Icon Sport

Toulouse : lancement contrasté

Toulouse : lancement contrasté
Par Rugbyrama

Le 10/09/2019 à 17:44

TOP 14 - Pour leur retour à Ernest-Wallon, les Toulousains se sont fait peur face à un Racing opportuniste. Malgré tout, c'est une première victoire qui fait du bien pour envisager sereinement la suite de la saison.

Refouler pour la première fois de la saison sa pelouse, transformée à l'intersaison qui plus est, n'est jamais chose aisée en début de saison. Ernest-Wallon n'a pas échappé à la règle en ce match de gala du dimanche soir, au moment de recevoir un Racing jeune mais bien armé, qui aura fait tremblé plus que de raison les Toulousains dans une fin de match sous tension. "C'est nous qui les remettons dans le match sur nos erreurs", soufflait le jeune Lucas Tauzin en conférence de presse.

Il faut dire qu'il y avait de quoi râler à en voir la physionomie de la rencontre. Après une grosse entame et avoir mené 12 à 0 puis 20 à 7 au cours de la partie, le public rouge et noir était même en droit d'espérer un bonus offensif pour la première des siens à domicile. Au lieu de quoi, une passe bien lue d'Holmes et un errement en couverture plus tard, les flèches Imhoff puis Thomas pointaient en but pour le Racing et obligeaient les champions en titre à vivre une fin de match sous tension. "Nous avons très bien démarré la première mi-temps mais beaucoup de scories nous ont empêché de dérouler, analysait le capitaine Jerome Kaino après la rencontre. Nous avons eu beaucoup d'opportunités non concrétisées mais il faut aussi reconnaître que le Racing a montré toute sa classe pour revenir dans le match".

En grossissant le trait, on pourrait même dire que ce Stade Toulousain diminué par les absences s'est lui même compliqué la tâche en n'occupant pas assez le camp d'en face et en laissant les Franciliens presque toujours à portée de fusil, la faute, outre les occasions laissées en route, à un Zack Holmes très volontaire mais pas vraiment en réussite au pied (1/3 seulement). Encore en rodage le champion ?

Une victoire qui fait du bien

La question mérite d'être posée, certes. Mais après deux défaites inaugurales à l'extérieur chez des cadors, et dans une période de Coupe de Monde où il s'agira surtout de courber l'échine en attendant le retour de ses 11 internationaux, l'humeur était aussi à la joie (modérée) dans le vestiaire stadiste. L'emporter face au Racing n'est jamais chose aisée, faut-il le rappeller. "Il ne nous manquait pas grand chose sur les deux premiers matchs et ce soir c'est bon. On ne va retenir que la victoire car elle fait du bien", reprenait Tauzin. Sur certaines séquences et à l'image de l'essai de Bonneval, conclut au bout d'un contre de 90 mètres et après trois passes très justes, on a même cru retrouver le Toulouse de la saison passée.

Même chose sur l'interception d'Imhoff, où si la passe d'Holmes passait, il y avait un superbe essai au bout sans qu'il n'y ait rien à redire. Des séquences très positives avec du jeu debout comme l'affectionne tant Ugo Mola, qui laissent présager le meilleur pour les semaines à venir. Tauzin encore : "Sur quelques ballons on a quelque peu retrouvé le jeu et les automatismes de l'an dernier. On manque encore de repères collectifs mais il y a du mieux pour la suite."

Et quoi de mieux que cette nouvelle pelouse hybride pour pratiquer le jeu qui les fit régner sans conteste sur le Top 14 la saison passée ? Un nouveau billard pour Toulouse, qui à parfaitement convenu aux deux ailiers stadistes, tous deux marqueurs, autant qu'au public, enflammé sur chacun des mouvements d'envergures des locaux. A ce sujet, le capitaine Kaino ne tarissait pas d'éloges. "C'est un immense plaisir de retrouver tous les supporters et cette ambiance. En plus, la nouvelle pelouse est incroyable !" Et quand on connaît les absents actuels du côté d'Ernest-Wallon (Guitoune, Dupont, Kolbe...), l'on peut se dire que cette saison non plus, les défenses ne sont pas prêtes de dormir tranquille.

Par Théo Fondacci

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0