Icon Sport

Top 14 - Toulon, le réveil attendu

Toulon, le réveil attendu

Le 06/09/2018 à 13:52Mis à jour Le 06/09/2018 à 13:58

TOP 14 - Avec zéro point au compteur en deux journées, le RCT doit réagir sur sa pelouse face à Castres, dimanche. Si les intentions sont là, il faut que cela se traduise sur le terrain et surtout sur le plan comptable.

L'heure n'est pas à la crise du côté de Toulon. A l'urgence ? Un peu plus. En particulier sur le plan comptable. Avec zéro point en deux rencontres, le RCT n'a déjà plus le droit à l'erreur sur sa pelouse, surtout après être tombé à Mayol en ouverture du championnat. "Une troisième défaite, ce serait compliqué. Perdre des points à la maison, c'est se tirer une balle dans le pied", reconnaissait Mathieu Bastareaud en conférence de presse ce jeudi.

"Nous sommes déçus et frustrés. Il y a l'envie de montrer un autre visage pour enfin lancer la saison. Nous avons pris du retard, mais il ne faut pas commencer à paniquer. Nous devons restés solidaires, c'est par le collectif que l'on sortira de cette spirale négative", poursuivait le capitaine Toulonnais. Depuis le début de la saison, Patrice Collazo insiste sur l'état d'esprit de ses hommes et espère un déclic face à Castres "La déception et la frustration du groupe doivent générer une envie décuplée, d'autant plus face aux champions de France", assurait-il. Avant de revenir sur la semaine de travail.

Laurent Labit (Racing) et Patrice Collazo (Toulon)

Laurent Labit (Racing) et Patrice Collazo (Toulon)Icon Sport

"On s'est bien entraîné. Je n'aime pas être satisfait, mais force est de constater qu'il y a eu du sérieux, de l'application. Il y a une vraie prise de conscience.Maintenant, il faut que cela se traduise en terme de points". Si les résultats sont identiques, les deux dernières prestations du RCT n'ont pas livré le même contenu. Dépassé face au Racing, le RCT a montré un autre visage à Pau. "C'est à l'opposé, dans la conquête, l'utilisation du ballon, les occasions... Il y a une évolution, mais il faut que cela se traduise par des points", insistait le technicien.

Trouver une réponse collective

Mais ce Toulon est encore trop brouillon. En manque de repère. En quête de confiance également. "Nous avons tendance à baisser la tête et avoir du mal à nous remettre dedans quand on encaisse des points. Nous avons eu trop de déchets et du mal à ressortir de notre camp. A nous d'être plus propres et plus concentrés", regrettait Mathieu Bastareaud.

Mathieu Bastareaud (Toulon) contre Pau

Mathieu Bastareaud (Toulon) contre PauIcon Sport

Son entraîneur, lui, pointait du doigt le manque "de gestion collective", rédhibitoire pour son équipe. "Entre le match contre le Racing et celui de Pau, nous sommes passés d'un extrême à l'autre. A nous de savoir quand utiliser le jeu au pied, le vrai ,celui qui permet d'avancer afin de mettre l'adversaire sous pression et non de se débarrasser du ballon. Nous devons êtres plus pertinents dans l'alternance. J'ai envie que les joueurs soient eux-mêmes. On n'a pas été jusqu'au bout de choses".

Pour cela, Collazo et son staff devraient notamment pouvoir compter sur les titularisations de Mathieu Bastareaud, mais aussi Julian Savea. Les deux étaient sur le banc à Pau. Liam Messam devrait lui conserver sa place en troisième ligne. Des hommes forts. "A certains moments clés du match, des leaders doivent se poser et tirer tout le monde dans le même sens", espère Collazo. Sous pression, le groupe va devoir montrer du caractère face aux champions de France et laisser derrière lui les doutes. Au risque de plonger réellement dans une crise.

Contenus sponsorisés
0
0