Icon Sport

Boudjellal : "Il y a deux sortes de Toulonnais : ceux qui donnent et ceux qui reçoivent"

Boudjellal : "Il y a deux sortes de Toulonnais : ceux qui donnent et ceux qui reçoivent"

Le 07/09/2019 à 20:55Mis à jour Le 07/09/2019 à 21:03

TOP 14 - Remonté après la défaite de son équipe lors de la première rencontre à Mayol, Mourad Boudjellal s'est présenté en conférence de presse. Il ne regrette pas ses propos du début de semaine.

"Conférence d'après-défaite à Mayol... je viens un peu trop souvent en ce moment ! Ça ne me fait pas plaisir, mais ça n'enlève pas la détermination que nous avons. Il y a dix ans, je construisais pour gagner à l'instant présent. Désormais je monte un projet, pour gagner le plus vite possible évidemment, mais ce groupe manque d'expérience... Entre le Japon, les blessures et les absents... J'ai compté, il nous manque dix-neuf joueurs. Ça n'explique pas tout, car l'adversaire était meilleur, il n'y a rien à dire. Lyon avait beaucoup plus d'automatismes. Je porte certainement une part de responsabilité, car j'ai oublié dans ma communication que ce groupe n'avait pas la même expérience que les groupes précédents...

Ils étaient plus matures ! J'ai rajouté de la pression, là où mes joueurs n'en avaient pas besoin. Mais nous ne sommes pas morts, ce soir. On va construire, et ça va passer. Ce groupe a quelque chose. Puis finalement... il y a tellement de Toulonnais ce soir que Toulon a gagné... Va-t-on récupérer quatre points ? Je vais appeler la Ligue... Est-ce que je regrette d'avoir mis le feu aux poudres ? Non. Je vais vous raconter une histoire. Il y a un an, un joueur que je ne pouvais conserver m'a demandé si c'était pour des raisons de budgets ou sportives. J'ai répondu que c'était le budget et il m'a proposé de jouer au Smic. Il avait des offres à 30 000 euros, mais m'a dit "Je ne peux pas jouer contre Toulon à Mayol".

C'est Juan Fernandez-Lobbe. J'ai été sensible à cette démarche. D'autres n'ont pas fait ce choix. Et j'aimerais qu'ils arrêtent d'avoir le cul entre deux chaises. Qu'est-ce qu'un mercenaire ? C'est quelqu'un qui défend une cause qui n'est pas la sienne. Ce ne sont pas des mercenaires, mais alors il faut arrêter de dire "on est Toulonnais, on est Toulonnais, on est Toulonnais". Jamais en venant à Mayol je prendrais le vestiaire de gauche... Mais je pense qu'il y a deux sortes de Toulonnais : ceux qui donnent et ceux qui reçoivent. Est-ce que je regrette d'avoir laissé partir Pierre à l'époque ? Oui bien sûr, mais il était déjà en contact avec Lyon. C'était un beau projet, un beau challenge..."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0