Icon Sport

Bousculé, le Racing 92 assure l'essentiel

Bousculé, le Racing 92 assure l'essentiel

Le 21/12/2019 à 17:27Mis à jour Le 21/12/2019 à 17:53

TOP 14 - Vainqueurs (29-25) des Héraultais, les Franciliens ont combattu avec vigueur pour conserver ce court avantage. Malgré une première période soutenue, les hommes de Laurent Travers ont vu les Cistes revenus à leur hauteur. Insuffisant pour le MHR encore muet à l'extérieur malgré un bonus défensif, précieux pour les Ciel et Blanc de retour dans la première partie du classement.

Les Franciliens démarraient sous les meilleures auspices, vifs dans les lancements, récompensés par de nombreuses fautes commises par des Héraultais pas véritablement entrés dans la rencontre. Louis Dupichot inscrira le premier essai de ce duel après un service précis au pied de Finn Russell (13-0, 14 ème). Départ idéal pour les hommes de Laurent Travers qui connaîtront toutefois un coupable relâchement. Effectivement à deux reprises, les Cistes feront admirer leur capacité de réaction, le tout jeune Gela Aprasidze titulaire à la mêlée après un travail précieux d'Anthony Bouthier puis Jan Serfontein suite à un jeu prolongé au pied dans le couloir, grillant la politesse à l’infortuné Donachan Ryan à la course (13-12, 22 ème).

Visiblement, le MHR reprenait ses esprits avec Handré Pollard à la baguette sur quelques séquences judicieuses malgré une pénalité trouvant le montant après un bel effort en mêlée. Juste avant la pause, Virimi Vakatawa exploitera à la perfection un ballon dans les ultimes instants, lancé en pleine vitesse, s'affranchissant d'une défense visiteuse bien statique pour le coup. Idéal pour le Racing 92 qui vire en tête dans ce premier acte avec un avantage substantiel (23-12, 40 ème).

La maîtrise francilienne

Loin d'être à l'abri, les locaux s'évertuaient à proposer du jeu, alternant les formes de rugby autour d'un Finn Russell inspiré. Pourtant, un éclair d'Anthony Bouthier, servi à hauteur par Handré Pollard, fera encore admirer la classe de l'ancien vannetais, déchirant la défense locale d'un subtil crochet (26-25, 64 ème). De quoi passer quelques frissons dans les travées de la Paris Defense Arena, et remettre d'actualité un statut d'équipe fragile à domicile. Les deux formations vont multiplier les lancements audacieux, mais le déchet prédominera avec un ascendant au final obtenu par le Racing 92. Teddy Iribaren viendra clôturer le tableau d'affichage d'un ultime coup de pied pour assurer la victoire et écarter définitivement la menace héraultaise.

Succès important pour les Franciliens, permettant aux hommes de Laurent Travers de grappiller quelques places au classement tout en démontrant enfin de la consistance à domicile. De quoi voir venir avant un déplacement risqué du côté de Brive la semaine prochaine et retrouver la sérénité nécessaire.

Les Montpelliérains n'y arrivent toujours pas loin de leurs bases. Fragilisés sur leurs possessions malgré quelques coups d'éclats joués avec justesse, les troupes de Xavier Garbajosa ont vacillé. Rebond obligatoire face au Stade Français la semaine prochaine, sous peine de passer des fêtes avec le doute.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés