Icon Sport

Baisse des salaires, pas de montée ni de descente, la prochaine saison prend forme

Baisse des salaires, pas de montée ni de descente, la prochaine saison prend forme
Par Vincent Bissonnet via Midi Olympique

Le 02/04/2020 à 20:04Mis à jour Le 03/04/2020 à 09:03

TOP 14 - PRO D2 - La nouvelle réunion des présidents de clubs professionnels organisée mercredi a permis d'avancer un tant soit peu sur la planification de la saison prochaine. Mais sur les formules comme sur les conditions de reprise, les avis divergent encore...

La saison 2020-2021 commence à prendre forme. La réunion du mercredi 1er avril a marqué une avancée dans les discussions menées par les présidents pour préparer l'avenir. Après trois heures de réunion, les présidents ont acté, à l'unanimité, une décision forte : les trente clubs professionnels en lice cette saison seront de nouveau sur la ligne de départ pour le prochain exercice.

Cette mesure "protectionniste" est censée permettre aux clubs en difficulté sur le plan sportif de limiter la casse en ces temps de crise. Les formules des championnats ne sont en revanche pas encore arrêtées : les hypothèses de Top 15 ou de Top 16 ne sont donc pas encore à écarter. Elles ne plaisent pas à tout le monde : un élargissement de la compétition, s'il occasionnerait des recettes billetterie supplémentaires, signifierait aussi un casse-tête au niveau de l'organisation et un plus grand partage des droits télés.

Vidéo - "Pour moi, la saison 2019-2020 est terminée"

02:21

Mais dans les divisions inférieures, la perspective d'un statu quo fait aussi grincer des dents. Perpignan, Grenoble et Oyonnax sont ainsi montés au créneau lors de la conférence pour faire valoir leur position de prétendants à l'élite. Au terme d'un long échange, Paul Goze a finalement décidé de reporter le vote sur le gel des montées ou des relégations à mercredi prochain.

Consensus sur la baisse des salaires

Lors de cette réunion à distance, les différentes hypothèses de reprises des compétitions ont également été abordées par les trente dirigeants et les représentants de la Ligue. Elles ont donné lieu à un vif débat et aucun consensus ne se dégage pour l'heure sur cette épineuse problématique. La question de la baisse générale des salaires des joueurs apparaît en revanche comme une nécessité pour toutes les parties prenantes. Des avancées devraient vite intervenir.

A ce sujet, une réunion doit se tenir ce vendredi avec l’UCPR, le syndicat des clubs professionnels, la LNR et les représentants des agents de joueurs autour de la table. Provale, le syndicat des joueurs, n’a en revanche pas été convié et n'a sûrement pas dit son dernier mot. La "réunionite" a encore de beaux jours devant elle.

Vidéo - "Demander aux joueurs de se maintenir en forme, c’est ubuesque"

01:36
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés