Icon Sport

Bayonne : des visions s’opposent autour du futur mode de gouvernance

Bayonne : des visions s’opposent autour du futur mode de gouvernance

Le 26/11/2020 à 09:30

TOP 14 - Depuis plusieurs semaines, des divergences de points de vue sont apparues à la tête du club. Philippe Tayeb, président du directoire, s’en est expliqué la semaine dernière dans un grand entretien qu’il a accordé à “Sud Ouest”. De leur côté, les représentants du Conseil de Surveillance tiendront une conférence de presse dans l’après-midi.

Vendredi dernier, le quotidien "Sud-Ouest" publiait un grand entretien de Philippe Tayeb, au cours duquel le président balayait plusieurs sujets : le futur de l’Aviron, les projets en cours ou l’avenir de Yannick Bru. Dans cette interview, on apprenait, aussi, que les actionnaires du club étaient conviés à une assemblée générale le 2 décembre prochain où une augmentation de capital d’un million d'euros sera évoquée. Mais ce n’est pas tout.

Un des points importants de cette “AG”, prévue mercredi prochain, sera de voter pour ou contre l’évolution du mode de gouvernance du club. Le but ? Faire fusionner le conseil de surveillance (14 personnes) et le directoire (4 personnes), afin de créer un conseil d’administration de neuf actionnaires et dont Tayeb pourrait être le président. Un changement, « pour avoir une gouvernance beaucoup plus réactive, avec des actionnaires présents depuis un certain nombre d’années, qui ont envie de s’investir dans les décisions du club » explique le président Tayeb dans Sud-Ouest.

Néanmoins, ces dernières semaines, des divergences de points de vue sont apparues, à la tête du club, au sujet des différents projets qui animent actuellement l’Aviron (rénovation du stade Jean-Dauger, centre de formation AB Campus). Et certains membres du conseil de surveillance, sont contre ces changements et la révocation de leur conseil dont le mandat court initialement jusqu’en 2022. « Je respecte leurs positions, nous expliquait hier soir Tayeb. Il n’y a aucun problème. Le vote de mercredi prochain va déterminer quelle est la volonté des 180 actionnaires du club. Nous sommes en démocratie et il faudra le respecter. »

Une conférence de presse à suivre dans la journée

Aujourd’hui, on ne peut que constater que deux visions s’opposent au sein de la direction. « Des gens voulaient, peut-être, rester dans une continuité, estime le président du directoire. D’autres avaient envie de s’impliquer au vu des échéances et des projets qu’il faut porter au niveau du club. Il n’y a qu’à Bayonne où, dès qu’on bouge quelque chose, dès qu’on essaye d’apporter des solutions, d’optimiser les situations, on parle de crise ou de problème. Il faut être très prudent et ne pas prononcer ces mots. Des gens ont le droit de ne pas être d’accord. »

C’est dans ce contexte que les représentants du Conseil de Surveillance, en désaccord avec les modifications envisagées, tiendront une conférence de presse, cet après-midi. Le président dudit conseil, Pierre-Olivier Toumieux, y prendra la parole pour évoquer “l'actualité de l'Aviron Bayonnais Rugby Pro”. Les présidents des Socios, de l’Aviron Bayonnais omnisports, des anciens joueurs et du Léons Club pourraient également s’exprimer.

Contenus sponsorisés