Icon Sport

Saga Brive - Les cadres de l'effectif briviste sont solidement accrochés

Saga Brive -  Les cadres de l'effectif briviste sont solidement accrochés
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 28/07/2020 à 16:00Mis à jour

TOP 14 - Les cadres du club corrézien restent inchangés par rapport à la saison dernière. Voici l'effectif complet.

Arrières > Numéro 2 de notre dernière revue des arrières, Thomas Laranjeira reste sur une saison de très haut niveau, dans les tirs au but comme dans le jeu. Si cet arrière complet, de plus en plus en verve balle en main, se pose en évidence, le club ne manque pas d’alternatives. Setariki Tuicuvu, peu utilisé à Clermont, espère donner le vrai coup d’envoi de sa carrière et montrer ses qualités. Le polyvalent Joris Jurand est une autre solution très intéressante, de par son profil de relanceur et la longueur de son jeu au pied.

Ailiers > Révélation de la saison passée, Joris Jurand s’est épanoui à l’aile où sa rage et sa puissance ont causé des ravages : avec cinq essais, il avait terminé meilleur marqueur de sa formation. S’il a moins scoré, Axel Muller n’en a pas moins été un danger constant pour les défenses adverses : ses qualités athlétiques, sa gestuelle et sa propension à se proposer aux quatre coins du terrain constituent des atouts de taille pour le CABCL. Après une saison d’adaptation, Rico Buliruarua cherchera à hausser son niveau et son temps de jeu. La rotation est complétée par deux recrues, Valentin Tirefort et le centre-ailier Pierre Tournebize, deux espoirs à fort potentiel que les recruteurs ont été dénichés à La Rochelle et Montpellier.

Centres > On prend presque les mêmes et on recommence. Le centre du terrain corrézien va encore s’appuyer sur l’impact de Seva Galala, l’activité de la bonne surprise Guillaume Galletier et sur le punch de l’athlétique Nico Lee, dont la première saison en France a laissé entrevoir une belle progression. Après trois saisons en phase ascendante à Béziers, Wesley Douglas va se tester en Top 14. Pierre Tournebize, avec sa fraîcheur, essaiera de se frayer un chemin, tout comme le percutant Setareki Bituniyata. Le maître à jouer Stuart Olding sera aussi amené à évoluer à ce poste, par intermittence. Tout comme les espoirs Maxence Darthou et Ugo Delorme, pour qui la Coupe d’Europe devrait faire office de tremplin.

Ouvreurs > Abondance de biens ne peut pas nuire. Brive dispose de plusieurs profils très intéressants pour endosser le numéro 10. à commencer par Stuart Olding, animateur et attaquant de haut calibre. En espérant que le temps des blessures appartienne au passé. Le produit maison Enzo Hervé a beaucoup progressé, a montré de belles aptitudes offensives et une autorité naturelle. Dans leur sillage, Tedo Abzhandadze poursuivra son apprentissage. Le très polyvalent Thomas Laranjeira a les épaules pour assumer cette responsabilité. Le jeune Argentin Gonzalo Lopez Bontempo aura de beaux modèles auprès de qui apprendre.

Demi de mêlée > Julien Blanc, auteur d’une première partie de saison insolente de réussite et d’audace, avait été stoppé par une blessure. L’électriseur est attendu au tournant pour cette année de la confirmation. Il se partagera encore le temps de jeu avec Vasil Lobzhanidze, taulier à seulement 23 ans. Les jeunes David Delarue et Quentin Delord complètent l’effectif.

Numéros 8 > Avec So’otala Fa’aso’o et Otar Giorgadze, le CABCL dispose de deux fers de lance redoutables pour lancer son jeu. Le Samoan, monstre de puissance balle en main, avait enchaîné les matchs la saison passée tandis que le Géorgien, entre la Coupe du monde et les pépins physiques, avait dû se contenter de jouer les intermittents. Il sera d’autant plus revanchard et déterminé. Kitione Kamikamica peut dépanner.

Troisième ligne aile > Statu quo au poste. Saïd Hirèche, toujours plus complet et régulier, mènera encore ses troupes d’une main de maître. L’aérien Matthieu Voisin, précieux pour la touche, et le dynamique Kitione Kamikamica, dont l’acclimatation avait été globalement réussie, devraient continuer de se relayer en 6 alors que Retief Marais, longtemps blessé, suscite beaucoup d’espoirs de par son potentiel. Esteban Abadie et Irakli Tskhadadze auront une carte à jouer, principalement en Challenge européen.

Deuxième ligne > La doublette Mitch Lees - Peet Marais avait été plébiscitée l’an passé et devrait l’être encore régulièrement cette saison. Le massif Anglais était monté en puissance au fil des mois. Le Sud-Africain a, quant à lui, encore été indispensable avec son abattage tout-terrain. Victor Lebas, le polyvalent Steevy Cerqueira et le nouveau venu Brandon Nansen, présenté comme un joueur rugueux et puncher, seront là pour les relayer.

Piliers > Après avoir fourbi ses armes à Edimbourg, Pietro Ceccarelli vient apporter du sang neuf au flanc droit. L’Italien sera associé à l’explosif Mesake Doge, bonne pioche de la saison passée, et à deux Géorgiens, Soso Bekoshvili et Luka Japaridze. A gauche, l’expérimenté Hayden Thompson-Stringer, Simon-Pierre Chauvac, en constants progrès, et Cody Thomas formeront le même trio. On surveillera de près l’émergence du prometteur et athlétique Néo-Zélandais Wesley Tapueluelu, amené à être progressivement promu avec les grands.

Talonneurs > Petit coup de jeune au poste : Thomas Acquier, taulier du poste, va désormais cohabiter avec Florian Dufour, fraîchement arrivé de Bordeaux-Bègles où il avait fait étalage de ses qualités de dynamisme, et avec Peniami Narisia, ancien flanker, dont la reconversion suit son cours. Le robuste Vano Karkadze, 20 ans seulement, a déjà montré qu’il tenait le choc à ce niveau de la compétition.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés