Icon Sport

Racing 92 : une ligne d’attaque à repenser

Racing 92 : une ligne d’attaque à repenser

Le 20/08/2019 à 10:43Mis à jour Le 20/08/2019 à 10:45

TOP 14 - Le club francilien a perdu dans la dernière ligne droite de sa pré-saison François Trinh-Duc, sur blessure, et vraisemblablement Virimi Vakatawa, appelé de dernière minute par le XV de France. Soit, respectivement, son meneur de jeu titulaire pour le début de saison et son atout offensif numéro 1. Il faut tout revoir, et vite.

Le 9 août dernier à Biars (Lot), le Racing 92 a remporté (péniblement) son premier match amical de l’été contre Brive (10-7) mais a surtout perdu très gros. Au cours de la rencontre, sa recrue phare de l’intersaison, François Trinh-Duc, s’est fracturée l’avant-bras droit. Une sacrée tuile pour Laurent Travers et son staff qui, avec les sélections prévues de Finn Russell (Écosse) et Ben Volavola (Fidji), prévoyaient logiquement de confier les clés du camion à l’ancien Toulonnais. Raté !

"C’est une grande tristesse pour lui et pour nous qui comptions vraiment sur son apport, regrette d’ailleurs le trois-quarts centre Henry Chavancy, capitaine en puissance des Ciel et Blanc pour la période Coupe du monde. Mais des jeunes joueurs vont émerger et feront le boulot, croyez-moi !". Qui, au juste ? Les trois ouvreurs du club indisponibles, c’est le jeune Antoine Gibert (21 ans) qui démarrera samedi la saison contre Bayonne, à ce poste où il a été formé mais qu’il avait un peu abandonné lors de son passage avec les professionnels pour celui de demi de mêlée.

Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92) contre Pau

Top 14 - Antoine Gibert (Racing 92) contre PauIcon Sport

Et sinon ? Lors du deuxième match amical du Racing, contre Pau, c’est l’arrière Brice Dulin qui a été testé en seconde période, succédant à un bon Gibert dans le premier acte. Une solution ressemblant fort à du dépannage mais qui pourrait avoir le mérite d’exister en cette période de carence. Tout comme celle de l’Espoir Luigi Tarozzi (21 ans), arrivé cet été en provenance de Bayonne. Le joker Coupe du monde Sam Hidalgo-Clyne, demi de mêlée de son état, aurait également une dose de polyvalence suffisante pour rendre quelques service à l’ouverture.

Un joker pour remplacer Vakatawa ?

"On a des solutions et on travaille à l’entraînement avec les personnes concernées pour préparer le match de Bayonne, assure le directeur sportif Yannick Nyanga. On a la chance d’avoir pas mal de bons joueurs en formation, même si certains sont très jeunes et qu’ils ne sont peut-être pas prêts tout de suite. On va regarder ce qu’on a chez nous et si vraiment les solutions ne sont pas crédibles, on regardera à l’extérieur. On ne se met pas barrière mais la priorité du moment est en interne".

Top 14 - Virimi Vakatawa (Racing 92)

Top 14 - Virimi Vakatawa (Racing 92)Icon Sport

Cette posture peut-elle encore tenir alors que le club s’apprête à perdre également Virimi Vakatawa, appelé selon nos informations à remplacer Geoffrey Doumayrou avec les Bleus pour la Coupe du monde ? Pas sûr. Nyanga lui-même le concède à demi-mot : "On a déjà perdu François Trinh-Duc pour de longues semaines. On ne pensait pas forcément le remplacer, mais si en plus on perd Virimi, on va devoir peut-être effectivement se mettre en quête d’un joueur prêt tout de suite, ce qui n’est pas chose facile. Un garçon du calibre de Virimi, je ne suis pas sûr que cela se trouve facilement. On essaiera quand même de prendre un joueur qui fasse l’affaire le temps d’une Coupe du monde".

En attendant de trouver la perle rare, si tant est qu’il y arrive, le Racing 92 devra faire, là encore, avec ce qu’il lui reste en stock. Aux côtés de l’inamovible Henry Chavancy, postulent Olivier Klemenczak, déjà en vue la saison dernière, mais aussi la recrue montoise Dorian Laborde, auteur d’un essai contre Brive en amical, et éventuellement le jeune Baptiste Lafond, arrivé en provenance du Stade français et qui a déjà marqué un essai à Paris La Défense Arena pour son premier et seul match de Top 14 (le 17 mars 2018 contre le Racing).

Des noms à cocher donc mais une incertitude, quand même, sur ce que pourront présenter les Franciliens dans l’animation offensive, déjà revue cet été suite au départ de Laurent Labit et à l’arrivée de l’Irlandais Mike Prendergast. Réponse imminente.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0