Icon Sport

Laranjeira : le monsieur 100 % du CA Brive

Laranjeira : le monsieur 100 % du CA Brive

Le 30/09/2019 à 16:05

TOP 14 - Auteur de 24 points et d’un 100 % de réussite au pied, le buteur briviste a été l’un des grands artisans de la victoire face à Toulon (39-17). Si son club n’est plus relégable au classement, l’arrière, marqué au fer rouge par sa ville et sa région, reste mesuré au moment d’enchainer une seconde réception consécutive, face au champion de France toulousain.

Rugbyrama : Thomas, est-ce encore une victoire à 16 qu’a obtenu Brive avec l’apport de son public face à Toulon ?

Thomas Laranjeira : On a su, encore une foi,s réussir une grosse entame de rencontre, comme face à Clermont, pour se mettre notre public dans la poche. Derrière tout parait un peu plus facile ! Le soutien de notre public c’est presque une drogue. Ils sont derrière nous à chaque instant, nous applaudissent et nous encouragent pendant 80 minutes. C’est un apport considérable pour l’équipe, et dès la fin de l’access-match face à Grenoble l’an passé, j’avais déjà dit que pour cette saison, il faudrait tous être mobilisé pour obtenir le maintien, et vraiment on a la chance d’avoir la présence de notre public à nos côtés. C’est vraiment la victoire d’une équipe, d’une ville et d’une région.

Une ambiance qui vous porte dès les débuts de rencontres où Brive joue les rouleaux compresseurs...

T.L. : C’est vrai que sur ces deux premiers matchs à la maison on a su être présent et on a réussi à scorer immédiatement. C’est un état d’esprit qu’on doit conserver à chaque match dorénavant, y compris dans les matchs à l’extérieur. C’est un véritable plus, qui nous permet de jouer plus sereinement ensuite et qui met nos adversaires en difficulté. Face à Toulon, on a rapidement pris une dizaine de points d’avance, ce qui nous a mis en confiance pour tenter ensuite la passe de plus, et tout cela nous permet de nous lâcher dans le jeu. Ensuite tout se met en place, le public nous pousse, chacun se montre plus disponible encore pour les autres, et ça nous permet de réaliser ce type de performance.

Clermont puis Toulon sont venus s’incliner à Amédée-Domenech, Brive montre-t-il qu’il est au niveau de ce Top 14 ?

T.L. : Quand on regarde les équipes sur le papier, on ressemble peut-être plus à une équipe de Pro D2 que de Top 14. Si tu as cette logique, ça voudrait dire que Brive devrait perdre tous ses matchs face à des équipes d’un autre niveau que le nôtre. Ce type de victoire a donc valeur d’exploit, et c’est à nous de profiter de ces performances pour continuer de travailler sereinement et avec beaucoup de solidarité, on montre qu’on peut avoir ce niveau-là. Il faudra avoir ce même état d’esprit, plus marqué encore pour recevoir Toulouse samedi prochain et créer à nouveau les conditions de l’exploit.

" Les équipes en lutte pour le maintien envoient du jeu. Notre salut passera probablement par cela !"

Le CAB a su également mettre en place un jeu plus complet pour réussir à l’emporter. Est-ce aussi une nouvelle manière d’accueillir vos adversaires ?

T.L. : On a face à nous des adversaires très costauds, et on n’est pas forcément sûr de pouvoir leur rentrer dedans en étant efficace sur l’ensemble d’une rencontre. Alors on n’a peut-être pas vraiment d’autre choix que d’envoyer du jeu. On travaille énormément sur notre jeu pour en faire un de nos points fort. On sait qu’on a encore une très grande marge de progression en la matière, et beaucoup de travail à fournir pour se l’approprier pleinement, mais le salut passera sans doute par le jeu cette saison dans l’optique du match pour le maintien. On voit bien d’ailleurs que des équipes comme Bayonne et Agen ont aussi choisi cette voie.

Dans nos colonnes, la semaine passée, Jeremy Davidson insistait sur l’importance de faire d’Amédée-Domenech une forteresse imprenable et de trouver des certitudes à domicile. Avez-vous le sentiment d’en avoir trouvé certaines avec la réception de Toulon ?

T.L. : Je pense qu’on s’est très bien comporté aujourd’hui dans la gestion de notre rencontre. On a vu cette équipe de Toulon nous faire mal à certains moments, en inscrivant de beaux essais. On prend un gros ballon porté, puis un essai casquette où on se dit que les choses peuvent peut-être se compliquer. Pourtant on n’a jamais paniqué, on ne s’est jamais dit qu’on ne contrôlait plus les débats. On a toujours su être pragmatique pour conserver une avance au tableau d’affichage. On se devait de construire notre match patiemment, et c’est sans doute le très gros point positif au sortir de cet affrontement avec Toulon.

Top 14 - Jeremy Davidson, entraîneur de Brive

Top 14 - Jeremy Davidson, entraîneur de BriveIcon Sport

Autre certitude ressortie de cette rencontre, c’est l’efficacité de son buteur. Avec 24 points et 100 % de réussite au pied, votre performance du jour a aussi contribué à cette sérénité à laquelle vous faites référence ?

T.L. : Voilà dix ans que je joue pour ce club. Le terrain d’Amédée-Domenech, je le connais par cœur. Je me sens chez moi et j’ai plus de repères pour être efficace. Quand tu as la chance d’avoir un superbe travail de tes avants et un public qui te pousse à te transcender, tu ne peux que réussir les premières pénalités ou transformations. Derrière, la confiance s’installe et c’est tout de suite un peu plus facile d’être performant dans de si bonnes conditions. C’est à moi de continuer le travail sur l’efficacité pour toujours récompenser le bon travail de notre collectif.

Et Brive de remettre ça une nouvelle fois à domicile samedi prochain face à Toulouse. C’est la valeur étalon, le champion de France, qui se dressera face à votre équipe, avec la volonté d’enchaîner ?

T.L. : Les saisons de Pro D2 sont belles, mais toujours très difficiles. On s’est battu l’an passé pour remonter et avoir l’opportunité de se mesurer aux meilleures équipes. Chaque week-end on peut affronter des grands joueurs, champions du monde pour certains d’entre eux, mais aussi de grandes équipes, comme le champion de France lors de la prochaine journée. On se doit de respecter ces équipes et c’est en donnant le meilleur de nous-même, individuellement comme collectivement, pour leur offrir la meilleure résistance possible et se mettre à leur niveau, qu’on leur montrera notre respect. On a voulu faire partie de ce Top 14, nous y sommes, maintenant c’est à nous d’en être digne chaque semaine, à domicile comme à l’extérieur. On se doit de faire honneur à ce championnat et encore plus à notre maillot.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0