Icon Sport

Toulon, c'est déjà demain

Toulon, c'est déjà demain

Le 22/03/2019 à 09:15

TOP 14 - La défaite contre Montpellier a définitivement scellé le sort de la saison du RCT, même si les plus têtus peuvent encore s'accrocher aux mathématiques. Reste cependant des enjeux, notamment en prévision de la saison prochaine.

Les plus optimistes doivent s'y résoudre. Pour la première fois depuis bien longtemps, le RCT se prépare à vivre une fin de saison sans enjeu sur le plan sportif. A l'aise par rapport au bas de classement, trop loin du Top 6, Toulon est installé dans ce bon vieux ventre mou. Si quelques espoirs existaient encore avant le week-end dernier, la défaite à domicile face à Montpellier a sonné le glas de toute ambition. Reste cependant quelques enjeux pour pimenter les prochains semaines "Il reste sept matchs à jouer, il y a des choses à aller chercher", insistait Patrice Collazo, ce jeudi en conférence de presse.

Top 14 - Patrice Collazo (Toulon) tout sourire

Top 14 - Patrice Collazo (Toulon) tout sourireIcon Sport

Et le manager toulonnais de détailler. "Au niveau du groupe, des joueurs vont s'affirmer, les jeunes vont jouer, les plus confirmés peuvent s'améliorer sur différents aspects. Nous allons nous concentrer sur nous-mêmes, les joueurs que l'on doit faire progresser. Nous pouvons préparer la saison prochaine si nous faisons bien les choses dès maintenant". Si en début de saison, il a pris la tête de l'équipe tardivement, avec un groupe qu'il n'avait pas façonnait, le natif de la Seyne-sur-Mer dessine désormais les contours de son effectif de l'année prochaine.

Continuer de faire grandir les jeunes

Depuis plusieurs semaines déjà, le staff varois a opté pour un groupe resserré et rajeuni. "Les meilleurs jouent, nous mettons les gars dont nous pensons qu'ils peuvent apporter quelque chose", tranchait Collazo. Des choix qui ont cependant permis l'éclosion de plusieurs jeunes, dont certains se sont d'ailleurs installés dans l'équipe, à l'instar de Jean-Baptiste Gros, Louis Carbonel ou encore Emerick Setiano, devenus incontournables. "Nous mettons des jeunes car ils le méritent. Mais ils sont bien entourés par des joueurs d'expérience, ce qui leur permet d'avoir un cadre pour s'exprimer". Le contexte, plus que compliqué, fait également plonger les minots dans le grand bain. "Ils sont là dans la difficulté, c'est un apprentissage à vitesse grand V. Quand je vois leur niveau actuel, j'ai hâte de les voir l'an prochain", assurait Collazo.

Top 14 - Jean Baptiste Gros (Toulon) contre le Stade Français

Top 14 - Jean Baptiste Gros (Toulon) contre le Stade FrançaisIcon Sport

En attendant, il reste donc une saison a terminé avec un premier rendez-vous à Lyon dès ce week-end. "Nous allons peut-être jouer avec moins de pression, mais nous sommes toujours attendus. Connaissant Pierre (Mignoni), ils ont du passer une belle semaine", estimait le talonneur Bastien Soury. Suivi par le demi de mêlée Anthony Meric. "Avec le passé récent entre les deux clubs et ce qu'il peut encore exister aujourd'hui ce sera tendu. D'autant que Pierre a du les remonter". Au-delà du jeu, c'est donc un gros test de caractère que les toulonnais vont passer à Lyon. Si l'attitude n'y est pas, certains pourraient perdre des points... pour l'année prochaine.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0