Icon Sport

Un signal d'alarme pour l'UBB

Un signal d'alarme pour l'UBB
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 06/04/2019 à 21:25

TOP 14 - L'UBB a battu l'USAP (31-22) mais sans bonus offensif. Une lacune qui sera peut-être lourde de conséquence. Les Bordelais auraient du, auraient pu largement mieux faire.

Clément Maynadier a parlé de "Signal d'Alarme", Joe Worsley a reconnu qu'il avait un peu élevé la voix dans les vestaires. L'UBB a gagné contre l'USAP (31-22), mais risque de regretter ce point de bonus offensif qu'elle n' a pas su empocher. Et elle n'a pas beaucoup d'excuses à faire valoir. Le match fut vraiment médiocre, surtout d'un point de vue offensif. Que de mauvaises passes, de mauvaises décisions et d'inspirations catastrophiques. L'UBB a mené 18-0 (deux beaux essais de Tamanivalu et Ducuing) avant de tomber dans un abîme de facilités et d'approximations pour encaisser trois essais. Pour couronner le tout, elle s'est fait piquer trois ballons consécutifs en touche dans les 22 adverses. Puis elle a fini le match à treize après les cartons jaunes de Roumat et de Seuteni. Il aurait suffi de pas grand-chose pour que la soirée tourne à la franche catastrophe. "On 'est dans le Top 6, tout le monde veut qu'on y soit en fin de saison. Mais mieux vaut arrêter d'en parler" poursuivait Clément Maynadier.

Top 14 - Clement Maynadier (Bordeaux)

Top 14 - Clement Maynadier (Bordeaux)Icon Sport

"A force de trop penser à l'avenir, on finit par oublier de faire ce qu'il faut au bon moment" confirmait Joe Worsley. Les Bordelais sont un peu nerveux, un peu fébriles. Mais ils sont toujours invaincus à domicile. Peu d'équipes peuvent en dire autant. Alors il reste en plus ce calendrier difficile avec trois déplacements en cinq matchs (Toulon, Lyon, La Rochelle) et les réceptions de Castres et de Toulouse. L'UBB s'attend à souffrir, mais elle a encore son destin entre ses mains, elle n'a jamais été aussi bien classée aussi près du but depuis son retour en Top 14. Ca devrait lui donner un peu de confiance. Peut-être trop justement si l'on en croit Baptiste Serin qui a reconnu que les Bordelais avaient "surjoué" et pas qu'un peu. Une image va hanter les Bordelais pendant quelques jours : cette percée suivie d'une longue passe folle de Jalibert isolé, interceptée par un adversaire. Un coup de pied à suivre s'imposait. Du coup une offensive bordelaise se retourna en faveur des Catalans. Un geste compliqué, un choix à l'envers. Bref, le symbole d'une rencontre décousue, presque sans queue ni tête.....

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés