont après un geste incroyable de Ramos et une remontée de 100 mètres. Mais, l'espoir d'une nouvelle prouesse s'envole quand Moala marque un essai après avoir cassé deux plaquages. Les Clermontois reprennent donc l'avantage 33-30 et ne le lâcheront plus même si Ntamack s'est vu refuser un essai dans les ultimes secondes. Une victoire de justesse pour Clermont et une défaite frustrante pour Toulouse tant les Stadistes étaient proche d'un exploit à 13 contre 15.

3. Toulouse 34 – 22 Clermont : 09 juin 2001

Pour la centième finale du championnat de France de première division, c'est le Stade Toulousain qui s'est imposé et obtenu son seizième Bouclier de Brennus au terme d'un match où l'emprise des Rouge et Noir était palpable mais dans lequel les Clermontois ont été trop fébrile. Un match signant la septième finale perdu de l'ASM en autant de participation.

En première période, Toulouse pose de suite la main sur cette rencontre avec deux drops de Delaigue et une pénalité de loin de Michalak. Clermont reprend ensuite confiance avec une pénalité du buteur Gérald Merceron et un essai d'Alexandre Audebert. Si les Jaunard ont repris le score à six minutes de la fin, cet avantage est de courte durée. Les Toulousains se sont vite repris en marquant un essai par l'ailier Marfaing. À la mi-temps, les Haut-Garonnais mènent de trois points et tout reste à jouer.

Les deux équipes font jeu égal dans le second acte, les buteurs performent de chaque côté. Trois pénalités de Michalak, une de Marfaing et un drop de Delaigue contre trois pénalités de Merceron. La qualité des buteurs toulousains et la domination des joueurs de Guy Novès a eu raison de l'envie des Montferrandais dans cette finale.

4. Clermont 18 – 14 Toulouse : 06 juin 2015

Pour cette demi-finale de Top 14 à Bordeaux, Clermont s'impose de juste dans une rencontre haletante où l'écart au score n'a jamais été supérieur à 6 points. Dans ce match, les défenses cadenassent les attaques adverses et les équipes doivent s'en remettre à leurs buteurs pour concrétiser leurs moments forts. Du côté clermontois, l'emblématique Morgan Parra et du côté toulousain, le néo-zélandais Luke McAlister. Le duel de buteur est à l'avantage de l'ASM à la fin de la première période 9-6.

En seconde période, la physionomie de la rencontre semble vouloir changer et les Toulousains inscrivent le seul essai du match par Maxime Médard à la 46e, permettant aux Rouge et Noir de prendre l'avantage au score pour la première fois du match. La suite du match est encore un duel de buteur. Morgan Parra inscrit une pénalité et redonne l'avantage à Clermont. McAlister lui répond quelques minutes après et à un quart d'heure de la fin les Stadistes sont en tête. Les dix dernières minutes sont à l'avantage de l'ASM et c'est Brock James qui remet les Jaunards devant au score avec une pénalité avant de donner de l'air à tous les supporters Jaune et Bleu avec un drop donnant quatre points d'avance à son équipe. 18-14, c'est le score final. Clermont se qualifie en finale mais échoue contre le Stade Français 12-6.

5. Toulouse 15 – 16 Clermont : 10 janvier 2010

Dans un match fermé, comptant pour la 18e journée de Top 14, Toulouse marque deux essais en première période par Shaun Sowerby et par Vincent Clerc. Jean-Baptiste Elissalde inscrit aussi un drop. Côté Clermontois, Seremaia Bai score avec trois pénalités.

À la mi-temps, Toulouse domine légèrement 15-9. Le second acte est encore plus fermé et aucun point n'est inscrit avant l'essai de Tasesa Lavea à la 67e minute. La transformation est alors primordiale car elle peut permettre à Clermont de passer pour la première fois de la partie. Morgan Parra ne tremble pas et met l'ASM devant. Une avance que les Auvergnats ne lâchent plus jusqu'au coup de sifflet final de Jérôme Garcès, l'arbitre de la rencontre. Cette victoire en terre toulousaine permet à ce moment-là aux Jaunards de reprendre la première place du Top14.

Vincent Clerc contre Clermont en janvier 2010

Vincent Clerc contre Clermont en janvier 2010Icon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés