Icon Sport

Maestri : "Ça a craqué !"

Maestri : "Ça a craqué !"
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 23/03/2019 à 20:07Mis à jour Le 23/03/2019 à 20:13

TOP 14 - Si le Stade français a brillamment dompté le Castres Olympique (32-16), champion de France en titre, il a aussi eu le malheur de perdre très tôt son capitaine Yoann Maestri (27e), sorti après une torsion du genou droit.

"Je ne suis pas médecin, je vais donc attendre lundi les résultats de l'IRM avant de commenter". C'est avec ces mots que Yoann Maestri, un énorme strapping sur le genou droit recouvrant une poche de glace, a tenté de dédramatiser sa blessure. Le capitaine du Stade français qui boitait lourdement s'est tout de même présenté en conférence de presse samedi soir après al victoire face à Castres.

Et de confirmer qu'il avait entendu son genou "craquer". "Ça peut être l'interne, l'externe ou juste une entorse, on verra bien, a-t-il ajouté. J'avais la jambe en porte-à-faux et Willem (Alberts) en plaquant un Castrais m'est tombé dessus." On jouait alors la 27e minute et jusque-là, l'ancien deuxième ligne du Stade toulousain s'était montré très à son aise, multipliant les charges ballon en main et effectuant un très gros pressing défensif.

Dans les rangs du staff technique parisien, l'inquiétude était de rigueur à la sortie de la rencontre. Interrogé sur le sujet, la grimace de Pieter De Villiers, en charge des avants, en disait même long sur le pessimisme ambiant. "Nous sommes effectivement un peu soucieux de son état de santé, a commenté l'ancien pilier international. C'est un élément important pour nous. Et ce serait une grosse perte si sa blessure devait s'avérer importante." D'aucuns ont immédiatement parlé d'une blessure pouvant marquer la fin de la saison du deuxième ligne international. Mais Yoann Maestri, sourire aux lèvres, a préféré retenir la victoire de son équipe.

Top 14 - Yoann Maestri (Stade français) contre Castres

Top 14 - Yoann Maestri (Stade français) contre CastresIcon Sport

"Elle nous fait beaucoup de bien, a-t-il dit. On a su être patient et constant. Tout le monde a montré une envie féroce, une envie de se faire des passes, d'avancer en défense. C'est ce dont nous avions besoin car il y avait du doute avant cette rencontre." Évidemment, comme à son habitude et fort de son expérience, Maestri a aussi tenté de tempérer l'enthousiasme général. "Attention, a-t-il prévenu. Nous n'avons gagné qu'un match à domicile. Rien de plus."

Désormais, il reste six rencontres au Stade français, pour décrocher une qualification pour la phase finale. Après la coupure européenne, les Soldats roses auront notamment deux oppositions face à deux équipes du bas de tableau (Grenoble et Agen) dans lesquelles ils ambitionnent de faire le plein de point. Et pour cause. La suite les verra affronter successivement Clermont, le Racing 92, Montpellier et Pau... Reste à savoir si cela sera avec ou sans Yoann Maestri. Réponse lundi en fin de journée.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0