Icon Sport

Top 14 - Un jour un club : Toulon, l’ampleur d’un échec

Toulon, l’ampleur d’un échec
Par Rugbyrama

Le 20/06/2018 à 15:13

Si depuis plusieurs années le club de la rade fait office d’ogre affamé de victoire, cette année son aventure européenne fut prématurément amputé, à l’image de sa conquête en Top 14. Une issue mal digérée qui réussit même à faire oublier la saison d’envergure du club.

La statistique : 785

Avec pas moins de 785 points inscrits, le Rugby Club Toulonnais s’impose comme la deuxième meilleure attaque du championnat, à seulement 20 points derrière Montpellier. Incisive et agressive, l’attaque des "rouge et noir" est parvenue à franchir la ligne d’en but à 94 reprises cette saison. Une efficacité qui leur a permis de ramener 8 bonus offensifs, faisant ainsi trembler les remparts adversaires.

La performance : Clerc, un jour un destin

Après une année sans jouer, l’international français avait décidé de prolonger coûte que coûte. La détermination de Vincent Clerc le mena jusqu’à ce match contre Pau où il est entré dans l’histoire en devenant le meilleur marqueur de la première division. Dans une ultime apparition à la 26e journée, Hugo Bonneval lui offre son 101e essai, tout un symbole pour une fin de carrière dans la lumière.

Vincent Clerc - Toulon

Vincent Clerc - ToulonIcon Sport

Le tournant : le bol d’air dans les Hautes Alpes

Paradoxalement, l'équipe s'est mise à trouver des repères après le stage à Serre Chevalier du 5 au 8 février. Les joueurs, qui sortaient d'un gros résultat en championnat contre Bordeaux, venaient également de valider, dans la douleur, leur billet pour les quarts de finale de Champions Cup. Une réussite qui eut pour effet de galvaniser le groupe, car les hommes de Fabien Galthié se mirent à enchaîner les cartons à domicile. En plus de renouer avec un rugby à leur image, ils sont allés s'imposer à La Rochelle et ont vraiment commencé à y croire... En vain !

La déclaration : "On va tout casser chez Jean Michel Aulas" Mourad Boudjellal

Ça ne pouvait être que celle-ci, la déclaration du Président toulonnais à la 25e journée qui avait fait tant de bruit. En grand communicant, Mourad Boudjellal avait repris la chanson des supporters de l’OM, déjà très polémique. Le lendemain il dut faire un communiqué pour revenir sur ses paroles devant être prises au second degré, et avait précisé "On va tout casser en termes d'ambiance". Après l'élimination il a finalement déclaré "finalement, j'ai changé d'avis, je n'irais rien casser à Lyon". Du grand Boudjellal.

Mourad Boudjellal President - Toulon

Mourad Boudjellal President - ToulonIcon Sport

La déception : Les quarts des finales

Pour la première fois depuis 2012, le Rugby Club Toulonnais n’a pas disputé de finale ni atteint le premier carré. Une énorme déception au vu de la pléiade de stars qui officient dans les rangs toulonnais. L’arrivée de Fabien Galthié, technicien hors pair devait amorcer l’âge d’or de cette équipe varoise, il n’en fut rien. Éliminé en quart de Coupe d’Europe par le Munster, le deuxième revers fut celui de la défaite, en quart également, contre les hommes de Mignoni. Un scénario catastrophe pour cette équipe si expérimentée qui laisse son ancien capitaine, Duane Vermeulen, partir sur 0 titre.

Le joueur : Chris Asthon

Si cette saison Toulon a eu son lot de prodiges à l’image de Mathieu Bastareaud, Dave Attwood ou Semi Radradra, difficile de passer à côté de Chris Asthon. Meilleur marqueur d’essai cette saison en Top 14, l’Anglais a cumulé 22 essais. Un record, mais surtout une fierté pour Chris Ashton qui est revenu sur ce match si particulier "J’y ai pensé bien sûr, surtout à l'approche du record, mais je n'étais pas focus dessus... Puis très honnêtement, j'espère en marquer plus que vingt-deux. J'en veux plus" a-t-il avoué sourire aux lèvres.

Chris Ashton (Toulon) contre Lyon

Chris Ashton (Toulon) contre LyonIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0