Icon Sport

Brive : la tête… et les jambes !

Brive : la tête… et les jambes !

Le 13/01/2021 à 14:22Mis à jour Le 13/01/2021 à 14:25

TOP 14 - Une fois de plus, Brive a su retourner un match qui semblait perdu dimanche dernier face à Montpellier (23-22). Dans une lutte acharnée pour le maintien en Top 14, les Corréziens ont montré des ressources mentales hors normes, dans le sillage de leur capitaine Saïd Hirèche. Mais au-delà de l’état d’esprit, le CABCL termine fort ses rencontres, grâce à une condition physique irréprochable…

Une série de six défaites, un fond de classement qui se rapproche et le besoin vital de prendre des points, peuvent parfois expliquer bien des exploits. Mais quand il s’agit de Brive, il existe également d’autres ressorts à activer, comme l’explique le capitaine Saïd Hirèche : "On a vécu un long mois de décembre sous pression, mais comme toujours on a abordé cette échéance en famille. Tout le monde, joueurs hors groupe ou blessés, staff technique, médical ou administratif mais aussi de notre Président jusqu’aux ramasseurs de ballons, sans oublier nos supporters, nous avons tous été solidaires. Quand tu as cet état d’esprit et tout ce monde à tes côtés en bord de terrain pour t’encourager, tu peux parfois soulever des montagnes !" Ou plus simplement encore retourner des situations compliquées comme à Castres fin décembre ou encore dimanche dernier, à domicile, face au MHR. Ému comme rarement à la fin du match contre le Montpellier, le troisième-ligne a su trouver les mots pour relancer la machine, mais aussi éviter les excès d’enthousiasme : "À Brive, on a l’habitude des matchs "à la vie à la mort" et des joutes pour le maintien". Mais pour réussir dans une telle entreprise il faut bien plus encore, que le simple aspect mental…

Top 14 - Les joueurs de Brive fêtent leur victoire contre Castres

Top 14 - Les joueurs de Brive fêtent leur victoire contre CastresIcon Sport

De nouvelles méthodes, un centre d’entrainement et le souci du détail qui fait la différence

En Corrèze on n’a pas forcément de pétrole, mais on a des idées ! Depuis l’arrivée de Jeremy Davidson au poste de manager, le club se structure peu à peu et a su renforcer autant son staff que ses structures d’entrainement, pour élever le niveau d’exigence dans le sillage de l’Irlandais : "Nos nouvelles pelouses hybrides et synthétiques, ou notre centre de performance, tirent l’ensemble de l’équipe et du club vers le haut. Des joueurs, on attend plus d’ambitions, de volume dans les entrainements et de travail au quotidien. On doit de servir de ces bases pour obtenir plus de confiance et de certitudes, pour ensuite avoir cette énergie en match, afin de tenter de renverser une situation difficile par une ultime action, une dernière passe, en ayant la lucidité de le faire dans les meilleures conditions." Cette lucidité en fin de rencontre, le capitaine l’a aussi ressenti contre Montpellier : "On a su rester calme dans notre approche au moment ou on reprenait l’ascendant sur le match … Mais maintenant il ne faut pas non plus oublier nos erreurs et nos difficultés de la première période et continuer de travailler dur, tous ensemble, pour s’offrir des fins de rencontres un peu plus sereines !"

Dans un calendrier qui s’est un peu plus étoffé, avec un match une nouvelle fois décisif qui s’annonce à Pau le 24 janvier prochain, Brive a la volonté de continuer sa progression, tout en continuant à donner des émotions à son public.

Contenus sponsorisés