Icon Sport

Top 14 - Yvan Reilhac : "Montrer du caractère et jouer en équipe"

Reilhac : "Montrer du caractère et jouer en équipe"

Le 22/02/2019 à 19:02

TOP 14 - Sèchement battus dans leur antre par l’Usap (10-28), les Héraultais ont (presque) dit adieu à la qualification et se concentrent désormais avant tout sur leur maintien. La priorité ? Retrouver de l’agressivité, de la fierté, une défense et une conquête digne de ce nom sur la pelouse de l’ogre toulousain.

Quel défi ! Sans parler de succès, le centre, titulaire samedi (18h), veut que le MHR réalise son match collectif référence samedi, pour sortir de sa spirale négative infernale.

Rugbyrama : Cette semaine a-t-elle été plus “lourde” à vivre que les précédentes ?

Yvan Reilhac : Forcément, elle a été plus difficile à vivre après la défaite face à Perpignan… Ça a été une semaine un peu particulière, où tout le monde a dû se remettre en question. Essayer de trouver une solution et d’identifier ce qui n’avait pas marché. On a travaillé en tout humilité et en se remettant en question.

Comment cela s’est-il traduit au quotidien ? Par des échanges ?

Y. R. : Je pense qu’il n’y avait pas trop besoin de parler. Tout le monde savait le match qu’on avait fait face à l’Usap. On a surtout fait beaucoup de vidéo et à l’entraînement, nous avons essayé d’être plus précis. Nous avions beaucoup parlé après la rencontre (samedi soir, NDLR), mais dans la semaine, l’équipe s’est concentrée sur un travail net et précis.

Après cette défaite, la cinquième à domicile, il semblerait que la qualification soit largement compromise…

Y.R. : La qualification est compromise, mais on va dire qu’on n’y pense pas trop, car ce n’est plus la priorité. Aujourd’hui, la priorité est de se relever de cette défaite en essayant de prendre du plaisir sur le terrain. Montrer de quoi nous sommes capables réellement. Après, c’est vrai que si on regarde le classement (neuf points de retard sur le Stade Français), ça va être difficile de se qualifier, même si c’est encore mathématiquement possible.

Est-ce que l’équipe se doit une revanche à Toulouse ?

Y.R. : Oui, on se doit de montrer une bien meilleure image et aussi, qu’on a du caractère. Que nous sommes capables de réaliser des gros matchs contre des grosses équipes. Et surtout, prouver qu’on sait jouer en équipe, car nous savons le faire.

Toulouse est tout de même un sacré “morceau”…

Y.R : C’est le leader du championnat, mais nous n’avons rien à perdre. On est au fond du fond (sic) et il faut donc jouer avec ce sentiment là, et tout donner.

Malgré de nombreuses discussions entre vous, votre équipe ne parvient pas à redevenir elle-même. Qu’est-ce qu’il vous faudrait pour qu’un déclic se produise ?

Y.R : Peut-être un match référence sur lequel on puisse se baser. Face à La Rochelle, on avait montré que nous pouvions jouer en équipe et avoir une grosse défense. Nous sommes partis en vacances après ce match où nous étions vraiment contents de nous malgré la défaite. Et tout ce qu’on avait essayé de construire s’est effondré face à Perpignan... Il faut donc refaire une partie où on est présent défensivement. Une rencontre référence sur laquelle on joue constamment en équipe. Nous en sommes capables puisque à l’entraînement on y arrive et à certains moments aussi en match. Maintenant il faut réussir à le faire sur la durée.

Cela pourrait suffire à vous relancer selon vous ?

Y.R. : Je pense que cela pourrait permettre de mettre la première “base” qui est pour moi la plus importante.

Au match aller, le Stade toulousain était venu au GGL Stadium avec une équipe très remaniée et s’était lourdement inclinée (66-15). Pensez-vous que vos adversaires auront du coup encore plus envie de vous “enfoncer” samedi ?

Y.R. : C’est vrai qu’au match aller ils avaient fait beaucoup tourner et avaient pris un carton rouge d’entrée. Après, est-ce qu’ils se basent sur ce match ? Je ne sais pas. Nous en tout cas, on ne l’a pas fait car ce serait un peu “utopique”. Mais je me souviens qu’après cette rencontre, nous n’avions pas trop parlé ou fanfaronné, car nous connaissons le niveau de l’équipe rencontrée. De ce point de vue là, ils n’auront donc pas de revanche à prendre je pense. Après, ce sera peut-être une revanche pour eux-mêmes car je pense que certains joueurs alignés demain, avait joué à l’aller. Et ils doivent donc avoir hâte de laisser une meilleure impression contre nous…

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0