Icon Sport

Top 14 - Union Bordeaux Bègles : à l'épreuve du volcan

UBB : à l'épreuve du volcan

Le 13/02/2019 à 16:28Mis à jour Le 13/02/2019 à 16:30

TOP 14 - L'UBB rentre dans le vif de la 2ème partie de saison avec ce déplacement à l'ASM. Un match qui devrait permettre aux Girondins, de se jauger par rapport à la meilleure équipe actuelle du Top 14

S'il y a une personne qui connait bien Clermont, c'est bien Brock James. Et à ceux qui se disent qu'il y a un bon coup à jouer au Michelin, ce week-end avec les nombreux absents clermontois, le joueur-entraîneur des lignes arrières se veut clair : "Je ne sais pas s'il y a vraiment une bonne période pour aller là-bas. Surtout, cette année, ils maîtrisent bien leur rugby." Avec un seul match nul contre Toulouse, l'autre équipe en forme du Top 14, le stade Michelin a des allures de forteresses imprenables.

Alors, on peut parier sur l'absence des internationaux français, celle de Laidlaw mais ce n'est pas le calcul qu'effectue Alexandre Roumat : "Il y a des internationaux étrangers à tous les postes. On sait très bien que c'est du lourd. Toute équipe qui vient, hormis Toulouse, en prend 30 ou 40. On sait à quoi s'attendre et on sait que si nous ne sommes pas présents sur nos bases, nos standards, on va ramasser." Pas faux. Cette prudence de bon aloi, n'empêche pas une ambition logique pour l'Union qui cumule depuis 2 mois, 4 victoires à l'extérieur, 2 en championnat et 2 en conférence européenne.

Et pour la première fois, aller se mesurer à l'extérieur à l'équipe étalon du rugby, après cette bonne série, devrait permettre à l'UBB, de savoir si l'équipe reste dans ces standards de 2018.

Discipline et concentration

Ce déplacement en Auvergne, après une bonne semaine de repos et deux semaines de reprises, tombe pourtant bien pour l'équipe de Joe Worsley, seulement privée de Baptiste Serin et de Jefferson Poirot. Même si les deux joueurs sont des éléments clés du jeu de l'UBB, Yann Lesgourgues et le jeune pilier gauche Thierry Paiva ont prouvé leurs capacités à les remplacer sans trop de bouleversements du jeu girondin. Car l'UBB avec son jeu de pression au pied et de contre-attaque, a les armes pour lutter avec le leader du top 14. "Être discipliné à l'extérieur, savoir prendre les points quand il faut", Alexandre Roumat connait la recette de la victoire loin de Chaban-Delmas.

Romain Buros sait aussi que la réception sera chaude "On prépare tous les matchs à fond. On ne se dit pas qu'on va y aller avec un peu moins de pression. D'ailleurs, je ne pense pas qu'il y est une différence entre rivaliser en déplacement et faire un bon match à la maison. Tous les matchs, c'est du combat, de l'occupation." Pour le combat, l'UBB devrait être servi. Et c'est surtout sur sa capacité à ralentir une ASM, qui devient vite irrésistible quand elle peut enchaîner ses séquences. "La vitesse dans le jeu, c'est leur marque de fabrique" explique Brock James. "Ils cherchent aussi à jouer en permanence dans les espaces".

Top 14 - Romain Buros (Bordeaux) contre Clermont

Top 14 - Romain Buros (Bordeaux) contre ClermontIcon Sport

Le plan de jeu de l'UBB, fait de coup de pied de déplacement et de pression peut contrarier l'ASM dans ses intentions de jeu. À condition que la défense et la discipline soient au rendez-vous. L'efficacité de ce jeu à l'anglaise hérité de Rory Teague, n'est plus à démontrer. Aussi, la précision de la botte de Brock James, des coups de pieds dans la boite de Yann Lesgourgues, sera déterminante dans le résultat d'un match peut-être plus indécis qu'on ne le croit. L'Union a les armes pour se défendre à Michelin. Repartir victorieux d'Auvergne, chose jamais réalisée en championnat, serait une confirmation pour l'équipe, bien décidée à rester dans le top 6.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0