Icon Sport

Clermont à la recherche des points perdus

Clermont à la recherche des points perdus

Le 13/02/2020 à 18:04Mis à jour Le 13/02/2020 à 18:27

TOP 14 - 7e du Top 14, l’ASM devra cravacher pour se qualifier. Les Clermontois débutent leur opération reconquête de points à Pau, une équipe venue gagner au Michelin en septembre dernier, plombant le bilan des Jaune et Bleu.

Lessivés et à la limite du "burn out" fin janvier après la victoire contre le Stade français et ces douze matches sans repos, les Clermontois ont pu couper et repartir de l’avant. "Je n’ai pas joué tous les matches mais cela a été une grosse partie de la saison avec des échéances très importantes en Coupe d’Europe rappelle Arthur Iturria. Tous les weekends nous ne pouvions pas nous relâcher pour rattraper des points. Nous avons terminé ce bloc et maintenant nous n’avons pas d’excuses. C’est important d’avoir gagné ce match contre Paris et on a réussi à inverser la tendance. Cela nous a permis de reprendre le rugby dans la joie et d’être plus sereins avant ce déplacement à Pau."

Durant cette préparation, les Clermontois n’ont pas oublié d’entretenir l’esprit de groupe avec une soirée déguisée entre joueurs et staff à Super-Besse. Une grande respiration nécessaire avant d’attaquer ce qui ressemble à une opération commando afin d’aller chercher des points perdus sur ces 12 dernières journées. 7e du championnat, les Auvergnats trainent cette absence de bonus et cette défaite contre Pau le 14 septembre dernier au Michelin (28-37), pendant le Mondial. Ce match reste un boulet en termes de résultat et de contenu face à une équipe béarnaise portée par son pack et sa jeunesse. "C’est un match qui fait partie des rencontres que l’on aurait dû gagner avouait Etienne Falgoux. Il y avait toujours un grain de sable dans la machine avec un ballon relâché dans l’en-but par George (Moala), un essai de pénalité ou une interception. Quand cela ne veut pas, cela ne veut pas et nous étions à contre-courant du jeu. Cela arrive dans une saison. Après la longue série de matches on repart sur des bases plus fraîches avec du repos et de la préparation. Cela va nous faire du bien. On va voir si nous avons le mental et le caractère pour l’emporter à Pau. Cela va être un bon test de reprendre sur ce bloc de trois matches avec un déplacement. "

Arthur Iturria avec Thibault Lanen face à Paris

Arthur Iturria avec Thibault Lanen face à ParisIcon Sport

Cela tombe bien, les hommes de Franck Azéma auront l’occasion de rattraper le temps et les points perdus au Hameau samedi soir face à une équipe qui stagne et qui reste sur une défaite contre Brive. "Pau a besoin de points pour se dégager de cette zone du bas et nous aussi pour rentrer dans les six premiers explique Arthur Iturria. Ce sera un gros match entre deux équipes qui ont tout à jouer et à gagner. Ces points perdus contre les Palois au Michelin, ils comptent aujourd’hui. Cela se joue à rien, on est à cinq points du 3e et avec cette victoire, cela aurait été mieux. Il y a toujours des échecs dans une saison et on va essayer d’aller chercher des points à l’extérieur car je pense que cela va passer par là pour la qualification."

Pour cette reprise, c’est une triplette du Sud Ouest qui attend les Clermontois, un programme copieux avec Pau, Bordeaux et Agen. "C’est sûr qu’avant de parler de récupérer des bonus, gagner à l’extérieur et à Pau ce serait déjà très bien car cela va être un sacré combat rappelle Arthur Iturria. On a un bloc de trois matches, on s’est fixé des objectifs dessus et c’est important de bien l’avoir en tête. On fera les comptes dans trois semaines."

" On va voir si nous avons le mental et le caractère pour l’emporter à Pau. Cela va être un bon test de reprendre sur ce bloc de trois matches avec un déplacement."

Pour Clermont, les 12 matches qui arrivent sont loin d’être une partie de plaisir. L’UBB, le RCT, Brive, Bayonne, Racing et Toulouse viendront au Michelin et l’ASM devra aller à Agen, à Lyon, à Montpellier, au CO et à La Rochelle. Et en premier lieu à Pau. "Cette équipe nous a secoués à l’aller et tous les points comptent dans une saison explique Franck Azéma. Il y a des bonus et des points que nous n’avons pas été capables de prendre sur la première partie de saison comme contre Pau. Cela coute cher dans un Top 14 très serré. Donc il faut monter fort ce sur printemps avec notre effectif au complet pour que tout le monde puisse s’exprimer dans la concurrence aussi. A part Lyon ou Bordeaux, personne n’est à l’abri de se retrouver dans le ventre mou du championnat en enchaînant deux défaites. C’est la réalité. Pour nous comme les autres, il n’y a aucun relâchement possible dans ce championnat. Donc mentalement et nerveusement, c’était important d’avoir de la fraîcheur avant cette reprise. "

Avec un effectif quasi au complet et des batteries toutes neuves, l’ASM doit frapper vite et fort pour ne pas revivre la désillusion de 2018 et cette non-participation aux phases finales. La mission est simple ou presque… "Plus droit à l’erreur, je ne sais pas car des erreurs on va en faire forcément déclarait Etienne Falgoux. Mais ramasser le plus de points possibles à l’extérieur et être intraitable à domicile oui. Sur le papier cela parait simple mais il va falloir y aller. C’est pour ça que ce premier match à l’extérieur est important." Ce premier défi comme toutes les journées qui s’enchaîneront bientôt, étapes cruciales dans la course au Top 6.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés