Icon Sport

Hirèche : "Brive n’a pas montré son vrai visage sur ce début de saison !"

Hirèche : "Brive n’a pas montré son vrai visage sur ce début de saison !"

Le 10/09/2019 à 19:00Mis à jour

TOP 14 - Infatigable travailleur de l’ombre, le troisième-ligne briviste a su remobiliser ses troupes pour le derby et espère que son équipe a enfin lancé sa saison avec cette première victoire à domicile … C’est en tous cas un capitaine briviste serein et déterminé que nous avons pu rencontrer à la fin d’un derby massif.

Rugbyrama : Saïd, Brive obtient enfin ses premiers points de la saison après deux défaites initiales, qui plus est dans le 100e derby du Massif-Central ?

Saïd Hirèche : C’est vrai que cela fait du bien sur le plan comptable, mais au-delà des deux défaites à Pau et Agen, c’est le visage que nous avons montré et le contenu rendu lors de ces rencontres qui nous avait déçu. Pour l’équipe, comme pour les coachs, on ne retrouvait pas dans ces matchs ce que l’on produisait à l’entraînement. Pour ce derby, même si la victoire n’avait pas été au rendez-vous, on a réussi à produire notre jeu pour mettre en difficulté les Clermontois. On a su gommer pas mal de nos erreurs et on a été très discipliné et fort en défense pour parvenir à l’emporter.

À l’occasion des deux premières journées, c’est avant tout le collectif briviste qui a failli ?

S.H. : On a failli dans à peu près tous les secteurs de jeu d’une manière générale et c’est pourquoi j’ai demandé à mes joueurs de retrouver nos valeurs et de jouer « en équipe » pour ce derby. Nous ne voulions pas avoir de regrets, comme ce fut le cas lors des deux premières rencontres. On commençait à voir poindre les premières critiques, mais nous n’avons pas paniqué et nous sommes restés sereins dans la préparation de ce derby. On s’est beaucoup parlé cette semaine en se disant qu’il fallait remettre la main sur le ballon et appliquer notre jeu.

Votre public a aussi joué un rôle prépondérant pour ce premier rendez-vous de la saison à Amédée-Domenech ?

S.H. : Toute la semaine, on a insisté sur le fait qu’on aurait 14.000 personnes pour nous accompagner, comme ce fut le cas lors du barrage d’accession face à Grenoble en fin de saison passée. Dans ce rugby moderne où les équipes changent régulièrement, la notion de derby tend un peu à disparaître, mais notre public nous a rappelé qu’il fallait avoir du caractère pour l’emporter dans ce type de rencontre. C’était notre premier match à domicile et il était essentiel de faire honneur à notre maillot et de démontrer qu’on avait le niveau pour jouer en Top 14.

Certains évoquaient déjà une saison galère dans le fond du classement, un élément supplémentaire de motivation pour aborder le choc du jour ?

S.H. : C’est clair que nous avons été un peu « piquer » par ces commentaires, mais au final on a voulu voir le positif, à savoir que les gens attendaient de voir Brive bien jouer et l’emporter. On a disputé seulement trois matchs dans ce championnat et aujourd’hui on a su faire preuve de solidarité. J’ai le sentiment à chaud qu’on a bien joué au rugby aussi. Maintenant il ne faut pas que ce soit un simple coup d’éclat et on va devoir confirmer ces bonnes dispositions et cet investissement tout au long de la saison.

Concrètement, qu’est ce qui a changé par rapport aux deux premières sorties à Pau et Agen ?

S.H. : On n’avait peut-être pas complètement pris conscience du niveau d’exigence que demande le Top 14. Il faut donner beaucoup d’énergie dans chaque rencontre pour jouer des matchs d’un tel niveau, apporter plus de précision dans le développement de notre jeu. Aujourd’hui nous avons été appliqués et concentrés pendant 80 minutes. On a su apprendre de nos erreurs lors des premiers matchs en travaillant « en équipe ». Mais il faut continuer de progresser et avancer sereinement dans ce championnat.

Quel discours avez-vous tenu à vos joueurs en tant que capitaine pour remobiliser les troupes ?

S.H. : Un discours empreint de confiance en mon groupe, mais aussi la volonté de dire ce qui ne m’avait pas plu dans nos premières sorties et de se dire les choses entre nous, simplement. Il fallait dédramatiser notre position au classement et ce zéro pointé en termes de points, mais aussi trouver les leviers pour piquer au vif l’ensemble du groupe. Les coachs et les leaders de l’équipe ont su remettre tout le monde dans le bon sens.

" Il ne faut plus se poser de question et croquer à pleine dent dans ce championnat !"

Brive va maintenant se déplacer à Lyon avant de recevoir Toulon et Toulouse, c’est encore un programme corsé qui s’annonce ?

S.H. : On va commencer par ce déplacement à Lyon, où on veut aller jouer sans complexe. C’est l’équipe en forme dans ce début de saison et avec un collectif déjà très bien en place. On va aller là-bas pour jouer au rugby, avec l’envie de se dépasser individuellement mais surtout collectivement. Il ne faut plus se poser de question et croquer dans ce championnat à pleine dent, en s’engageant totalement chaque semaine. On s’est battu pour retrouver le Top 14 et affronter des équipes d’un tel niveau, donc il faut jouer chaque rencontre, à domicile comme à l’extérieur, avec beaucoup d’envie et d’appétit. On compte aussi sur notre public pour nous donner un supplément d’âme lors de nos réceptions, comme ce fut le cas face à Clermont.

La saison de Brive est donc belle et bien lancée maintenant ?

S.H. : Comme je l’ai dit, on ne doit plus se poser de question et foncer tête baissée dans ce championnat. On a un groupe jeune et qui doit aborder cette saison avec énormément d’envie, en particulier celle de progresser, afin de réussir notre opération maintien. J’ai le sentiment qu’on est capable d’atteindre cet objectif et on travaille chaque jour, chaque match, dans ce sens. On a enchainé aujourd’hui un 19e match sans défaite à domicile et on sait combien il est important d’être fort dans notre stade pour parvenir à exister dans ce championnat. On a des arguments à faire valoir pour rester dans l’élite, à nous de tout mettre en œuvre pour aider le club à grandir au plus haut niveau.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0