Rugbyrama

Top 14 - Toulouse, les projets d’un ambitieux

Toulouse, les projets d’un ambitieux
Par Rugbyrama

Le 05/07/2018 à 17:30

Tandis que les clubs retrouvent petit à petit le chemin de l’entraînement, sur les bords de la Garonne, on se prépare pour la rentrée du championnat. Dans les couloirs d’Ernest Wallon, il plane déjà comme une odeur de revanche, l’impatience grandit.

Les maillots du Stade Toulousain pour la saison 2018-2019

Les maillots du Stade Toulousain pour la saison 2018-2019Rugbyrama

Ugo Mola fidèle au poste

Revenu au club de la ville rose en tant qu’entraîneur en 2015, Ugo Mola poursuit son travail à la tête d'un Stade toulousain qui poursuit sa transition. Il entame sa quatrième saison à la tête de l'équipe mais son staff technique a évolué pendant l'intersaison. Pierre-Heny Broncan a quitté le club pour rejoindre Bath en Angleterre. En revanche, Régis Sonnes, qui avait quitté le Top 14 et la France depuis deux ans pour exercer dans un collège irlandais, a été nommé entraîneur en chef pour former un véritable duo à la tête du Stade toulousain.

Ugo Mola (entraîneur de Toulouse)

Ugo Mola (entraîneur de Toulouse)Icon Sport

La transmission du brassard

Qui succédera à la légende toulousaine Florian Fritz ? Si le futur capitaine n’a pas encore été désigné, plusieurs joueurs semblent être de sérieux candidats au poste. À l’image du prometteur 3e ligne François Cros, qui avec 25 matches et 2 essais, s’est imposé comme un joueur incontournable. Bien que les grands habitués du statut de capitaine soient les demis de mêlée, l’option Antoine Dupont semble peu probable au vu de son retour de blessure. Enfin la prime à l’ancienneté pourrait permettre à des joueurs comme Iosefa Tekori, le Samoan de 34 ans, de boucler la boucle après plus de 5 années dans les rangs toulousains.

Iosefa Tekori (Toulouse)

Iosefa Tekori (Toulouse)Icon Sport

L’avènement d’une nouvelle ère

Comment ne pas évoquer les départs des emblématiques Gaël Fickou et Yoann Maestri, leaders de cette équipe "rouge et noire". Mais comme toujours, si tôt partis, si tôt remplacés, et du côté des arrivées, le club a tout de même frappé un grand coup avec la signature de Jerome Kaino, cet ancien All Blacks double champion du monde pourrait galvaniser tout le groupe. Autre tête connue, celle de Maxime Mermoz, l’ancien Toulonnais, qui avait migré à Newcastle, s’est engagé pour 2 ans sous le maillot stadiste.

Vidéo - L’avènement d’une nouvelle ère à Toulouse

01:44

Toulouse l’histoire d’un club

Avec 19 sacres de Champion de France, le Stade Toulousain est le club le plus titré devant le Stade Français et Béziers. Cette saison, Toulouse a terminé 3e au classement de la phase régulière, avant d’être évincé lors du match de barrage à Ernest Wallon par l’équipe qui quelques semaines plus tard a été sacré championne : le Castres Olympique. Pour ce qui est de la Challenge Cup, le Stade Toulousain a terminé 2e de sa poule et ne s’est pas qualifié pour les phases finales. Mais s’il y a bien quelque chose que ce club sait faire, c’est apprendre de ses erreurs. On l’envie.

Les lignes de la main toulousaine

Cette saison le Stade Toulousain pourra compter sur un collectif jeune, mais expérimenté, avec environ 27 ans de moyenne d’âge. Si les objectifs de débuts de saison n’ont pas encore été clairement annoncés par le staff, il est évident que les hommes d’Ugo Mola auront à cœur de poursuivre les progrès entamés la saison dernière et de rectifier le tir en coupe d’Europe.

Par Fanny Roustan

Contenus sponsorisés
0
0