Icon Sport

Top 14 - Toulon retrouve un peu de sérénité contre Pau

Toulon retrouve un peu de sérénité contre Pau

Le 23/02/2019 à 19:47Mis à jour Le 24/02/2019 à 09:25

TOP 14 - Après deux semaines de tempête médiatique à Toulon, le club varois s’est imposé avec le bonus offensif contre la Section Paloise (38-11).

Depuis le banc de touche, à côté de Charles Ollivon, Mourad Boudjellal attendait impatiemment la réaction des joueurs après son énorme coup de gueule dans la presse suite à la gifle pris à Agen. Le président du RC Toulon va pouvoir ramener un peu de calme dans les coulisses après la victoire bonifiée acquise contre la Section Paloise (38-11). Grâce à une grosse envie et un jeu bien orchestré, les Varois ont rapidement pris le large grâce aux essais de Webb (11e), Isa (14e), Tuisova (32e). Pau a étouffé et s’est éteint en deuxième période, se retrouvant KO après l'essai d’Ipkefan (51e). Celui de Meric (79e) a définitivement assuré les cinq points à Toulon.

Carbonel, Lakafia et Trinh Duc au top

Si le RCT peut relever enfin un peu la tête, c’est notamment grâce à trois hommes. Son capitaine, Raphael Lakafia, a été le symbole de l’acharnement dans les zones de rucks et d’un état d’esprit bien plus conforme aux exigences du Top 14. François Trinh Duc ensuite, avec un 100% au pied (6/6) et un sans faute dans les choix et leurs exécutions. Placé au centre, le futur joueur du Racing 92 a livré une prestation majuscule en première période notamment, mettant les siens sur le bon chemin.

Louis Carbonel

Louis CarbonelIcon Sport

Enfin, Louis Carbonel, véritable chef d’orchestre laissé à disposition par le staff de l’équipe de France U20 pour le grand bonheur de Patrice Collazo. Le manager varois peut être conforté dans son choix de donner de grandes responsabilités aux jeunes pour reconstruire.

Pau inquiète sérieusement

Au contraire de Patrice Colazo, une énorme migraine attend Simon Mannix. Le manager palois ne trouve plus les solutions. Ses hommes ont été dominés dans tous les domaines, aucun joueur, hormis Armitage, semblant capable de redonner de l’allant. A l’image de Mogg et de Vatubua, de nombreux cadres sont passés à côté. Le centre fidjien a retourné Webb à la 5e minute et les Toulonnais ont passé deux essais en son absence. L’espoir donné par l’essai de Lespiaucq (23e) a été rapidement cassé dans l’œuf par une série de fautes de main. Dans le jeu, les Palois semblent perdus et ils commettent des fautes incompréhensibles. Avant le match, Mannix avouait que "l’équipe se cherchait". C’est toujours le cas.

Contenus sponsorisés