Icon Sport

Toulouse, le sourire par le jeu

Toulouse, le sourire par le jeu

Le 07/10/2020 à 18:53

TOP 14 - Quels que soient les troubles ou les tempêtes de ce début de saison, le Stade toulousain fait front. Et son jeu est ce fil rouge (et noir) qui permet de garder la banane.

En réagissant dimanche soir par une victoire empreinte de cet éternel jeu spectaculaire à la toulousaine, les Rouge et Noir ont mis un sourire sur quelques mauvaises nouvelles récentes. Toulon a en effet payé (39-19) pour voir la réaction des derniers champions de France en titre.

Et pourtant. Les raisons de baisser les bras commencent à s’accumuler entre Garonne et Canal du Midi. Il y avait d’abord cette élimination européenne contre Exeter en demie de la saison 2019-2020 à digérer. Dure dans la mesure où cette campagne était quasi parfaite et que les Toulousains voulaient faire mieux que leur élimination en demie en 2018-2019. Jean Bouilhou, coach des avants, a rendu hommage à ses ouailles. "Félicitons les gars qui ont été capables de mettre 40 points à Toulon avec certaines superbes actions, dans ce contexte où il a fallu se remobiliser après l’élimination à Exeter."

Comme pour tout un chacun, la Covid-19 continue aussi de plomber le quotidien de cette équipe de rugby qui n’a toutefois pas eu un seul de ses cinq matches reporté en ce début de saison. Mais la bulle sanitaire autour du centre d’entraînement, les nombreux tests hebdomadaires, les règles drastiques et les entraînements affectés commencent à alourdir ce début de saison.

L’autre conséquence de cette crise sanitaire est financière. Avec un passage d’une jauge de spectateurs de 5000 à 1000 âmes, les dirigeants stadistes ne regrettent pas seulement l’ambiance plus triste à Ernest-Wallon. Avec un risque de huis-clos planant au-dessus des têtes, le président Didier Lacroix s’est exprimé la semaine passée dans différents médias. Il y a évoqué une situation de "cessation de paiement" possible d’ici janvier si aucune aide ou augmentation du nombre de fans ne venaient soulager ce club basé sur une économie réelle dont le partenariat et la billetterie représenteraient près de 75%.

L’envie d’avoir envie

Enfin, la fameuse période des doublons va bientôt commencer. Avec 8 membres de la liste des Bleus dévoilée par Fabien Galthié ce mercredi, Toulouse est encore l’un des plus grands pourvoyeurs du XV de France et il va encore falloir se décarcasser pour trouver des solutions sur le terrain pour le staff d’Ugo Mola.

Malgré tout cela, les hommes de la Ville rose ne cessent de garder la fraîcheur et les sourires au sein d’un groupe obligé de se couper de son entourage et de moins vivre avec son insouciance bienfaitrice. Equipier modèle malgré son statut, l’arrière Maxime Médard conserve son sourire masqué et son espièglerie en bandoulière. "On a même réussi à encore marquer un essai à 14 (comme à Clermont, ndlr) ! C’est une saison un peu bizarre mais on a une équipe de caractère avec un collectif qui s’habitue à ce qui lui arrive. Certains secteurs de la société sont plus impactés que nous. Même s’il ne faut pas oublier de gagner les matches couperets, notre jeu est exceptionnel dernièrement et ça fait du bien."

Top 14 - Maxime Médard (Toulouse) contre Toulon

Top 14 - Maxime Médard (Toulouse) contre ToulonMidi Olympique

Les gars du Capitole ont des ressources en proposant des prestations de haut niveau et ce jeu séduisant est encore et toujours leur ciment. Qui n’a pas souri à la passe entre les jambes de Ramos à Clermont ? Qui n’a pas encore et toujours été impressionné par Kolbe et ses cinq essais en cinq sorties ? Qui n’a pas pris du plaisir à voir ces essais de 80m ou presque avec des prises de risque qui réconcilient avec ce sport et une orgie de passes debout ?

En son temps, Johnny Hallyday se questionnait sur l’envie d’avoir envie. Celle des 20 fois champions de France de se faire plaisir et de faire plaisir à autrui grâce au jeu n’est plus à prouver.

Contenus sponsorisés