Icon Sport

Top 14 - Sofiane Guitoune (Toulouse) nouveau départ

Toulouse : Guitoune, nouveau départ

Le 15/08/2018 à 09:09Mis à jour Le 15/08/2018 à 10:04

TOP 14 - Ennuyé par plusieurs soucis physiques ces deux dernières saisons, Sofiane Guitoune n'a pas pu s'imposer au Stade toulousain. Mais, alors qu'il a enfin pu se préparer normalement cet été, l'ailier espère monter en puissance désormais.

Arrivé à Toulouse en 2016 en provenance de l'Union Bordeaux-Bègles, l'ailier international Sofiane Guitoune (29 ans ; 5 sélections) donne l'impression de n'avoir jamais véritablement débuté son aventure stadiste. Au total, il ne comptabilise ainsi que quinze apparitions en Top 14 en deux saisons (sept titularisations), vingt-et-une toutes compétitions confondues (treize titularisations), pour cinq essais inscrits. Il faut dire que le joueur a accumulé les pépins physiques. Surtout, il a notamment dû combattre une pubalgie tenace qui l'a éloigné longtemps des terrains et l'a obligé à passer plusieurs fois par la case infirmerie.

Aujourd'hui, aligné d'entrée lors des deux premiers matchs amicaux de l'intersaison, Guitoune semble définitivement débarrassé de ses ennuis : "Je suis très bien, je ne ressens plus aucune douleur, donc je suis content." Voilà donc qui régénère le corps mais aussi l'esprit : "Mentalement, ça aide. Mais le principal était de retrouver toutes mes qualités et sensations physiques. J'ai mis du temps mais c'est le cas. C'est un plaisir."

" Je n'avais jamais pu commencer à 100%"

Cette fois, l'ancien pensionnaire d'Agen, Albi, Perpignan et Bordeaux-Bègles part ainsi sur la même ligne que les autres. En 2016, il avait effectué avec l'équipe de France à 7 la préparation des jeux Olympiques de Rio, auxquels il avait ensuite participé, pendant que ses coéquipiers s'entraînaient sur les pelouses d'Ernest-Wallon. L'an passé, il était du côté de Clairefontaine, dans les installations des Bleus du football, pour suivre un programme de reprise spécifique à sa blessure récurrente. "Depuis que je suis arrivé au Stade toulousain, je n'avais jamais pu commencer une saison à 100%, suivre une vraie préparation physique, explique l'intéressé. Voilà, c'est chose faite."

Et lui s'en réjouit. Car il peut maintenant appréhender la concurrence, riche sur le triangle de derrière, avec un nouveau regard. Car, entre ses rechutes et les prestations majuscules des Kolbe, Médard, Huget ou Ramos, Guitoune n'avait pu bousculer la hiérarchie la saison dernière. Il en convient : "Quand tu n'es pas prêt physiquement, c'est difficile de s'imposer... Et quand tu n'es pas là au début, c'est pareil : le groupe se met en place et il faut attendre des contre-performances ou malheureusement des blessures pour trouver sa place. Ce n'est pas évident."

" Rejouer le plus souvent possible"

Avant d'affronter Pau, vendredi soir à Gaillac pour le troisième et ultime match de préparation des Toulousains au cours duquel de nombreux poids lourds de l'effectif devraient connaître leurs premières minutes de jeu, Sofiane Guitoune espère donc franchir encore un cap. Comme son équipe finalement. "C'est peu frustrant d'avoir perdu ces deux premiers matchs amicaux (contre Colomiers et Perpignan, N.D.L.R.), confesse-t-il. Il en reste un, donc il faut inverser la dynamique. Beaucoup de joueurs vont effectuer leur retour, ça devrait faire du bien."

Car le temps est compté. "Il faut éviter de se poser trop de questions avant de reprendre le Top 14, que l'on sait de plus en plus costaud chaque année, reprend-il. Surtout que le calendrier qui nous attend est assez dur. A nous d'emmagasiner un peu de confiance" Quant à ses objectifs personnels pour les semaines et mois à venir, ils sont simples : "Rejouer le plus souvent possible. Mais ça ne dépend pas que de moi (sourires)."

Contenus sponsorisés
0
0