Icon Sport

Bordeaux-Bègles : une saison terriblement frustrante

Bordeaux-Bègles : une saison terriblement frustrante

Le 12/06/2019 à 09:33Mis à jour Le 12/06/2019 à 14:48

TOP 14 - L'UBB termine une nouvelle fois cette saison, loin du top 6, après avoir longtemps figuré parmi les qualifiés aux phases finales. Une saison particulièrement frustrante alors que le club girondin n'avait jamais été aussi armé pour réaliser cet objectif.

Encore raté. Pas invité. L'UBB n'a pas encore atteint son objectif de qualification pour les phases finales, cette saison. Alors qu'elle avait débuté la saison estivale avec un nouveau centre de formation flambant neuf, Rory Teague, un jeune entraîneur avec les pleins pouvoir et un recrutement remarqué, l'équipe girondine s'est écroulé dans le sprint final. Retour sur la saison de l'UBB en 5 points

Le moment fort : Une victoire à 14 contre 15 à Castres

Le stade Pierre Fabre en est resté un long moment, muet. L'UBB réduite à 14, suite à un carton rouge de Mahamadou Diaby terrassait le champion de France en titre avec la manière, 13-32. Défense de fer, jeu au pied performant, les Girondins réussissaient le match le plus abouti de la saison, marquant quasiment à chaque occasion dans le camp adverse. C'était le 23 décembre. Un joli cadeau de noël qui permettait à l'Union de continuer à croire en une possible qualification.

Le moment difficile : fanny à Toulouse

Une vingtaine de minutes, c'est le temps durant lequel l'UBB a fait illusion à Toulouse avant de craquer. Dépassé par la vitesse et la vista des joueurs toulousains, l'Union allait repartir la tête basse d'Ernest Wallon sur le score terrible de 40-0 avec 5 essais encaissés. L'Union fit peine à voir en ce triste 3 novembre. Cette déroute a certainement été l'élément déclenchant du départ de Rory Teague. Laurent Marti, conscient des difficultés relationnelles du manager avec une partie du groupe préférait se séparer du jeune technicien anglais. L'UBB perdait pour la 2e fois en 2 ans, son entraîneur en cours de saison.

Le Tournant : Castres, le match qui change tout

Jusqu'à ce samedi 13 avril, l'UBB avait réussi à conserver son invincibilité à domicile. Une belle série qui allait prendre fin contre Castres, vainqueur d'un match tendu, 12-16. Dans un stade Chaban-Delmas remplie, l'Union affichait ses insuffisances dans la discipline, et son incapacité à sortir d'un schéma de jeu trop lisible. Les joueurs de Christophe Urios, futur entraîneur de l'UBB, offraient une leçon de réalisme à des Bordelo-Béglais trop timorés et incapables de concrétiser leurs occasions. Cette défaite dans ce match ciblé, allait sonner la fin des espoirs de l'Union, dans la course aux phases finales. Le club girondin allait s'incliner dans les 4 derniers matchs des phases régulières. Le ressort était cassé.

Le joueur clé : Radradra mania

Surdoué, Semi Radradra a marqué la saison de l'UBB par sa classe. Si la star fidjienne a mis du temps à trouver la bonne carburation, après une saison à rallonge, ses 6 derniers mois ont été éblouissant. Semi Radradra, à mille lieux des poncifs sur les joueurs îliens, est d'un professionnalisme à toute épreuve ; en témoignent ses étirements systématiques d'avant entraînement. Mais le centre international a surtout frappé les esprits par ses courses folles, ses franchissements, son implication en défense. Et le plus marquant, ce sont ces deux offrandes dans l'en-but sur des essais tout faits, à Alexandre Roumat et Yann Lesgourgues. Classe, très classe.

La stat' : 2 matchs gagnés à l'extérieur

Si l'UBB n'a pas réussi à se qualifier pour les phases finales, elle le doit surtout à son incapacité à s'imposer beaucoup plus à l'extérieur. Avec seulement deux matchs gagnés à Perpignan et Castres, l'Union est bien loin des 5 victoires qui ont permis aux Rochelais de se qualifier. L'invincibilité à domicile a longtemps permis d'entretenir l'espoir, mais plusieurs points perdus contre des équipes mal classés ont compté, cette saison, notamment à Agen et à Grenoble. De plus, l'Union n'a ramené que deux points de bonus de ses déplacements. Largement insuffisant pour prétendre aux 6 premières places.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0