Icon Sport

UBB : 4 points c’est tout

UBB : 4 points c’est tout

Le 06/04/2019 à 19:53Mis à jour Le 06/04/2019 à 20:58

TOP 14 - Dans son antre de Jacques Chaban-Delmas, l’Union Bordeaux-Bègles a tremblé mais a assuré l’essentiel en s’imposant face à la lanterne rouge Perpignan (31-22). Alors que sa place dans le top 6 ne tenait plus qu’à un fil, l’UBB a su gratter le gain du succès face aux Perpignanais et lancer idéalement son sprint final.

Une performance mitigée pour des Bordelais qui avant le match espéraient sans doute un cinquième succès bonifié cette saison à domicile. La victoire permet malgré tout aux Aquitains de se pérenniser dans le Top 6, avant une deuxième réception consécutive le week-end prochain face au champion de France en titre, Castres. De son côté, Perpignan se rapproche toujours un petit peu plus d’une relégation en Pro D2 alors qu’il s’était redonné un petit brun d’espoir en battant à domicile, son principal concurrent, le barragiste et autre promu Grenoble, lors de la précédente journée (22-16). Pourtant dans le jeu, comme souvent, Perpignan n’a pas démérité, vendant chèrement sa peau.

Top 14 - Nans Ducuing (Bordeaux) contre Perpignan

Top 14 - Nans Ducuing (Bordeaux) contre PerpignanIcon Sport

À domicile, les Bordelais galvanisés par la perspective de participer aux phases finales pour la première fois de leur histoire devaient rendre une copie de qualité. Alors certes Perpignan n’avait rien d’un épouvantail par excellence, mais les Bordelais voulaient éviter le piège dans lequel était notamment tombé Montpellier qui avait chuté face au dernier de la classe (10-28) il y a quelques semaines. Sur sa pelouse, l’Union Bordeaux-Bègles a pris l’ascendant d’entrée. Par deux fois au pied, Baptiste Serin a su récolter les points qui se présentaient en route pour permettre aux Aquitains de basculer en tête (6-0, 6). Derrière Bordeaux a encore su hausser le rythme. La domination a vite été récompensée par le premier essai du match inscrit par Seta Tamanivalu (15). Dans le dur, l’USAP a craqué une deuxième fois peu après. En conclusion d’une action menée à grande vitesse, Nans Ducuing s’allongeait à son tour dans l’en-but (18-0, 23). Mais, pourtant touché Perpignan a su se rebeller pour monter en puissance. Bordeaux a reculé, l’USAP s’est libéré. En conclusion d’une phase de jeu limpide, Eroni Sau a trouvé l’ouverture pour aplatir. Enzo Selponi a transformé puis permis aux Perpignanais de recoller encore sur une pénalité face aux perches (36). À la pause Perpignan restait en vie (18-10).

L’USAP se bat jusqu’au bout

Dans le second acte, Perpignan a bousculé les girondins dès la reprise. Baptiste Serin a inscrit les premiers points du second acte pour Bordeaux (48) d’une pénalité. Mais, Perpignan a recollé grâce à Shahn Eru à la conclusion d’une phase offensive jouée dans la largeur après une touche pour l’USAP dans les 22 mètres Aquitains (21-15, 53). Galvanisé par sa remontée, Perpignan a insisté dans ce match mais a comme trop souvent manqué de justesse dans la zone de vérité. Bordeaux a profité de l’entrée de Brock James pour s’offrir un nouveau temps fort. L’UBB a alors déroulé, Perpignan a reculé. Geoffrey Crosse à la conclusion a libéré le public de Chaban-Delmas grâce au troisième essai Bordelais, transformé par Brock James (31-15). En fin de rencontre, l’UBB a tenté de corser encore l’addition. Mais a payé cash son indiscipline avec deux cartons jaunes. L’USAP en a profité pour se redonner l’espoir d’un bonus défensif avec l’essai d’Éric Sione, transformé (31-22, 76). Perpignan a alors tout tenté pour arracher un point qui aurait été mérité. En vain.

Confirmation attendue

Si l’Union Bordeaux-Bègles a passé sans encombre le premier obstacle, les aquitains devront désormais confirmer le week-end prochain lors de la réception de Castres. Car, alors qu’il ne reste désormais plus que cinq matches à jouer avant les phases finales, le salut des Aquitains passe en grande partie par un sans-faute en Gironde. Même s’il faudra également sans doute gratter quelques points à l’extérieur. De son côté, Perpignan aura lui à cœur de se reprendre dès la prochaine journée pour rester en vie dans cet exercice de Top 14. Mais, les Perpignanais devront voyager pour la deuxième fois consécutive, se déplaçant à Lyon, un autre prétendant aux phases finales. Autant dire que du côté de l’USAP il n’y a plus vraiment de motifs d’espoir. L’horizon s’obscurcit encore, mais c’est bien connu, les Perpignanais ne lâcheront rien partant du principe que tant qu’il a de la vie, il y a de l’espoir.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés