Icon Sport

Saga Bayonne - L'Aviron mise sur la stabilité

Saga Bayonne - L'Aviron mise sur la stabilité
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 03/08/2020 à 17:56Mis à jour Le 04/08/2020 à 08:37

TOP 14 - Une grande partie de l'effectif reconduit, pas de recrue clinquante mais plusieurs paris alléchants. Voici l'effectif de l'Aviron bayonnais pour la saison prochaine.

Arrières

Joueur d’expérience, buteur fiable et meilleur réalisateur du Top 14 en 2013-2014, Gaëtan Germain débarque avec de sérieux acquis au Pays basque où il sera, à n’en pas douter, une valeur sûre. Il partagera le poste avec Djibril Camara, également capable de glisser à l’aile, lorsque ce dernier sera remis de sa blessure à l’ischio-jambier. Derrière eux, le jeune Aymeric Luc, bon sur les ballons de relance, pourrait jouer les troubles fêtes.

Ailiers

L’international néo-zélandais à VII Joe Ravouvou devra d’abord s’acclimater à son nouveau club et retrouver des repères à XV, pour ensuite montrer l’étendue de son talent. S’il y parvient, il pourrait devenir un des facteurs X de l’Aviron. Peu utilisé lors du dernier exercice, le centre ou ailier Sean Robinson cherchera à gagner en temps de jeu et sa polyvalence pourrait lui servir. Dans une situation quelque peu similaire, Latu Latunipulu tentera lui aussi de se faire une place dans la rotation pour faire parler sa vitesse et ses appuis. Après avoir découvert le Top 14 avec brio (10 matchs, tous titulaire), Arthur Duhau a tout pour s’installer comme un titulaire en puissance sur l’aile de l’attaque bayonnaise. Rémy Baget, intéressant sur chacune de ses sorties la saison dernière, essayera de bousculer la hiérarchie.

Centres

Papa de la ligne de trois-quarts, Romain Barthélémy, qui peut aussi jouer à l’ouverture, sera un des hommes forts du système bayonnais. Rapidement intégré au collectif l’an passé, Alofa Alofa, centre vivace et incisif aura aussi son rôle à jouer. Arrivé après le Mondial et donc, peu utilisé avant l’arrêt des compétitions, Malietoa Hingano voudra gagner en temps de jeu. Plus jeune que les trois joueurs cités précédemment, mais ô combien précieux, le vice-capitaine Peyo Muscarditz pourrait s’imposer un peu plus comme un des leaders de cette équipe. D’un an son cadet, Yan Lestrade, qui a découvert le Top 14 en 2019, souhaitera prendre de l’expérience et faire valoir ses qualités offensives et défensives. Comme Joe Ravouvou, Izaia Perese, qui débarque du XIII, pourrait devenir une attraction de l’équipe si son adaptation se passe bien.

Ouvreur

Arrivé à Noël en provenance du Stade rochelais, Maxime Lafage n’a pas mis longtemps avant de s’imposer comme le numéro un au poste, où sa fiabilité dans les tirs au but a fait du bien à l’Aviron. La donne sera-t-elle la même l’an prochain ? Ils seront deux, à savoir Brandon Fajardo et Manuel Ordas, à essayer de bouger les lignes. Le jeune et prometteur Thomas Dolhagaray sera certainement là pour le Challenge européen.

Demi de mêlée

Aretz Iguiniz désormais à la retraite, Guillaume Rouet sera le seul joueur d’expérience formé au club. Il sera garant des valeurs bayonnaises et, à 31 ans, un des leaders de cette équipe. Si la tendance n’a pas changé depuis l’an dernier, il partagera le poste avec l’Australien Michael Ruru, doté de qualités différentes et les deux seront, en somme, complémentaires. Derrière eux, le jeune espoir Hugo Zabalza se tiendra prêt pour saisir la moindre occasion.

Numéros 8

Puissant et dominateur dans les duels, Mat Luamanu a fait du bien au paquet d’avants bayonnais l’an dernier. Ce sera, à n’en pas douter, également le cas à la rentrée 2020. Pour soutenir le Néo-Zélandais, on retrouvera André Gorin. Le Roumain s’était plutôt bien habitué au rythme du Top 14 et, avant sa grosse blessure au genou, avait livré quelques prestations intéressantes. Capable d’occuper le poste de numéro huit ou de glisser sur l’aile de la troisième ligne, l’adroit et athlétique Filimo Taofifenua aura aussi son mot à dire et mettra à profit ses mains pour proposer du jeu debout. Ioane Iashagashvili, après avoir découvert le Challenge l’année passée, essayera de gratter quelques minutes en Top 14.

Troisième ligne aile

Infatigable sur le terrain et à la pointe du combat, à 32 ans, le capitaine Jean Monribot aura la responsabilité d’amener son équipe et de montrer l’exemple toute la saison. Arrivé de Biarritz à l’intersaison, le Basque espagnol Asier Usarraga va découvrir un championnat qu’il ne connaît pas. Le plaqueur-gratteur formé à Bera-Bera cherchera à se faire une place dans le XV de départ. Dans un profil similaire, le généreux et bon défenseur Arnaud Duputs entrera dans la rotation. Plus jeune, plus "coureur" que les autres, Tom Darlet poursuivra son apprentissage et, lui aussi, accumulera de l’expérience. Enfin, le cadet de la troisième ligne Baptiste Héguy pourrait exploser cette année, tant ses qualités sont flagrantes.

Deuxième ligne

À 33 ans, Mariano Galarza est une valeur sûre du championnat. Précieux dans les airs, il s’avance comme un des titulaires dans la cage. D’ailleurs, l’Argentin a formé, avec Guillaume Ducat, un attelage intéressant l’an dernier. Mais les belles performances de Ducat, qui n’est autre que le capitaine de touche des Ciel et Blanc, pourraient amener le staff du XV de France à davantage solliciter l’ancien Tarbais, ce qui libérerait, de fait, une place au poste. Sera-t-elle pour l’expérimenté Hugh Pyle, qui arrive du Stade français ? C’est possible, mais il faudra aussi suivre d’un œil les copies livrées par le puissant Alexandre Manukula, prêté par le Stade toulousain. Le jeune géorgien Lado Chachanidze pourrait profiter du Challenge européen pour faire ses premiers pas dans le monde professionnel.

Piliers

Viliamu Afatia, en forme avant l’arrêt des compétitions, sera le pilier le plus âgé de l’effectif bayonnais. À gauche, il pourra s’appuyer sur la présence de Swan Cormenier, plutôt prometteur l’an dernier et du talentueux Ugo Boniface, appelé à franchir un palier. De l’autre côté de la mêlée, on retrouvera Luc Mousset. Sa belle progression pourrait faire de lui le titulaire en force, mais il faudra également compter sur Toma Taufa qui, lorsqu’il est en forme, reste un droitier fort en mêlée et intéressant dans le jeu courant. Le belge Jean-Baptiste De Clercq continuera à apprendre dans l’élite du rugby français, alors que l’Anglais et athlétique Sam Nixon devra faire ses preuves dans un championnat qu’il ne connaît pas.

Talonneurs

Transfuge de Clermont à l’intersaison, John Ulugia a déjà fait ses preuves dans ce championnat. Puissant, très bon sur les phases statiques, il sera là pour amener tout son savoir et de l’assurance aux avants de l’Aviron. Le dynamisme de Torsten Van Jaarsveld sera également intéressant, alors que les qualités de Maxime Delonca, jamais décevant, permettront à l’Aviron de disposer de trois talonneurs de bon niveau pour la saison. L’espoir Ismaël Martin aura le Challenge européen pour s’exprimer.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés