Icon Sport

L'antisèche : le Stade français puissance trois face à l'UBB

L'antisèche : le Stade français puissance trois face à l'UBB
Par Rugbyrama

Le 21/11/2020 à 17:38Mis à jour Le 21/11/2020 à 17:41

TOP 14 - Dans un match qu'il aura globalement maîtrisé de bout en bout, le Stade français enchaîne un troisième succès de rang à Jean-Bouin et se replace à la cinquième place du Top 14. Bordeaux, trop indiscipliné peut nourrir des regrets de voir sa série de deux victoires consécutives s'achever.

Le résumé :

Après l’échec de Joris Seconds face aux perches deux minutes après le coup d’envoi, Ben Botica obtient une pénalité qu’il passe tranquillement et Bordeaux ouvre le score (0-3, 6e). Mais quelques secondes plus tard, la magnifique passe sautée (de près de 22m !) de Segonds permet à Veainu de servir Lester Etien qui vient inscrire le premier essai du match, transformé par Segonds (7-3, 9e). Botica passe une nouvelle pénalité qui laisse l’UBB dans la partie. Segonds passe une pénalité suite à une bonne mêlée parisienne. Segonds passe une pénalité. Le premier acte est haché, les buteurs se livrent un mano a mano mais ont eu du déchet. Paris semble plus conquérant dans le secteur de la mêlée et de la conquête en touche, et manque de peu d’inscrire le second essai du match par Veainu qui prend l’intervalle, mais est bien repris par Buros et Lesgourdes à cinq mètres de l’en-but. L’arrière parisien semblait pourtant promis à un essai tout fait. À la pause, Paris mène (13-6).

Au retour des vestiaires, Botica passe une nouvelle pénalité et permet à l’UBB de revenir à quatre points (13-9, 45e). Mais Bordeaux se retrouve vite en infériorité numérique après le carton jaune reçu par Ben Lam sur une charge illicite en l’air. Comme en première période, les Parisiens enfoncent Bordeaux en mêlée et les hommes de Quesada récupèrent de ce fait des pénalités, que Segonds ne passe pas toutes. Bordeaux n’a pas pris de point en infériorité numérique. L’ouvreur parisien règle la mire et passe trois points qui permettent à son équipe de mettre l’UBB à sept points (16-9, 60e). Quatre minutes plus tard, il manque les perches et dans le même temps l’occasion de mettre Bordeaux à 10 points mais il se rattrape à la 66e (19-9). À dix minutes de la fin, Ben Lam profite d’un bon travail de grattage de Marco Tauleigne qui le sert sur l’aile. Grâce à sa vitesse, il vient fixer Segonds et Danty pour filer sous les poteaux. L’essai est transformé et Bordeaux revient presque miraculeusement dans la partie (19-16, 70e). Mais l’espoir fut de courte durée pour Bordeaux, car Alex Arrate inscrit en fin de match l’essai de la victoire pour le Stade français profitant du bon relai de Danty (26-16, 77e).


Le fait du match : Segonds à double tranchant

Il aura été l’acteur majeur de cette rencontre. Joris Segonds a alterné le génial, comme sur cette passe sautée de 22 mètres sur le premier essai de Lester Etien, et le moins bon. Auteur de seize des vingt-six points de son équipe, il a eu un gros déchet dans son jeu au pied (6/12) Après la rencontre, il concédait : "J’ai la haine d’avoir loupé tout ça, j’espère que ça ira mieux au prochain match. On retiendra la victoire face à une grosse équipe de Bordeaux, même si le score aurait pu être plus large en ajoutant les points au pied que j’ai loupé."

Joris Segonds - Stade Français

Joris Segonds - Stade FrançaisIcon Sport

Le chiffre : 14 - Bordeaux a été trop pénalisé

Bordeaux ne pouvait pas espérer ramener des points de Jean-Bouin en concédant autant de pénalités. Avec quatorze coups de sifflet défavorables (dont huit en-avant), les hommes de Christophe Urios auraient pu prendre une valise si Segonds avait été plus en réussite. Dans des secteurs clés comme les plaquages, là non plus l’UBB n’y était pas (seize plaquages ratés), et que dire des neufs ballons perdus. Après deux succès consécutifs à domicile, l’Union – qui aura cru un moment prendre un point de bonus défensif - tombe à l’extérieur et campe à la 8e place.

La question : Avec ce succès, le Stade français devient-il pour vous un concurrent sérieux aux phases finales ?

Après ce succès à domicile, le troisième de rang, le Stade français remonte à la cinquième place du classement et parvient à s’imposer face à trois grosses cylindrées de ce Top 14 (Toulouse, La Rochelle et Bordeaux-Bègles). Quand ses internationaux seront de retour, voyez-vous le Stade français continuer sa série de victoire pour prétendre aux phases finales ?

Le Stade français est-il un concurrent aux phases finales cette année ?

Sondage
4729 vote(s)
A mon avis oui, ils sont en grande forme en ce moment
Je ne sais pas, il est encore trop tôt pour en juger
Non, ils vont s'écrouler plus tard dans la saison
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés