Icon Sport

Saint-André : "On peut dire que notre début de saison est mauvais. Nous ne sommes pas à notre place"

Saint-André : "On peut dire que notre début de saison est mauvais. Nous ne sommes pas à notre place"
Par Pierre-Laurent Gou via Midi Olympique

Le 08/10/2020 à 17:22Mis à jour Le 08/10/2020 à 17:25

TOP 14 - Pour la première fois depuis sa prise de fonction dans l’Hérault, l’ancien sélectionneur des Bleus et manager de Toulon, Philippe Saint-André, nous livre ses sentiments sur son nouveau club et sa nouvelle fonction. Un début d’histoire avec Montpellier chahutée avec la crise du Covid 19, la garde à vue du président Altrad et les mauvais résultats sportifs du MHR. PSA a du boulot…

Commençons par prendre de vos nouvelles : comment allez-vous après avoir été testé positif au Covid ?

Aujourd’hui, je vais bien. J’ai eu un ou deux jours un peu "patrac" mais ça va mieux et depuis mercredi, quand j’ai été testé négatif, je suis à nouveau opérationnel à 100 %.

Comment avez-vous vécu cette période ?

Je suis resté confiné chez moi, dans ma chambre, et j’ai pu travailler. C’était particulier voire surréaliste de mettre le masque en présence de sa famille, de prendre les repas seul. Mais il y a pire dans la vie.

Avez-vous eu peur d’avoir contaminé le club, staff, joueurs ou votre famille ?

Le jeudi où j’ai été déclaré positif, je n’étais pas le seul dans ce cas en dehors des joueurs qui étaient tous négatifs. Une fois à l’isolement, j’ai pris les précautions d’usage et comme je vous le disais avec ma famille aussi.

" Il faut rester positif mais c’est dur"

Venons-en au rugby. Comment jugez-vous le début de saison ?

On vit une année 2020 vraiment particulière, notamment pour le rugby pro ou même le sport professionnel en général. Le cahier des charges et l’organisation pour la bonne tenue des rencontres est ultra-exigeant quant à la sécurité des joueurs et du public. C’est normal mais cela n’en reste pas moins du jamais vu. Au niveau financier, tous les clubs ou presque travaillent sur des scénarii peu reluisants pour le futur… Souvent, la vérité du jour est remise en cause le lendemain. Je prends l’exemple du MHR : nous avions une jauge à 5 000 personnes lors du premier match mais on nous a demandé de fermer les buvettes et le réceptif trois jours avant la rencontre. Et puis, sur les cinq matchs que l’on devait faire, trois ont été reportés ou annulés… Il faut rester positif mais c’est dur.

Et sur le plan des résultats, on ne peut pas dire que ce soit une réussite pour Montpellier…

On peut même dire que notre début de saison est mauvais. Voir le MHR avant dernier du Top 14, ce n’est pas normal. Nous ne sommes pas à notre place. Il y a des explications, et notamment une défaite à la maison face à Pau avec un essai concédé à la 83e, un manque de rythme dû aussi aux annulations de deux rencontres amicales, mais on ne doit pas se chercher d’excuse. Il faut travailler pour remonter très vite au classement, dès ce week-end à Toulon.

Retrouvez dès maintenant l'intégralité de l'entretien avec Philippe Saint-André sur Midi Olympique

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés