Icon Sport

Le LOU s'affirme face à Toulon

Le LOU s'affirme face à Toulon

Le 25/01/2020 à 17:09Mis à jour Le 25/01/2020 à 17:57

TOP 14 - Si le premier acte ne donnait pas d'indications sur l'issue du match, la deuxième mi-temps a donné raison aux Lyonnais qui s'impose 27 à 12. Gabin Villière aurait pu priver les Rhodaniens du bonus en toute fin de match.

On ne pouvait guère rêver plus belle affiche pour démarrer la phase retour que ce choc entre Varois et Lyonnais. Dun côté, le LOU blessé après une nouvelle campagne européenne ratée, de l’autre, un RCT sur un nuage avec une série de douze rencontres sans défaite toutes compétitions confondues. Oui mais toutes les bonnes dynamiques sont vouées à s’arrêter un jour même si cela a mis du temps à se dessiner dans cette partie. C’est Toulon qui a mené la danse en première période avec une bonne conquête aérienne notamment en touche avec un gros contre d’Eben Etzebeth. Les Varois ont aussi eu la mainmise sur le ballon notamment en profitant de l’indiscipline lyonnaise (carton jaune pour Chiocci 18e) mais seul Belleau a trouvé le chemin du milieu des perches à quatre reprises. Et même si Toulon menait à la pause (10-12), il était réduit à quatorze juste avant la sirène après un en-avant volontaire de Villière, d’abord non sanctionné par Mr Nuchy qui s’est finalement déjugé après arbitrage vidéo, un premier tournant.

Le LOU a été très réaliste

Dans le chaudron de Gerland chauffé par plus de 16 000 spectateurs, Lyon a donc fait le dos rond et encaissé dans le premier acte. Enfin, même si les Lyonnais ont été bousculés, ils n’en n'ont pas été moins réalistes avec un essai et une pénalité pour autant d'incursions dans le camp varois. Mais tout s’est inversé en deuxième période car le RCT n’a plus marqué aucun point. Très agressifs en défense et beaucoup plus tranchants en attaque, les Lyonnais ont d’abord profité de leur supériorité numérique pour envoyer Wulf en terre promise. Puis Arnold s’est offert un joli cavalier seul dans la défense adverse après une énième perte de balle toulonnaise. Sans solution et privés de munitions, les joueurs de Patrice Collazo ont finalement retrouvé un peu de hargne en toute fin de partie pour essayer d’aller enlever le bonus offensif au LOU. Mais encore une fois, l’arbitrage vidéo a eu raison de Gabin Villière qui avait bien aplati l’essai pour Toulon mais avec un pied en ballon mort grâce au bon retour défensif de Wulf.

Solide sur les bases et encore une fois mené à la baguette par Jonathan Wisniewski, qui a su réguler le tempo de la partie notamment en deuxième période, Lyon retrouve donc la victoire pour cette reprise du championnat (27-12). Juste avant deux semaines de vacances, ce succès du LOU, le troisième de suite en championnat, est en plus à cinq points et permet de consolider la deuxième place à 13 unités de Toulon. En revanche pour les Varois, c’est un petit retour sur terre car ils n’avaient plus perdu en Top 14 depuis six matchs (quatre victoires et deux nuls) et le mois d’octobre.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés