Rugbyrama

TOP 14 - Section Paloise : pas d’inquiétude pour la reprise

Section Paloise : pas d’inquiétude pour la reprise
Par Rugbyrama

Le 22/08/2018 à 15:10Mis à jour Le 22/08/2018 à 15:15

TOP 14 - Malgré deux défaites concédées en amical, les Palois abordent sereinement leur premier déplacement à Bordeaux. Il s'agira avant tout de présenter une copie convenable à une semaine de la venue de l'ogre toulonnais au Hameau. Et, pourquoi pas plus si affinités ?

Voilà pratiquement deux mois que la Section Paloise peaufine sa préparation au centre d’entraînement Macron à Ousse des Bois. Une montée en puissance graduelle consacrée dans un premier temps au volet foncier, avant une reprise en main du ballon pour permettre aux nouveaux joueurs d'assimiler les plans de jeu.

L'ambiance détendue n’a pas empêché le groupe de travailler avec sérieux et application sous la houlette de Simon Mannix et de ses adjoints. " Tout s'est très bien passé, se réjouit le président Bernard Pontneau. Les statiques démontrent que les anciens du club ont progressé dans leur niveau de performance par rapport aux années précédentes. C'est positif et très encourageant ! "

Un travail estival, qui s'avère le plus souvent fastidieux, mais nécessaire à l'aube d'une saison longue et exigeante. " C'est vrai qu'il faut taper fort en intensité à cette période afin d'encaisser le marathon qui nous attend ensuite, poursuit-il. Ce temps a également servi à l'intégration des nouveaux venus, désormais rompus à ce type de situation avec le professionnalisme et pour lesquels les choses ont été simples. "

En attendant le retour de Steffon

Côté intégration, cette année, les choses ne furent pas bien compliquées car la Section a procédé à un recrutement limité, quasi chirurgical. Mis à part l’australien Jesse Mogg, arrivé de Montpellier au poste d'arrière, les dirigeants ont choisi d'attirer en Béarn des joueurs moins connus, capables d'apporter quelque chose au système de jeu sur le long terme. " Nous avons voulu un recrutement ambitieux sans clinquant, explique le président. La moyenne d'âge des nouveaux tourne autour des 24 ans. On prend un virage avec de tels joueurs en misant sur l'avenir. "

Reste à savoir désormais comment la Section va digérer les retraites des deux joueurs emblématiques, leaders du groupe, qu'étaient Julien Pierre et Conrad Smith. D'autant que jusqu'au mois de décembre, les Béarnais sont orphelin de Steffon Armitage, opéré du tendon d'Achille après la finale du Challenge européen face à Cardiff. "

L'arrêt de Julien et de Conrad peut effectivement poser des soucis car c'était deux beaux leaders, reconnaît le président. C'est la vie, mais j'ai confiance au groupe qui va se rebâtir autour d'autres joueurs ! Quant à Steffon, il va certes nous manquer en début de saison. Néanmoins soyons positifs, car lorsqu'il reviendra en fin d'année, il aura du gaz et ça nous fera beaucoup de bien. "

Steffon Armitage (Section paloise)

Steffon Armitage (Section paloise)Icon Sport

Présenter une copie convenable

Deux matchs amicaux joués à l'extérieur, l'un sur la Côte basque contre l'Aviron Bayonnais, et le second à Gaillac dans le Tarn face à Toulouse, ont ponctué la préparation paloise en août. Deux rencontres qui se sont soldées par deux défaites.

Voilà qui n'est pas de nature à rassurer les troupes à quelques jours de l'ouverture du championnat, samedi soir, à 17h15, à Bordeaux. " Non, il n'y a pas d'inquiétude par rapport à ces défaites, se défend Bernard Pontneau. Nous n'avons d'ailleurs jamais brillé durant les périodes préparatoires. Sans rentrer dans l'analyse de ces matchs, nous avons vu des choses positives sur lesquelles nous pourrons nous appuyer. À nous d'être vite opérationnel. "

Avec ce déplacement en terre girondine les Palois entreront tambour battant dans la compétition. S'il n'est pas question d'une performance d'entrée, il s'agit tout de même de présenter une copie convenable à une semaine de recevoir l'ogre toulonnais au Hameau. " J'aimerais voir un beau contenu ce week-end, insiste le président.

Ce serait de bon augure dans l'optique de la réception des Varois. J'espère en tout cas que notre mise en route sera plus rapide que l'an dernier ou nous avons galéré plusieurs mois avant de réaliser un match plein. "Cette saison les Vert et Blanc viseront le Top 6, en ne mettant pas la charrue avant les bœufs, dans un championnat qui s'annonce toujours plus serré.

Par Marc BRUNO

Contenus sponsorisés
0
0