Midi Olympique

Brive et Jurand font tomber Lyon

Brive et Jurand font tomber Lyon

Le 29/02/2020 à 22:29Mis à jour Le 01/03/2020 à 12:21

TOP 14 - Grâce notamment à un triplé de son jeune ailier, le CAB est venu à bout de Lyon (30-16), ce samedi. Et les Corréziens se donnent ainsi de l’air dans la course au maintien. Pour le LOU, l’arrêt est net.

Résumer une prestation à l’envie serait peut-être réducteur mais, clairement, c’est en grande partie ce qui a fait la différence au Stadium dans ce duel. Car les Brivistes ont joué avec enthousiasme, détermination et se sont montrés réalistes sur leurs temps forts pour exploiter toutes les erreurs des Lyonnais méconnaissables. Un temps dans le bonus offensif, le CAB n’a pas réussi à tenir cette large avance en seconde période mais il a néanmoins su sécuriser avec maitrise cette importante victoire.

Le facteur X se nomme Joris Jurand. Auteur d’un triplé en 20 minutes, l’ailier de 24 ans a doublé son total d’essais sur la saison en l’espace d’une rencontre. Pour ce faire, il est à la réception de deux coups de pied à suivre de Nicolaas Lee (18’) et Enzo Hervé (38’), et avant cela il s’était arraché en cassant deux plaquages après un autre numéro de son ouvreur (33’). Remplacé peu après l’heure de jeu pour une légère blessure, l’ancien Montpelliérain a néanmoins livré une copie quasi-parfaite.

La classe de Hervé et Laranjeira

Entre intensité et agressivité, deux autres individualités sont à distinguer pour avoir grandement contribué à la performance des Coujoux. Il s’agit dans un premier temps d’Enzo Hervé, décisif sur les trois essais et qui le fut également dans ses choix, lorsqu’il a fallu soulager une défense parfois sous pression. Et puis il y a eu le 100% au pied de Thomas Laranjeira (6 sur 6), impeccable sur ses terres face aux perches et qui n’a pas non plus permis aux Gones d’y croire en sanctionnant l’indiscipline.

Finalement, le LOU concède un nouveau lourd revers à l’extérieur, comme à Bordeaux-Bègles il y a quinze jours, et confirme malgré lui ses difficultés loin de Gerland ces derniers temps. Car les réalisations au forceps de Thibaut Regard (48’) et Hamza Kaabèche (75’) n’auront eu que le mérite de faire sortir du bonus un adversaire qui n’est pas un concurrent direct… On retiendra surtout cette faiblesse défensive, ajoutée à une maladresse rédhibitoire et à une conquête bousculée.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés