Icon Sport

Regard : "On n’est pas encore remis à 100%"

Regard : "On n’est pas encore remis à 100%"

Le 23/03/2019 à 19:28Mis à jour Le 24/03/2019 à 16:50

TOP 14 - Après deux défaites de rang, le LOU a retrouvé le chemin du succès en dominant Toulon (42-33). Non sans soulagement. Désormais relancés, les Lyonnais ont conscience du fait qu’ils doivent encore gommer des défauts pour pouvoir se tourner vers les phases finales.

Le score est flatteur, car le duel entre le LOU et le RCT a parfois manqué de rythme. Il donne également la sensation qu’il aurait pu basculer des deux côtés si l’indiscipline n’avait pas eu raison des Toulonnais, et s’ils avaient peut-être fait preuve d’un peu plus de réalisme. Alors qu’ils viennent de marquer un essai de pénalité et d’écoper d’un carton jaune contre Toby Arnold (41’, 16-23), Filipo Nakosi cafouille un ballon d’essai très net (43’). "S’ils marquent, ils passent à +14 et je pense que ça nous fait mal à la tête. S’ils marquent là, je ne sais pas si on revient, honnêtement", confie un Pierre Mignoni conscient des difficultés de son équipe.

Top 14 - Julien Puricelli (Lyon) au plaquage face à Julian Savea (Toulon)

Top 14 - Julien Puricelli (Lyon) au plaquage face à Julian Savea (Toulon)Icon Sport

L’entraineur a ressenti "beaucoup de fébrilité mais je le savais. Comme prévu, Toulon joue mieux." Alors qu’il y avait 16-16, "on s’est dit à la mi-temps qu’il fallait relever la tête et faire les choses à 100%. En seconde période, on a pu tenir le ballon et continuer à développer notre jeu", dans ce duel qui était coché après les défaites contre Castres et Toulouse. "En deux matches, on s’est remis dans le doute. J’espère que celui-là va nous en faire sortir. A six journées de la fin, il faut rentrer très rapidement en phases finales. Il faut basculer dans la confiance. J’espère que ce match va nous faire du bien par rapport à ça", ajoute l’entraineur.

Une défense à resserrer

En plus d’espérer le retour de ses blessés pour retrouver de la fraîcheur, Lyon doit refaire de sa défense un point fort. "C’est vrai que notre défense est moins performante. Ça ne peut pas continuer ainsi. Pour l’instant on n’a pas les solutions mais on va tout faire pour trouver les solutions", constate Thibaut Regard. Pour le trois-quarts, "on n’est pas encore remis à 100%, et le centre évoque un problème "collectif. On voit que l’on fait de grosses erreurs collectives, et après on n’est pas en place et les individualités sont à la peine parce que l’on ne communique pas assez, chacun est un peu perdu en défense ce qui entraine des erreurs."

Un barrage à domicile ?

Maintenant, les Lyonnais vont se déplacer à Pau, Agen et Grenoble, et recevoir Perpignan, Bordeaux-Bègles et La Rochelle. Bien positionné pour les quatre premières places, le LOU ne cache désormais plus son envie de recevoir un barrage. "On aimerait bien. Ce serait formidable de pouvoir jouer un quart à domicile. Quand on voit l’engouement de notre public et le bruit que cela fait quand on marque, on a envie de connaitre ça en phases finales. La route est longue et difficile. Si on l’espère, on ose l’affirmer", confie le président Yann Roubert pour qui "l’approche est longue, le camp de base est en vue mais il est encore loin."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0