Icon Sport

Top 14 - Pau : le coup de semonce du président Bernard Pontneau

Pau : le coup de semonce du président Pontneau

Le 21/11/2018 à 18:16Mis à jour Le 21/11/2018 à 18:25

TOP 14 - Les Palois, secoués par le discours de leur président, vont devoir montrer un autre visage face à Toulouse. D'autant qu'un nouveau revers à domicile des Vert et Blanc pourrait définitivement les condamner au ventre mou du classement.

Les Palois sont partis en vacances avec un tenace mal de tête. Espérons que cette trêve automnale, accompagnée de comprimés de Doliprane, aura soigné leur céphalée afin de se remettre les idées à l'endroit. D'autant que le président Bernard Pontneau n'a pas apprécié le comportement de certains de ses joueurs à Castres, et il l'a fait savoir à l'issue de la rencontre. "Ce fut pathétique, minable, honteux, constata-t-il. J'ai vu sur le terrain des garçons errants en défense. D'autres sont dans le mou depuis un moment. Ça ne peut plus durer !"

Et le Président de rajouter : "On a douze joueurs en fin de contrat et un groupe à remodeler. Attention, si certains ne se réveillent pas, il n'y aura pas de cadeau." Bernard Pontneau n'est pourtant pas du style à s'exprimer tous les quatre matins ou à parler inutilement.

Top 14 - Le Président Bernard Pontneau et Simon Mannix (Pau)

Top 14 - Le Président Bernard Pontneau et Simon Mannix (Pau)Icon Sport

Certes par le passé, son tempérament de feu l'a parfois fait sortir de ses gonds, mais avec le temps et l'expérience, l'homme a gagné en sagesse et en sérénité. Là, il ne lui était plus possible de se taire. Il se devait de remettre les pendules à l'heure et de pousser ce coup de semonce. "Il fallait remettre de l'ordre dans la maison, insiste-t-il. J'attends de mes gars un investissement de tous les instants. Ils s'entraînent pour ça au quotidien."

Seulement quatre victoires au compteur

Depuis le début de la saison, les résultats ne sont pas à la hauteur des ambitions. À ce jour, la Section a gagné quatre matchs contre Toulon et Perpignan à domicile, Grenoble et Agen à l'extérieur. Or, ces succès ont été signés face à des adversaires plus mal classés qu'elle.

Toutes les autres rencontres, à domicile ou à l'extérieur, jouées contre des équipes plus huppées ont été perdues : Bordeaux-Bègles, Clermont, Paris, le Racing, Castres. Deux de ces défaites sont à classer différemment.

Il s'agit de celle enregistrée contre Clermont, au Hameau, et celle face au Racing, à La Défense Aréna. "Certes, nous avons perdu ces deux confrontations en mettant toutefois les ingrédients nécessaires en matière d'intensité et d'agressivité, reconnaît le président Pontneau. Sur de tels matchs en faisant preuve de concentration, de pragmatisme, de gestion et de moins de naïveté on aurait pu les faire basculer.

Top 14 - Les joueurs de la Section pendant le match contre Castres

Top 14 - Les joueurs de la Section pendant le match contre CastresIcon Sport

À Castres en revanche, on a failli dans l'investissement individuel et collectif et certains joueurs n'ont pas respecté le maillot. Dans un tel schéma, on ne peut pas exister en Top 14 !"

Après neuf journées de championnat, la Section pointe à la 10e place du classement, avec 17 points, à huit longueurs du Top 6. Rien de rédhibitoire au tiers du parcours, à condition de se réveiller très vite.

Sonner la révolte contre Toulouse

Le parcours de cette année ressemble comme deux gouttes d'eau à ceux effectués les deux dernières saisons. En effet, après neuf journées de championnat lors de l'édition 2017-2018, la Section comptait 19 pts (9e). En 2016-2017, elle en totalisait 17 (12e). Son plus mauvais résultat se situe l'année de l'accession, en 2015-2016 où elle pointait à la 12e place avec seulement 13 points.

On sait par expérience que les Palois ont raté de peu, ces deux dernières saisons, une qualification dans le top 6, en raison notamment de leur mauvaise gestion du début du championnat. Ce mal récurrent ressurgit pour la troisième année consécutive et pose question.

À la décharge du staff, cette année, l'infirmerie a fait le plein et des garçons d'expérience y ont plus ou moins longuement séjourné tels Armitage, Mowen, Slade, Taylor et plus récemment Hastoy, etc. La réception de Toulouse, dauphin du Top 14, devrait permettre à la troupe de Simon Mannix de sonner la révolte, samedi au Hameau.

Top 14 - Antoine Hastoy (Section Paloise)

Top 14 - Antoine Hastoy (Section Paloise)Icon Sport

"Je compte avoir sur le terrain vingt-trois mecs, motivés et concentrés, qui livreront un match accompli avec la victoire au bout, insiste le Président. Jusqu'à présent, les gars ont toujours su se remettre en question, à eux de le démontrer à nouveau. Ce groupe travaille dur en semaine, il faut désormais qu'il se paye." Le ton est donné et ce match résonne comme un tournant de la saison. Attention toutefois car les Toulousains sont en confiance et pourraient doucher les espoirs palois.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0