Icon Sport

Webb : "Signer pour la plus grande équipe d'Europe, ça ne se propose pas 2 fois dans une carrière"

Webb : "Signer pour la plus grande équipe d'Europe, ça ne se propose pas 2 fois dans une carrière"

Le 17/10/2019 à 18:20

TOP 14 - Après être longuement revenu sur la rencontre qui opposera la France au Pays de Galles, dimanche, le demi de mêlée raconte son aventure toulonnaise.

Rugbyrama : Rhys, c'est votre deuxième saison à Toulon. Comment vous sentez-vous ?

Rhys Webb : J'aime ma vie toulonnaise. La saison passée je suis arrivé en plein changement d'ère ; il y avait un nouveau coach, de nombreuses recrues... Il a fallu plusieurs mois pour que chacun prenne ses marques. On a trouvé des repères en milieu de saison. Désormais tout est plus simple. On a montré qu'on était capables de faire de belles choses. Il va falloir enchaîner.

Vous parlez des changements dans l'équipe, mais c'était également un nouveau départ pour vous...

R.W. : C'est exactement ça : un nouveau départ. Je l'ai pris comme une opportunité incroyable. Rencontrer de nouvelles personnes, de nouveaux joueurs. Jouer au rugby, c'est mon boulot. Et pouvoir voyager et m'ouvrir l'esprit grâce à mon job c'est dément. Je suis chanceux de vivre ici et de jouer pour le RCT. Puis quand on voit les supporters, c'est insensé.

Et la vie toulonnaise, alors ?

R.W. : Pour être honnête, je ne fais pas grand chose en dehors du rugby. Je m'entraîne le matin, l'après-midi. Ensuite je rentre, je mange, j'ai des leçons de français et à 8h30, voire 9h je suis couché. Puis je me lève à 6h et c'est reparti. Du lundi au vendredi, avec un match le samedi. Le dimanche je fais un travail de récupération et je recommence. Mais c'était déjà le cas quand j'évoluais aux Ospreys. Alors de temps en temps j'essaye de profiter du soleil, je vais sur la plage, faire un tour dans l'eau... en short ! Ça vous surprend ? Mais au Pays de Galles vous devriez mettre une combinaison pour aller à l'eau, vous n'avez même pas idée (rires).

Top 14 - Rhys Webb (Toulon) contre Toulouse

Top 14 - Rhys Webb (Toulon) contre ToulouseIcon Sport

Vos enfants et votre compagne sont d'abord venus s'installer à Toulon, mais sont finalement rentrés au Pays de Galles. Qu'est-ce que ça a changé pour vous ?

R.W. : J'ai toujours été très proche de mes trois garçons, de ma femme et ne plus les avoir au quotidien, c'est particulier. J'ai toujours pris du plaisir à aider mes enfants dans leurs devoirs, ou dans leurs activités en dehors de l'école. Mais c'était la bonne décision... Notre ainé grandissait, et il nous a confié que pour lui, à l'école, ça devenait compliqué, avec la langue notamment. Il avait 9 ans, presque 10, et tu ne peux pas te permettre, pour ta carrière, de ne pas l'aider à s'épanouir. Sa vie se joue aujourd'hui. Donc c'était la meilleure décision.

N'avez-vous jamais regretté de rejoindre Toulon ?

R.W. : Jamais ! J'ai changé de vie, j'ai grandi, puis signer pour la plus grande équipe d'Europe, ça ne se propose pas deux fois dans une carrière.

L'une des plus grandes ou la plus grande ?

R.W. : La plus grande. Quand l'opportunité s'est présentée je l'ai saisi des deux mains. J'étais excité et j'apprécie cette nouvelle vie. Je suis loin de chez moi ? Oui, mais Toulon ce n'est pas sur la lune, je peux rentrer au Pays de Galles en 1h30 de vol. Ça surprend d'ailleurs les mecs que je vois autant ma famille. Puis c'est une part de ma vie, ce n'est pas pour toujours.

Top 14 - Rhys Webb (Toulon) contre Lyon

Top 14 - Rhys Webb (Toulon) contre LyonIcon Sport

En venant à Toulon, vous saviez également que vous ne seriez plus sélectionnable...

R.W. : C'est pas tout à fait ça... Quand j'ai signé pour Toulon, la règle n'existait pas encore. En rejoignant le RCT je restais sélectionnable. Tout allait bien... Puis ils ont inventé cette règle. Ça m'a fait mal. Les 2-3 premiers mois c'était difficile, mais j'ai choisi d'aller de l'avant. Et de me concentrer à 100% sur Toulon.

Que s'est-il passé quand vous avez découvert ce règlement ?

R.W. : J'avais décidé de rejoindre le RCT. De vivre en France. C'est comme ça. Parfois tu ne contrôles pas tout. Alors tu avances. Pas le choix. Et finalement c'est l'une des meilleures décisions de ma vie. Je suis épanoui.

Avez-vous fait une croix sur la sélection ?

R.W. : Non, certainement pas ! J'aimerais jouer encore pour le Pays de Galles. Si je suis toujours affuté et en bonne santé, ce serait avec grand plaisir. Peut-être que si un jour je rentre au pays, je pourrais à nouveau être appelé. Ce serait un honneur.

Test match - Rhys Webb (pays de Galles) face à l'Irlande - le 29 août 2015

Test match - Rhys Webb (pays de Galles) face à l'Irlande - le 29 août 2015Icon Sport

Warren Gatland a-t-il tenté de vous faire revenir ?

R.W. : Jamais. Je n'ai parlé avec personne.

Votre contrat se termine en juin 2021. Mais vous avez une clause à la fin de la saison en cours. Que va-t-il se passer dans les prochains mois ?

R.W. : Aucune idée. Je ne pense qu'aux matchs, aux semaines à venir. Et mon seul objectif est de continuer à m'éclater sur un terrain. La suite, on verra plus tard.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0