Icon Sport

Top 14 - Nans Ducuing (Bordeaux) : "Bien dans ma tête et mes chaussures"

Ducuing : "Bien dans ma tête et mes chaussures"

Le 05/12/2018 à 11:29Mis à jour Le 05/12/2018 à 12:02

TOP 14 - Particulièrement en vue cette saison, Nans Ducuing demeure une des valeurs sûres de l'UBB. Un arrière incisif qui s'insère parfaitement dans le plan de jeu girondin.

Nans Ducuing a le sourire. Cela ressemble d'ailleurs à un pléonasme tellement l'arrière de l'UBB a habitué le public à sa bonne humeur. Mais ce côté bon vivant masque parfois la qualité de ce joueur plusieurs fois capés, devenu une valeur sûre de l'équipe girondine. Nans, c'est 3 essais depuis le début de saison et une humilité réelle : "C'est aussi un peu de réussite d'être là au bon endroit au bon moment. Cela fait toujours plaisir quand tu marques. Je l'explique parce que je suis bien dans ma tête et dans mes chaussures. Et quand on est bien, cela se ressent sur le terrain. Voila pour l'instant, je suis à 3 unités, j'espère que le bilan va encore gonfler cette saison."

Et ce bilan devrait grimper, car le natif de Bazus-Aure près de Saint-Lary, avec un peu plus d'expérience et de maturité s'intègre parfaitement dans le plan de jeu concocté pour l'UBB cette saison. Et notamment sur les sorties de terrain : "C'est un domaine que j'ai aussi travaillé et que l'on m'avait pas mal reproché. Je bosse bien à l'entraînement le jeu au pied et les sorties. C'est aussi en enchaînant les rencontres, avec un peu plus d'expérience. J'arrive à mieux gérer l'approche des matchs. Et c'est vrai que cela se ressent sur le terrain. Même moi, je suis plus à l'aise."

Top 14 - Nans Ducuing (Bordeaux) contre Perpignan

Top 14 - Nans Ducuing (Bordeaux) contre PerpignanIcon Sport

Attention, l'arrière bigourdan ne va pas cracher sur une bonne relance, mais varie plus son jeu et celui de son équipe : "J'essaye de faire les bons choix. Alors, cela ne marche pas toujours. Mais je crois que pour un arrière, c'est important de trier les ballons, de savoir quand sont les temps faibles, les temps forts, quels ballons on doit relancer ou plus gérer en mettant de la pression avec du pied." Et sous les ballons hauts, il fait dans le solide : "Les ballons hauts, c'est un domaine que j'affectionne et je pense que c'est une des qualités qu'un arrière doit avoir. Donc, je me dois de rassurer mes partenaires sur cette phase-là. C'est quelque chose que j'aime bien donc j'étais content de faire un 100 % sur les ballons hauts à Perpignan."

Sur la bonne pente

Il faut aussi revenir à la saison 2017 qui lui avait permis de glaner ses 4 capes en équipe de France. Nans y avait été actif, remuant, mais beaucoup n'ont retenu que ses erreurs contre les All-blacks. Rude apprentissage pour ce joueur attachant. Et après un automne plutôt réussi en club, il n'avait pas été rappelé par le nouveau coach Jacques Brunel. "Mais après, j'ai eu un pic de méforme, que ce soit physique et mental, qui a été un petit peu compliqué à digérer" confesse t-il. "C'est peut-être le fait qu'il y a eu une grosse préparation. Je suis arrivé en décembre-janvier, j'étais un peu crevé. J'ai repris un peu du poil de la bête en fin de saison, mais c'est vrai que c'était une période un peu délicate."

Top 14 - Nans Ducuing (UBB) contre Lyon

Top 14 - Nans Ducuing (UBB) contre LyonIcon Sport

L'arrière bordelo-béglais formé au CO Saint-Lary Soulan, une origine qu'il revendique, a pu cette année faire une préparation complète avec le groupe, avec une envie de montrer tout son talent. Depuis le début de la saison, Nans a pris la taille "patron", même avec la belle concurrence de Romain Buros. "C'est sûr qu'il y a une concurrence, car le coach doit faire des choix, mais c'est une concurrence très saine. On s'entend très bien avec Romain. On s'entraide quand je joue ou quand il joue. Là, on a été aligné tous les deux, on est très content de jouer tous les deux. Et cela a plutôt bien fonctionné."

Esprit Ba-Baas et attitude de pro en somme

On aurait pu penser que Nans Ducuing et les autres Jean-Baptiste Dubié, ou Connor allaient disparaître au profit des Radradra, Seuteni, Nabuli ou Tilsley, mais au final, les "historiques" de l'UBB s'en tirent plutôt bien question feuille de match et prestations. Le premier essai à Perpignan en est l'illustration parfaite avec cette passe de Dubié vers l'extérieur. Nans prenait la tangente et négociait parfaitement son 2 contre 1 au profit de Romain Buros. "Ils peuvent faire des différences. Mais nous aussi, ils faut que l'on soit au diapason à côté d'eux." explique-t-il.

Top 14 - Nans Ducuing (Bordeaux) contre Lyon

Top 14 - Nans Ducuing (Bordeaux) contre LyonIcon Sport

"Sur un match comme celui-là, c'est Jean-Baptiste qui a brillé par ses deux passes sur l'extérieur qui ont ouvert des brèches. Semi (Ndlr : Radradra) a été un peu moins en vue, mais c'est comme ça. Sur un autre match, cela sera l'inverse." Pourrait-on aujourd'hui parler d'un nouveau Nans Ducuing ? Le cadre mis en place par Rory Teague et conservé par Joe Worsley semble lui convenir et lui donner plus de responsabilité. L'arrière contribue à la stabilité de son club, aujourd'hui 6e, d'un Top 14 infernal. Et si l'homme, conserve son caractère de boute-en-train, et sa prestation vocale pour fêter l'anniversaire de Clément Maynadier le prouve, Nans veut désormais qu'on considère autant le joueur. Esprit Ba-Baas et attitude de pro en somme.

Plus expérimenté et posé, mais toujours capable de fulgurances. Et puis on ne peut qu'apprécier ce gars, qui préféra ne pas rejoindre le sport-étude ski dans les Alpes pour rester dans sa vallée d'Aure. Son père arrière au CO Saint-Lary, finit par le convaincre des bienfaits de l'ovalie. Nans a alors choisi la bonne pente...

Contenus sponsorisés
0
0