Icon Sport

Toulouse : réduction d'activités et attentes des directives

Toulouse : réduction d'activités et attentes des directives
Par Jeremy Fadat via Midi Olympique

Le 16/03/2020 à 14:31Mis à jour Le 16/03/2020 à 14:50

TOP 14 - Les joueurs du club champion de France en titre, désormais placés en réductions d'activités comme la plupart de leurs congénères du Top 14, doivent s'adapter à une situation exceptionnelle.

Touché, comme tous les clubs, par la situation qui oblige le rugby à être être à l'arrêt; le Stade toulousain a, dès vendredi et après les premières mesures drastiques annoncées par Emmanuel Macron, appelé à la cohésion. A l'initiative de son président Didier Lacroix, comme expliqué dans les colonnes de Midi Olympique ce lundi, la plupart des clubs de Top 14 ont participé à une réunion téléphonique pour convenir d'une position commune, "afin de montrer notre solidarité face au contexte que connaît le pays, et pour répondre aux demandes et aux appels du gouvernement", argue-t-on en interne chez les champions de France en titre.

A l'exception de Brive, qui avait déjà décidé d'octroyer une semaine de vacances à ses joueurs, tous les présidents se sont mis d'accord pour placer leurs hommes en "réduction d'activités", un dispositif qui permet de toucher 84% du salaire net et aux clubs d'économiser les charges. Un autre terme, devenu officiel, pour définir "le chômage partiel".

Les joueurs réunis par téléphone ce lundi matin

Dès vendredi soir, Didier Lacroix, malgré les risques financiers que font peser les reports de matchs sur le Stade toulousain, se voulait clair sur les ondes de France Bleu : "Ce qui est prioritaire, c'est que les clubs sont des associations qui ont un rôle public et sociétal. Il faut appliquer l'ensemble des réglementations qu'on nous préconise. Cela doit être guidé par bien d'autres choses que le prisme économique. Il y a des joueurs qui ont une famille, des gens autour d'eux."

En attendant, on s'adapte donc à Ernest-Wallon et on suit ce qui a été choisi par les présidents en fin de semaine passée. Ce lundi matin, les joueurs de l'effectif professionnel, ceux du centre de formation et le staff ont participé à une réunion téléphonique - "pour respecter l'interdiction de rassemblement prônée par le gouvernement", nous a expliqué le manager du haut niveau Jérôme Cazalbou - au cours de laquelle il a officiellement été signifié le passage en "réduction d'activités." "Du côté de l'Association, on fait aussi le nécessaire auprès des bénévoles, des dirigeants et des joueurs", nous dit-on au club.

Alors que d'autres mesures pourraient être prises par l'Etat dans les prochaines heures, dirigeants et entraîneurs du Stade toulousain ont, dans un premier temps, préféré ne pas envoyer de programmes individualisés aux joueurs. "On en a évidemment parlé mais on attend d'abord de connaître les différentes directives qui seront annoncées avant d'aller plus loin, a détaillé Jérôme Cazalbou. Pour l'instant, les joueurs bénéficient d'une semaine "light" et on verra ce qu'il en sera la semaine prochaine pour savoir comment on s'adapte. Nous avons mis en place plusieurs scénarios possibles."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés