Rugbyrama

Reggiardo : "Je ne suis pas fier"

Reggiardo : "Je ne suis pas fier"
Par Pablo Ordas via AFP

Le 14/09/2019 à 21:18Mis à jour Le 14/09/2019 à 21:54

TOP 14 - Très déçu par le résultat de son équipe à Bayonne, le manager du Castres Olympique a fait son mea-culpa en conférence de presse.

Mauricio, la première mi-temps fut très difficile, même si vous gagnez la deuxième…

Oui, mais c’est le score final qui donne des points au classement. Pas gagner la deuxième mi-temps. D’abord, je veux m’excuser auprès de nos supporters venus nombreux. Je ne suis pas fier de moi. Les joueurs ne se mettent pas seuls sur le terrain, il y a quelqu’un qui dit, “toi, tu joues, toi, tu joues”. Ça, c’est moi. Quand les joueurs ne font pas les matchs qu’on attendait, c’est moi le responsable. J’ai certainement loupé des choses dans la semaine. On va fermer notre gueule et on va travailler. Je ne sais faire que ça. Ce soir, on a perdu face à une équipe qui méritait bien plus que nous de gagner, c’est tout. Je suis en colère envers moi-même. Je ne vais pas dire des mots que je vais ensuite regretter, je veux juste dire que ce résultat est ma responsabilité.

Vous plaidez coupable, mais ce n’est pas vous qui faites les fautes…

C’est moi qui entraîne l’équipe, c’est moi qui prends les décisions, c’est moi qui choisis les joueurs. Maintenant, je peux vous garantir qu’on va travailler dans la semaine. Il va y avoir une remise en question et beaucoup de boulot. Nous allons rester très humbles.

" Aujourd’hui, on est dans le dur"

Mais comment expliquez-vous ces si nombreuses erreurs ?

Nous n’étions pas venus pour faire ça, je vous le garantis. Je ne veux pas parler à chaud. J’assume mes responsabilités et c’est tout. Aujourd’hui, nous n’avons pas été bons dans les rucks quand nous avions le ballon. En défense, dans l’axe, on s’est fait prendre chaque fois. Il y a eu énormément d’offloads ou de jeu après contact. Nous n’avons pas été capables de défendre ensemble et de les faire tomber. Je crois qu’à chaque fois, on a subi en un-contre-un. Nous savions que nous allions jouer un Bayonne euphorique. Bravo à eux, ils ont joué depuis leur en-but, ils nous ont mis en difficulté. Chez moi, il faut travailler la confiance. Nous ne sommes pas en confiance. Après, la touche et la mêlée ont été bonnes. Nous avons récupéré des pénalités sur mêlée.

Êtes vous inquiet ?

Non, parce que le groupe a du caractère, il a été champion de France. Aujourd’hui, on est dans le dur. Mais c’est dans le dur qu’on voit les hommes.

Avez-vous des nouvelles de Babillot ?

C’est une luxation de l’épaule. Il va faire une IRM demain matin.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0