Icon Sport

Clermont avec l'Europe en filigrane

Clermont avec l'Europe en filigrane
Par Rugbyrama

Le 08/11/2019 à 15:57Mis à jour Le 08/11/2019 à 17:25

TOP 14 - Le dauphin du dernier Top 14 se déplace chez le champion samedi soir. Entre la nécessité de prendre des points et le besoin de relancer les internationaux, cette affiche est bien plus qu’un galop d’essai pour les Clermontois à une semaine du début de la Coupe d’Europe face aux Harlequins.

La revanche de la dernière finale ? Le remake du match de folie joué le 14 avril dernier sur la pelouse du Stadium (47-44) ? Non, rien de tout ça, ce classique du rugby français, cette affiche de gala n’est finalement qu’un match de reprise, un match de championnat coincé entre une coupure et l’Europe, qui vaut quatre ou cinq points. Ben voyons… On oublie qu’un Toulouse-Clermont n’est jamais un match comme les autres.

Mais avant de lâcher les chevaux, les deux équipes voudront d’abord remettre sur pied leurs internationaux ou les blessés de longue date comme Alexandre Fischer à une semaine des trois coups de la Champions Cup. À l’ASM, est-on tourné à 100% déjà sur la réception des Harlequins le 16 novembre ? "Non je suis juste focalisé sur Toulouse, c’est juste suffisant, retoquait Franck Azéma. Je vois comment on réintègre nos joueurs dans le groupe. C’est ce qui m’intéresse. Tout le monde sait qu’il y a l’Europe derrière, on ne va pas faire semblant de ne pas en parler. Ce sont des conneries… Cela arrive derrière mais ce qui arrive devant est tout aussi costaud."

" Le gros de la saison va se jouer dans les trois mois qui arrivent. Derrière il y a la Coupe d’Europe, on intègre les internationaux et c’est un bon match pour lancer cette campagne européenne"

Lors des entraînements, si les jeunes sont toujours bien là, la présence de la majorité des internationaux donne une sacrée consistance au groupe… "Les copains ont coupé deux semaines, ils sont biens, explique Etienne Falgoux. Cela fait plaisir de les retrouver. Leur retour change une partie du groupe. Je ne vais pas dire que l’on retrouve notre configuration "normale" mais l’équipe a changé de nouveau." Et l’entraîneur en chef, tel un papa qui aurait retrouvé ses petits est heureux. "C’est bon de retrouver tous mes gars, cela créé une émulation pour tout le groupe, déclarait Azéma. C’est un peu un nouveau début de saison car cet effectif on ne l’avait pas au départ. Cela apporte de l’enthousiasme et de la qualité aussi. Ils ne sont pas internationaux pour rien, il y a une présence. Je les ai trouvés sereins et souriants, ils ont vécu une belle aventure tout en étant heureux de retrouver le club."

Top 14 - Franck Azéma conseille son troisième ligne Judicaël Cancoriet (ASM Clermont) contre Bayonne

Top 14 - Franck Azéma conseille son troisième ligne Judicaël Cancoriet (ASM Clermont) contre BayonneIcon Sport

Après une dernière victoire contre le LOU à domicile et deux weekends sans match, l’ASM, 4e du Top 14, entame un marathon. Les jokers Coupe du monde sont partis mais les internationaux sont revenus. Et cela change tout avant d’attaquer un bloc XXL. "C’est le départ d’un bloc de 12 matches avec la Coupe d’Europe derrière ce match, avouait Franck Azéma… Mais je vois les joueurs très mobilisés sur ce match face à Toulouse car c’est suffisant déjà… On connait la qualité de cette équipe-là. C’est un gros challenge face à quelque-chose de consistant et de costaud. Pour les joueurs, il y a aussi l’envie de retrouver de la cohésion entre les lignes. Il va y avoir de la rivalité c’est certain."

" Tu joues au rugby pour jouer au Stadium ces grandes affiches. Une saison ne se réduit pas seulement à la capacité de jouer des demi-finales ou une finale. C’est ce type de rendez-vous qui donne envie aux gosses de jouer au rugby."

Les Auvergnats, à l’inverse des Toulousains, ont mieux traversé cette Coupe du monde sans les Mondialistes même si les calendriers des deux équipes sont différents. Et ce match à Toulouse est plus important qu’on ne pourrait le penser. "L’entame de championnat a déjà été copieuse, rappelle le pilier Etienne Falgoux. On reprend par un bon bloc et Toulouse c’est un beau morceau. Le Top 14 ne commence pas samedi car il y a déjà eu de sacrés matches avant mais le bloc qui arrive, entrecoupé de matches européens, est costaud. Le gros de la saison va se jouer dans les trois mois qui arrivent. Derrière il y a la Coupe d’Europe, on intègre les internationaux et c’est un bon match pour lancer cette campagne européenne dans les meilleures conditions. C’est dans nos têtes car c’est dans une semaine mais le match de Toulouse est parfait pour s’étalonner sur un jeu européen que l’on sait basé sur la vitesse, le mouvement et de longs temps de jeu. En avril dernier c’était portes ouvertes (rires). Je ne sais pas si ce sera pareil. Mais on a ce match en tête, la finale aussi. On sait où on met les pieds mais on veut aller de l’avant, ne pas regarder derrière."

Top 14 - Étienne Falgoux (ASM Clermont) contre Lyon

Top 14 - Étienne Falgoux (ASM Clermont) contre LyonIcon Sport

Alors on passe notre chemin ? On zappe ce match ? Sûrement pas… Si un Toulouse-Clermont sans Kolbe, Dupont ni Penaud a moins de saveur offensivement, il y aura du beau monde sur la pelouse du Stadium Municipal samedi soir pour ce match de gala qui donnera des clés aux deux équipes pour la saison européenne. "Le Stadium, c’est particulier, c’est une pression différente, il y a un engouement derrière, expliquait Franck Azéma. C’est bon d’avoir des matches comme ça. Tu joues au rugby pour jouer au Stadium lors de grandes affiches. Une saison ne se réduit pas seulement à la capacité de jouer une demi-finale ou pas. C’est ce type de rendez-vous qui donne envie aux gosses de jouer au rugby. Il ne faut pas les manquer."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0