Rugbyrama

Top 14 - Romain Ntamack (Toulouse) : "Franchement, on s'amuse"

Ntamack : "Franchement, on s'amuse"

Le 02/12/2018 à 19:54Mis à jour Le 02/12/2018 à 19:59

TOP 14 - Après avoir officialisé vendredi sa prolongation avec le Stade toulousain, le jeune prodige Romain Ntamack a encore été étincelant lors de la victoire éclatante des siens face au Stade français (49-20) ce dimanche. Ceci à l'image d'un collectif actuellement dans une magnifique dynamique.

Rugbyrama : Comment analysez-vous cette large victoire contre le Stade français ?

Romain Ntamack : C'est une grosse performance car on voulait poursuivre notre belle série de victoires et continuer à produire du beau jeu. Je pense qu'avec les conditions difficiles, nous étions un peu sur la réserve en début de match mais, au fil du temps, on a vu qu'on pouvait aller chercher les extérieurs. Cela nous a réussi face à une belle équipe de Paris qui était venue ici pour gagner. Les cinquante premières minutes ont été dures mais on a su trouver la clé et les failles pour débloquer la situation.

Comment expliquer tous ces cartons jaunes parisiens ?

R.N. : Ce sont des cartons que nous avons provoqués. Les Parisiens mettaient beaucoup d'agressivité et d'engagement. Je pense qu'ils sont parfois allés au-delà de la règle. Ils écopent de trois cartons en première mi-temps mais, à la pause, nous étions déçus car nous n'en avions pas vraiment profité. On savait que le retour serait compliqué mais il fallait remettre le coup d'accélérateur. Surtout, nous sommes restés mobilisés, ce que nous ne parvenions pas à faire en début de saison. Désormais, on joue 80 minutes et, quand c'est le cas, on fait de gros matchs.

Vous évoluiez avec une nouvelle charnière formée de Bezy et Dupont. Était-ce très différent pour vous ?

R.N. : Non, c'était bien. Il est vrai que c'est une nouveauté de voir Antoine en numéro dix mais on avait travaillé durant la semaine, on avait des repères et on a beaucoup communiqué sur le terrain. On a su se trouver et les choses ont bien fonctionné. On voulait aider Antoine qui n'a pas encore trop l'habitude de jouer à ce poste.

Est-ce de bon augure avant de basculer sur la Champions Cup ?

R.N. : Oui, parce qu'on voulait basculer sur une victoire contre une des grosses écuries du championnat. Il fallait marquer le coup, on l'a fait et on va rester dans une spirale positive pour aller aux Wasps le week-end prochain avec l'intention de l'emporter.

Vous donnez l'impression de vous régaler ensemble...

R.N. : Oui, c'est un régal de jouer dans cette équipe. On a l'impression de se trouver les yeux fermés. Pas grand-monde nous attendait vraiment avant le début de saison mais on voit qu'avec le jeu qu'on produit, avec l'envie qu'on y met, on peut renverser n'importe qui. On s'amuse. Franchement, on s'amuse sur le terrain. On se croirait dans les catégories de jeunes où on joue de partout, avec insouciance. C'est ce qui nous va bien pour l'instant. Il faut continuer là-dessus tout en demeurant sérieux.

Pour finir, c'est une belle semaine qui s'achève avec l'officialisation de votre prolongation à Toulouse...

R.N. : J'avais à cœur de la terminer avec une victoire face au Stade français. Je suis très content de rester ici, de prolonger l'aventure avec ce club que je connais depuis tout petit. Le club l'est aussi.

Contenus sponsorisés
0
0