Icon Sport

Toulouse, une constance à toute épreuve

Toulouse, une constance à toute épreuve

Le 25/03/2019 à 12:10Mis à jour Le 25/03/2019 à 12:11

TOP 14 - Le leader du Top 14 s’est imposé avec la manière, dimanche, à La Rochelle (19-23). Le plan toulousain a fonctionné, avec une défense très dure sur l’homme qui laissait peu d’espaces. Rouleau-compresseur invaincu depuis 6 mois en championnat, le Stade ne cesse d’impressionner.

“Pour moi, elle est bonne.” Dans la voix de Thomas Ramos, il n’y avait pas l’ombre d’un doute en après-match sur la validité de la passe adressée à son partenaire Piula Faasalele, auteur du second essai toulousain, dimanche soir à La Rochelle (19-23). Des doutes, Toulouse n’en a d’ailleurs pas affiché des tonnes sur une pelouse où les Rouge et Noir n’avaient plus gagné depuis le 11 février 2011. Les hommes d’Ugo Mola s’étaient préparés à un cas de figure précis, et ils ont respecté ce qu’ils avaient mis en place.

Top 14 - Les joueurs de Toulouse contre La Rochelle

Top 14 - Les joueurs de Toulouse contre La RochelleIcon Sport

“On savait que La Rochelle allait jouer de ses 22 mètres en n’hésitant pas à porter le ballon, déclare ainsi Thomas Ramos. On s’était préparés à bien défendre et je pense que nos avants ont fait un gros boulot défensif. Notre défense a pris l’ascendant sur leur attaque. On savait que les Rochelais voudraient tenir le ballon. C’est rassurant de répondre présent sur ce secteur-là.”

Régis Sonnes, évidemment, ne cache pas sa satisfaction en spécialiste de ce secteur au sein du staff haut-garonnais. “On a eu une défense très forte sur l'homme, très mobile pour les empêcher d'avoir des espaces. C'est une performance collective dans ce domaine très bonne. Ca a été un gros combat avec une intensité incroyable et on a su y répondre.”

Zack Holmes (Toulouse) contre La Rochelle

Zack Holmes (Toulouse) contre La RochelleIcon Sport

Plus que ça encore, le Stade Toulousain a pris les commandes peu avant la demi-heure suite à la transformation de Thomas Ramos sur l’essai de Lucas Tauzin (6-7). Jusqu’au bout donc, les leaders du championnat ont fait la course en tête. Si on ne voulait pas parler de maîtrise dans les rangs toulousains sur ce match, cette capacité à rester vigilant durant 80 minutes n’échappait pas à Thomas Ramos. “On s’est aussi dit que on prenait le score, ils allaient aussi douter. On passe devant assez tôt dans le match et on a essayé de garder les devants. Peut-être que ça a mis le doute dans leurs têtes. Tant qu’on était devant, on savait qu’on avait les cartes en main. Derrière, on a fait un peu d’occupation.”

Une émulation constructive

Toulouse est donc invaincu depuis 6 mois en Top 14, soit une série de 14 matchs. C’est un peu fou mais ça ne fait perdre la tête à personne. “On connaît notre série de victoires, cela permet de garder cette confiance dans les moments un peu difficiles ou sous pression, expliquait Régis Sonnes. On a appris durant cette saison qu'on a un effectif homogène, avec beaucoup d'émulation. Ce soir (dimanche, ndlr), avec pas mal de changements, on a réussi à maintenir un niveau qui nous aide à gagner des matchs."

Lucas Tauzin et Theo Belan (Toulouse) contre La Rochelle

Lucas Tauzin et Theo Belan (Toulouse) contre La RochelleIcon Sport

L’ailier Lucas Tauzin, auteur de son 5e essai de la saison, garde, lui, les pieds sur terre. “On ne s'emballe pas. Certes, on a 20 points d'avance (sur le 3e) mais la saison est loin d'être faite et on n'a encore rien fait." Champion de rien jusqu’à présent cette saison, sinon des statistiques, le Stade Toulousain sait que le plus dur est devant lui. Il y a déjà le Racing 92 à affronter dimanche à Nanterre en quart de finale de Champions Cup.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0