Icon Sport

Top 14 - Toulon en pleine transition

Un RCT en pleine transition

Le 07/11/2018 à 15:17Mis à jour Le 07/11/2018 à 15:45

TOP 14 - Après une première partie de saison délicate, Toulon pointe à la 12e place et semble quasiment éliminé en coupe d'Europe. Loin des standings passés, mais finalement logique pour un club en reconstruction.

Transition. Ce n'est pas un gros mot. Peut-être juste un cliché du sport, lorsque l'on évoque une année compliquée. Cela correspond en tout cas à la situation du RCT cette saison. Et c'est finalement le plus dur à admettre pour les supporters et les suiveurs du club varois : se faire à l'idée de rentrer dans le rang. Au moins temporairement.

Top 14 - Xavier Chiocci durant la victoire de Toulon contre Perpignan

Top 14 - Xavier Chiocci durant la victoire de Toulon contre PerpignanIcon Sport

Débuts compliqués pour Collazo

Débarqué sur les bords de la Rade assez tardivement, le natif de la Seyne-sur-Mer n'a eu que peu de temps pour préparer sa saison avec un effectif qu'il n'a ni choisi ni façonné. "On demande beaucoup de choses nouvelles aux joueurs. Il faut du temps, même si je sais qu'ici il n'y en pas. Mais ça va payer", promettait-il les premières semaines.

"Je sais qu'on fait rire en ce moment, mais ça ne va pas continuer longtemps", enchérissait-il, suite au revers à Montpellier en championnat. Mais le temps est passé et les résultats tardent. Douzième de Top 14 avec 14 pts, soit onze de retard sur la 6e place, le RCT ne compte que trois victoires pour six défaites, dont deux déjà à domicile (face au Racing et La Rochelle). En coupe d'Europe, les ambitions sont déjà au placard suite aux deux revers inauguraux (à Mayol face à Newcastle et à Edimbourg).

Top 14 - Patrice Collazo (Toulon) contre Perpignan

Top 14 - Patrice Collazo (Toulon) contre PerpignanIcon Sport

En manque de confiance, cette équipe peine dans le jeu, semblant en manque de repères multipliant ainsi les erreurs et les approximations. Si les blessures n'ont pas épargné les Varois, l'effectif comporte quelques trous à certains postes n'offrant que peu d'alternatives à Collazo.

Ainsi, les repositionnements et certaines rotations à des postes clés n'ont pas aidé à trouver de la cohérence. Si la prestation était loin d'être aboutie, la victoire face à Perpignan, lors de la dernière journée avant la trêve internationale, va tout de même permettre de retrouver un peu de confiance laissant les joueurs partir en vacances sur une bonne note. Et ainsi, capitaliser sur les points positifs au retour des congés. Malgré les mauvais résultats, les joueurs sont restés solidaires dans ce début de saison. Le vestiaire n'a pas implosé.

En difficultés dans le jeu, leur détermination et leur implication n'ont jamais baissé à l'exception d'un non match au Stade-Français. L'ambiance, elle, semble également au beau fixe aussi bien entre joueurs qu'avec le staff. De bonnes bases pour construire le RCT de demain. Et tant pis si cette année les résultats ne suivent pas.

Contenus sponsorisés
0
0