Rugbyrama

Top 14 - Pau - L’important est ailleurs

L’important est ailleurs
Par Rugbyrama

Le 22/08/2018 à 09:51Mis à jour Le 22/08/2018 à 09:56

Top 14 - Les Palois ont perdu mais disposent d’une excellente base de travail, à une semaine de leur premier match de championnat. Les hommes de Mannix ont montré de belles choses.

Simon Mannix a l’art de casser l’ambiance, ou d’être froidement réaliste, c’est selon. Ainsi, au moment de commenter la tenue d’un match à sept essais, le Néo-Zélandais assène : " Ce n’était pas un bon match de rugby ! » Ah bon ? « Pau a marqué trois essais à zéro passe et Toulouse quatre essais en contre. » Soit. Mais alors que retenir de cette courte défaite 26-21 ? « Il y a eu une nette amélioration dans notre jeu depuis le dernier amical disputé face à Bayonne, note quand même le technicien palois. Ce n’était pas un match construit, mais on a vu que physiquement les deux équipes étaient prêtes et avaient envie de faire quelque chose de bien. On a vu des contacts, les deux équipes sont montées d’un cran en termes d’intensité. "

Matchs amicaux - Bayonne contre la Section Paloise

Matchs amicaux - Bayonne contre la Section PaloiseRugbyrama

Améliorer l’utilisation du ballon

Pas question toutefois pour le manager palois d’accorder trop d’importance à la défaite face à Toulouse : " Dans huit jours, ce sera le début du championnat à Bordeaux-Bègles et là, il y aura des points en jeu. Ce sera un autre match, avec un autre état d’esprit. Depuis le début de la préparation, nous avons coché la date du 25 août pour être prêts. Et nous le serons. Je suis content que mon équipe arrive au début du championnat sans blessure majeure, on va pouvoir défendre nos chances avec tous nos atouts. "

On l’aura compris, Simon Mannix se moque éperdument d’avoir perdu tous ses matchs de préparation et réfute l’idée que cela puisse impacter le moral de ses joueurs : " On ne veut pas être champions du monde des matchs amicaux. On a passé un cran en termes de compétitivité par rapport aux derniers matchs, c’est tout ce que je regarde. "

Les Palois ont profité de cet ultime galop d’essai pour identifier les secteurs à peaufiner, au premier rang desquels l’utilisation du ballon : " Il faudra faire mieux lorsque nous avons la balle, régler deux ou trois choses, être plus efficaces dans les zones de marques. Améliorer notre rendement en touche aussi, car contre Toulouse nous avons perdu quatre ou cinq ballons dans ce secteur et nous nous sommes tiré une balle dans le pied pour imposer notre jeu. " Dont acte.

Par David BOURNIQUEL

Contenus sponsorisés
0
0