Icon Sport

Stade français : Entre espoirs et regrets

Stade français : Entre espoirs et regrets
Par Rugbyrama

Le 09/05/2019 à 13:24

TOP 14 - Huitième à deux journées de la fin, le Stade français peut encore croire à la qualification. Son parcours atypique en Top 14 peut lui laisser, si ce n’est de l'espoir, beaucoup de regrets. Avec six victoires à l’extérieur, l’équipe fait mieux que Clermont et Lyon dans le championnat.

Les hommes de Heyneke Meyer, ont réussis le petit exploit de l’emporter à la Paris La Défense Arena face au Racing 92 ce week-end 23-27. Mais à y regarder de plus près, le Stade français n’est pas forcément bon à prendre lorsqu’il se déplace loin de ses terres. Sur ses 13 victoires cette saison les coéquipiers de Gaël Fickou ont gagné sept fois à domicile et six fois à l’extérieur.

Une saison en dents de scie

À un point de Montpellier, septième, et quatre du Racing, premier qualifiable, le Stade français devra compter sur une fin de saison parfaite et sur la défaite de ces deux équipes pour se qualifier. Une fin de championnat qu’ils auraient pu se faciliter s’ils n’avaient pas gâché autant de munitions.

Avec deux défaites en huit matches au début de l’édition 2018-2019, les hommes en roses se positionnaient favorablement dans les premières places du Top 14. Dans les premières rencontres, on voit une très large victoire contre Toulon 37-10 en septembre qui semble lancer le Stade français sur la route de l’équipe à ne pas prendre à la légère malgré sa douzième place au classement l’année précédente.

Le premier accrochage à domicile arrivera face au voisin du Racing fin septembre, défaite 16-17. Un petit oubli très vite gommé avec la prouesse du match d’après. Avec une mêlée de très haut niveau les joueurs vont réussir à l’emporter au Castres Olympique, 9-14.

Top 14 - L'équipe du Stade français célèbre la victoire contre Castres

Top 14 - L'équipe du Stade français célèbre la victoire contre CastresIcon Sport

L'équipe va ensuite enchaîner le bon et le moins bon. En tout le Stade français va remporter 13 victoires sur 26 journées sans jamais être maître à domicile avec sept victoires pour cinq défaites à Jean-Bouin. Malgré tout, ils ne sont jamais vraiment hors du coup avec six victoires à l’extérieur pour six défaites.

Les victoires précieuses à Castres, La Rochelle ou récemment au Racing permettent de croire de nouveau à la qualification. Ce qui n’a pas empêcher le club de la capitale de prendre des dérouillées à Lyon 41-6, Toulouse 49-20 ou à domicile contre Clermont 25-41. Les équipes qui sont normalement à leur portée ne vont pas leur faire de cadeaux, et le Stade français ne va pas saisir sa chance pour gratter un maximum de points en cette fin de championnat. On se remémore la victoire 25-22 au courage contre Agen à 13 contre 15 ou encore la défaite à Grenoble 21-17 en avril dernier.

Les défaites contre Lyon (défaite 13-24), contre Toulouse (défaite 9-28), face à Clermont (25-41) ou encore à Bordeaux (défaite 26-12) sont autant de regrets pour les Franciliens qui ne prendront même pas un bonus.

Presque aussi bon à l’extérieur qu’à domicile son déplacement à Montpellier sera tout sauf une défaite assurée. Le Racing se déplace à Perpignan et Agen pour les deux derniers matches, ce qui n'est pas bon signe pour le Stade français. Qu'importe, il n'est plus l'heure de calculer.

Par Dylan Munoz

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0