Icon Sport

Le Racing s'est employé

Le Racing s'est employé

Le 16/02/2020 à 18:42Mis à jour Le 16/02/2020 à 19:47

TOP 14 - Grâce à un essai de Olivier Klemenczak après la sirène, le Racing 92 s’évite une quatrième défaite à l’Arena. Mieux, en battant le Stade toulousain (30-27), il monte sur la troisième marche du podium.

Quelques kilomètres séparent le stade Jean-Bouin de Paris La Défense Arena, et le Racing 92 s’est offert le même final que son voisin et rival, le Stade Français. Comme Nicolas Sanchez la veille, pour offrir la victoire aux Parisiens, Olivier Klemenczak est présent après la sirène et après une mêlée pour venir exploiter un petit côté, déposer la défense (80’+2) et ainsi offrir la victoire pour les Racingmen. Le tout aussi en supériorité numérique après le carton jaune contre Iosefa Tekori (80’+1), à l’instar de Jules Plisson la veille…

Ce final haletant vient clôturer un duel plaisant, marqué certes par quelques maladresses mais surtout côté Racing, alors que le Stade s’est efforcé de se montrer réaliste et opportuniste. Il faisait d’ailleurs la course en tête depuis l’interception gagnante de Sofiane Guitoune, remontant tout le terrain pour venir semer le doute (51’, 20-24). Le tout avec une équipe remaniée. Et malgré une bonne conquête, cela n’aura pas suffi pour arracher une deuxième victoire à l’extérieur cette saison sur un terrain qui lui souriait ces derniers mois.

Cheslin Kolbe, maintenant ouvreur

Les Haut-Garonnais ont su brouiller les pistes pour semer le doute, à l’image de Cheslin Kolbe titularisé à l’ouverture. Surtout, le Champion du Monde a montré une qualité supplémentaire en se muant en buteur fiable (4 sur 5), avec notamment un coup de pied des 50m, lorsqu’il a dû prendre le relais de Sébastien Bézy sorti sur commotion (18’) ! Le Sud-Africain démontre une fois de plus sa riche polyvalence, et sa parfaite adaptation. Il est passeur dans l’action conduisant à l’essai de Pita Ahki sur un grand côté (13’), tandis que l’autre différence a été faite par un Lucas Tauzin virtuose, auteur d’un plongeon gagnant en bout de ligne face à Brice Dulin (29’).

Mais les Franciliens ont su chasser les doutes pour se relever, faire le dos rond lors des temps faibles et affronter les difficultés comme la perte de Louis Dupichot sur commotion (18’). Fabien Sanconnie est d’abord venu bonifier un ballon porté, justifiant le choix d’une pénaltouche (25’). Quant à Dorian Laborde, il a marqué son premier essai de la saison sur une combinaison des arrières à la suite d’un long mouvement collectif (40’+1). Preuve supplémentaire de cet état d’esprit conquérant, ces deux essais marqués après la sirène des 1ère et 2ème périodes, qui contribuent à cette quatrième victoire à domicile de la saison d’un Racing désormais 3e du Top 14.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés