Icon Sport

Top 14 - Stade français : Julien Dupuy et Robert Mohr vers la sortie

Dupuy et Mohr vers la sortie
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 11/01/2019 à 10:38Mis à jour Le 11/01/2019 à 11:37

TOP 14 - Robert Mohr et Julien Dupuy ont été convoqués jeudi soir par la direction du Stade français. Il leur a été signifié leur mise à l'écart. Explications.

Malgré des résultats bien meilleurs que l'an passé (4e du Top 14), la saison du Stade français n'en est pas moins agitée. Depuis plusieurs semaines, un conflit interne oppose le manager Heyneke Meyer et une grande partie de son staff à Robert Mohr et Julien Dupuy. Nos confrères de RMC ont révélé qu'hier soir la situation avait pris une autre dimension puisque Julien Dupuy et Robert Mohr auraient été convoqués par la direction parisienne afin que leur soit signifiée leur mise à l'écart. Nous sommes en mesure de confirmer que les deux hommes ont bien été réçus hier en début de soirée pour leur indiquer qu'ils étaient "mis à pied".

Une première étape légale dans le cadre d'une procédure de licenciement. Selon nos informations, l'éviction du directeur sportif et de l'entraîneur des skills étaient dans les tuyaux depuis déjà de longues semaines. La décision concernant la mise à l'écart de Julien Dupuy auraient même été prise à la fin du mois de novembre. Sa mise à l'écart aurait dû intervenir avant les fêtes de fin d'année. Seulement, en raison du décès tragique du jeune espoir Nicolas Chauvin, survenu le 12 décembre, la direction parisienne a préféré ne pas agir durant une période déjà difficile sur le plan émotionnel.

Top 14 - Julien Dupuy (Coach du Stade Français) contre Pau

Top 14 - Julien Dupuy (Coach du Stade Français) contre PauIcon Sport

Evidemment, force est de s'interroger sur les raisons du conflits. A son arrivée, Heyneke Meyer, soucieux de constituer un staff qu'il connaissait, avait tout de même accepté de travailler avec Julien Dupuy. Plusieurs fois, le manager sud-africain a d'ailleurs loué, devant la presse, la qualité du travail de son adjoint en charge des skills. Seulement, de nombreux témoins, racontent que l'ancien demi de mêlée ne s'est jamais réellement intégré au sein d'un staff essentiellement "anglo-saxon".

Pour ce qui est de Robert Mohr, l'affaire avait bien mal débuté. Le 16 mai dernier, lors de la grande présentation du nouveau projet parisien, il avait appris par hasard, simplement en lisant l'organigramme figurant sur le dossier de presse, qu'il n'était plus directeur sportif, mais seulement directeur sportif adjoint. Une maladresse qu'il n'avait pas goûté.

Le superbe début de saison parisien a évidemment permis de masquer les dissensions internes. Las, le point de rupture a probablement eu lieu au début du mois de novembre. En raison de plusieurs joueurs retenus en équipe de France et de nombreux joueurs blessés, le Stade français a recruté temporairement trois joueurs sud-Africains (Liebenberg et Warner au titre de joker médical, Stassen au titre de joueur supplémentaire). Selon nos informations, Robert Mohr, garant du projet mené par le docteur Wild jusque-là, aurait montré son désaccord.

Stade français : Robert Mohr, Hubert Patricot et Hans-Peter Wild

Stade français : Robert Mohr, Hubert Patricot et Hans-Peter WildIcon Sport

Et pour cause. Celui qui est à l'origine de l'arrivé du milliardaire allemand à Paris est aussi celui qui a rédigé le projet sportif basé sur la formation et une forte identité parisienne. Dans ce projet, il est aussi question de conserver l'ADN du jeu stadiste. Or, dans le sillage de Robert Mohr et Julien Dupuy, pas franchement ravis du jeu prôné par Heyneke Meyer, quelques joueurs se sont engouffrés dans la brèche. Certains ont reproché au technicien sud-africain un jeu trop timoré, d'autres un manque de rotation au sein de l'effectif.

Parmi ceux-là figurent notamment Jules Plisson, Alexandre Flanquart ou encore Djibril Camara. Des historiques du club à l'avenir incertain. Plisson a d'ores et déjà reçu une offre de contrat de l'ASM Clermont-Auvergne et les dirigeants du Lou ont officiellement demandé à la direction parisienne de pouvoir entrer en négociations avec le joueur. D'autres éléments du squad stadiste, pas forcément en fin de contrat, pourraient aussi se retrouver dans la même situation...

Pour résumer, deux clans s'opposent et l'épisode de jeudi soir montre bien le Docteur Wild a tranché en faveur d'Heyneke Meyer. Aussi Julien Dupuy et Robert Mohr ne seront pas au stade Jean-Bouin ce vendredi soir pour la rencontre de Challenge Cup face à Pau. Un nouveau rendez-vous entre la direction parisienne et les deux hommes est programmé dans une semaine. Affaire à suivre...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0