Icon Sport

UBB : reprise malgré le sort si cruel

UBB : reprise malgré le sort si cruel
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 15/06/2020 à 12:25

TOP 14 - L'UBB a repris l'entraînement avec la lourde étiquette du leader foudroyé par la fatalité. Mais Christophe Urios fidèle à son style, a déjà tout cadré. Il sait où il va.

L'UBB a donc repris l'entraînement, avec cette aura d'injustice forcément. Le club largement en tête du classement foudroyé par l'arrêt brutal de la compétition. "Ce n'était pas une vraie reprise, on croisait un joueur par ci par là" confia Laurent Marti. Celui-ci voulait faire contre mauvaise fortune bon cœur. "On se dit qu'on n'a pas travaillé pour rien et que tout ne s'est pas envolé."

La reprise bordelaise a été aussi marquée par deux informations majeures : la retraite internationale de Jefferson Poirot, abondamment commentée et l'arrêt de la carrière de Blair Connor, événement très marquant pour tout l'entourage du club et tous les supporteurs aussi, Blair Connor était le dernier "survivant" de la montée de 2011 et son style atypique en fit une figure inoubliable. Les partants ont partagé un pot très sympathique mercredi dernier. À noter que Semi Radradra était encore présent sur les terrains du stade André-Moga, malgré son départ prochain pour Bristol. Quelques formalités restaient à remplir pour organiser le déménagement de sa famille vers l'Angleterre. L'UBB comme beaucoup d'autres clubs n'avait aucune raison de ne pas rester à la disposition des joueurs partants jusqu'à la fin de leur contrat.

Évidemment, les conditions très particulières imposées aux clubs et à la pratique des sports collectifs n'allaient pas dans le sens d' un retour hyper dynamique, propre à diffuser de l'enthousiasme. Mais l'UBB n'est pas mieux, ni plus mal servie que les autres : "Qu'est que vous voulez que je vous dise ? Tout s'est arrêté d'un coup à cause d'un truc totalement inattendu. On ne va pas pleurnicher", poursuit le manager Christophe Urios.

On peut faire confiance au patron sportif du club pour avoir tout cadré en prévision de la saison prochaine. Le 1er juin, les joueurs se sont retrouvés au CEVA campus et le coach a pu les retrouver souvent "un par un" pour s'entretenir avec eux, la préparation physique se faisant par groupes de quatre. "Je n'ai pas constaté de prise de poids particulière. Durant le confinement, on a beaucoup utilisé l'application Zoom avec une fois par semaine, une grande réunion collégiale." Les premiers jours ont donc constitué une sorte de "phase 1". La "phase 2" va démarrer cette semaine avec le retour des "skills", enfin du ballon pour les joueurs. La phase 3, celle de la préparation proprement dite de la prochaine saison démarrera le 1er juillet. Avec l'arrivée des recrues. "On a tout cadré, on sait ou on va. C'est clair !" ajouta Christophe Urios, visiblement prêt à en découdre avec son destin bordelais cruellement contrarié.

Les départs de l'UBB : Adrien Pélissié (Clermont), Peni Ravai (Clermont), Semi Radradra (Bristol, Ang), Méret (Carcassonne, Pro D2), Florian Dufour (Brive), Simon Desaubiès (prêt Mont-de-Marsan), Martin Dulon (prêt Carcassonne).

Les arrivées : Joseph Dweba (Cheetahs), Ben Lam (N-Z/Hurricanes, Super Rugby), Maxime Lamothe (retour prêt, Bayonne), Pablo Uberti (retour prêt, Grenoble), Nathnaël Hulleu (Grenoble)

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés